/news/coronavirus
Navigation

Près de 1,6 milliard $ pour aider les travailleurs et les entreprises

L’État québécois viendra en aide à ceux qui devront changer de carrière

GEN -APERGES PRIMERA
MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement déboursera 1,6 milliard $ de plus pour aider les entreprises et les travailleurs à traverser la pandémie et favoriser la relance économique.

• À lire aussi: Mise à jour économique: 30 milliards de déficits sur trois ans

Dans sa mise à jour présentée jeudi après-midi, le ministre des Finances, Éric Girard, a annoncé une série de mesures étalées sur trois ans :  

  • 459 millions $ pour la formation et la requalification de la main-d’œuvre  
  • 300 millions $ pour la transition écologique  
  • 166 millions $ pour l’aéronautique, l’aluminium et les sciences de la vie  
  • 157 millions $ pour l’autonomie alimentaire  
  • 148 millions $ pour la recherche et l’innovation  
  • 100 millions $ pour la numérisation des entreprises  
  • 64 millions $ pour les économies régionales  
  • 60 millions $ pour l’industrie touristique  
  • 50 millions $ pour les centres-villes  
  • 40 millions $ pour aider les fournisseurs québécois    

Ces sommes s’ajoutent aux mesures totalisant plus de 1,9 milliard $ annoncées depuis le printemps.

« On est dans un climat extrême d’incertitude et je pense qu’ils mettent les chances de leur bord en faisant des dépenses dans des secteurs-clés, ce qui va limiter les dégâts », estime François Dupuis, économiste en chef du Mouvement Desjardins.

Son homologue à la Banque Laurentienne, Sébastien Lavoie, accueille bien les sommes importantes consacrées à la main-d’œuvre alors que des milliers de travailleurs sont contraints de songer à une réorientation de carrière.

« Il y a beaucoup trop de postes disponibles présentement par rapport au nombre de chômeurs, souligne-t-il. Plus on attend, plus c’est difficile de revenir sur le marché du travail. »

M. Lavoie déplore toutefois que le gouvernement n’ait rien annoncé de spécifique pour les jeunes entreprises du secteur technologique. « J’aurais aimé en voir davantage là-dessus », dit-il.

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Carlos Leitao, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie, sur QUB radio:

Fonds d’investissement

En revanche, le gouvernement met de côté 300 millions $ pour créer, avec des partenaires privés et institutionnels, des fonds d’investissement afin de « soutenir les entreprises dans leur croissance et dans la relance de leurs activités ».

Québec réserve également 125 M$ pour investir dans le capital-actions d’entreprises actives dans les secteurs de l’aéronautique, de l’aluminium et des sciences de la vie.

Les lobbys économiques ont généralement bien réagi à la feuille de route présentée par gouvernement.

Le Conseil du patronat a toutefois déploré que le gouvernement n’ait pas accordé d’exonération temporaire de taxes foncières et d’aide directe pour les dépenses fixes à l’intention d’industries durement frappées comme l’événementiel, le tourisme, le transport aérien et l’aéronautique.

Mesures pour les entreprises et les travailleurs   

Annoncées depuis le printemps  

  • Coût budgétaire : 1,9 milliard $  
  • Retombées économiques attendues : 18 G$   

Annoncées jeudi  

  • Coût budgétaire : 1,6 G$  
  • Retombées économiques attendues : 2,3 G$  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres