/sports/hockey
Navigation

LNH: des recommandations à venir aux propriétaires

Coup d'oeil sur cet article

L’objectif demeure, encore et toujours, d’amorcer la prochaine saison de la Ligue nationale de hockey (LNH) le 1er janvier.

C’est du moins le constat effectué jeudi, alors que les gouverneurs de la LNH tout comme l’Association des joueurs ont tenu différentes réunions au cours de la journée. Selon ce que rapporte le réseau TSN, aucune décision importante n’aurait toutefois été prise.

Les pourparlers vont bon train dans le but de trouver un terrain d’entente pour la tenue d’une saison, cet hiver, malgré la pandémie de COVID-19 en Amérique du Nord. Au moins 16 joueurs seraient impliqués dans les discussions, sous la forme d’un comité de relance. Le Franco-Ontarien Claude Giroux, qui est le capitaine des Flyers de Philadelphie, ferait d’ailleurs partie des discussions.

Déjà, plus tôt cette semaine, le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, avait précisé aux 31 équipes du circuit la poursuite des négociations avec l’Association des joueurs. La ligue espérait être en mesure de faire bientôt des recommandations aux propriétaires. Il faut notamment s’entendre sur le nombre de matchs à disputer, advenant un calendrier écourté.

Moins de voyages?

Concernant les solutions envisagées pour tenir une saison, le commissaire Gary Bettman avait offert quelques pistes, lundi, lors d’un discours donné au sommet du Conseil international Paley. Il avait notamment soulevé l’idée de créer des bulles temporaires, où plusieurs équipes s’isoleraient pour s’affronter durant une séquence de 10 à 12 jours.

«Vous allez jouer plusieurs matchs sans voyager, avait-il dit. Ensuite, vous rentrez chez vous pendant une semaine avec la famille. Nous aurons nos protocoles de tests et toutes les autres choses dont vous avez besoin.»

Évidemment, un projet de bulle à long terme n’est pas envisagé par la LNH en 2021, une proposition qui serait assurément rejetée, de toute façon, par l’Association des joueurs.

Un remaniement des sections fait également partie des pistes étudiées. Les gouverneurs ont d’ailleurs poursuivi les discussions, jeudi, sur la possibilité de réaménager les sections en créant une division canadienne et trois divisions américaines, selon TSN.

Selon un tel scénario, le Canadien de Montréal pourrait alors jouer plus souvent qu’à l’habitude contre certains clubs comme les Canucks de Vancouver, les Oilers d’Edmonton, les Flames Calgary et les Jets de Winnipeg.

L’idée d’opposer deux mêmes équipes pour deux ou trois matchs consécutifs afin de limiter les voyages et les contacts a également été discutée par les gouverneurs.