/sports/racing
Navigation

Une formalité pour Hamilton

AUTO-PRIX-F1-RUS-RACE
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La question n’est pas de savoir si Lewis Hamilton sera couronné champion du monde pour la septième fois en F1 cette année, mais plutôt à quel moment il va égaler le record de Michael Schumacher. 

Or, le prolifique pilote britannique aura la chance de réaliser cet exploit dès dimanche en Turquie, où la discipline-reine du sport automobile effectuera sa toute première escale depuis 2011. 

En raison de la pandémie qui a chambardé le calendrier et réduit de nombre d’épreuves de 22 à 17, Hamilton pourrait donc savourer ce septième sacre plus tôt que prévu.  

Un seul pilote, son coéquipier Valtteri Bottas chez Mercedes, peut l’inquiéter, quoique cette menace est symbolique. Hamilton pourrait en effet convertir sa première balle de match dès dimanche à Istanbul.  

19 points à engranger 

Hamilton est confortablement installé en tête du championnat avec seulement quatre épreuves à disputer grâce à sa récolte de 282 points contre 197 pour le Finlandais. 

Hamilton a remporté six des huit derniers Grands Prix et, en trois occasions pendant cette séquence, il a amassé le maximum de points (26) attribués pour la victoire et le tour le plus rapide en course. 

Plusieurs scénarios sont possibles pour Hamilton, à qui il ne manque que 19 points pour être officiellement titré. Dans le cas probable d’une autre victoire, qui serait sa dixième en 2020, il serait sacré champion du monde, peu importe le résultat de son seul poursuivant. 

Hamilton pourrait aussi savourer un septième Championnat du monde s’il termine deuxième derrière Bottas et que ce dernier ne réalise pas le meilleur tour. Bref, aussi bien dire que c’est mission impossible pour le pauvre Finlandais, l’éternel deuxième, dont le seul espoir de repousser l’échéancier à Bahreïn, le 29 novembre, est de gagner tout en inscrivant le point boni pour le tour le plus rapide pendant l’épreuve.