/news/education
Navigation

Congé scolaire des Fêtes allongé: les écoles privées veulent pouvoir donner des cours en ligne

Congé scolaire des Fêtes allongé: les écoles privées veulent pouvoir donner des cours en ligne
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Inquiètes pour la réussite des élèves, les écoles privées veulent pouvoir donner des cours virtuels si les autorités forcent les établissements scolaires à fermer leurs portes plus longtemps pour le congé des Fêtes.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: COVID-19: le ministre Jean-François Roberge n’est plus fermé à l’option des demi-classes

«Il y a déjà trois journées qui ont été enlevées (pour donner davantage de formation aux enseignants). Chaque journée compte pour la réussite des élèves», affirme le président de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP), David Bowles.  

C’est pour cette raison qu’il réclame le droit, pour les écoles qui sont prêtes à le faire, d’enseigner à distance les deux semaines de congés supplémentaires, si la Santé publique décrète une fermeture obligatoire d’un mois.  

David Bowles craint d'ailleurs qu’un congé scolaire allongé permettant aux familles de se réunir en nombre restreint à Noël et au Jour de l’An n’ait pas l’effet escompté.  

Propager le virus davantage 

«Moi j’ai peur aussi que ça ne va être que quatorze jours de plus de regroupements. On le sait que ce n’est pas toute la population qui écoute en ce moment, donc si c’est le cas, c’est vraiment malheureux de fermer les écoles deux semaines de plus et que finalement, on fait juste propager le virus davantage», plaide-t-il.  

Selon lui, la possibilité de reprendre les cours perdus fin juin-début juillet est loin d’être simple. «Peut-être que ça va être difficile à organiser, difficile de négocier ça avec les centrales syndicales».  

Des écoles publiques aussi

Des directions d’école du réseau public réclament aussi de l’enseignement en ligne pour leurs élèves si les écoles devaient prolonger leur fermeture pour la période des Fêtes.  

«Si on en arrivait là, ça prend de l’enseignement à distance», lance Carl Ouellet, président de l’Association québécoise du personnel de direction des écoles, à la lumière d’un sondage réalisé vendredi auprès de ses membres à ce sujet.  

M. Ouellet affirme que dans la majorité des cas, les écoles «seraient capables de se revirer de bord assez rapidement» pour trouver du matériel informatique pour tous les élèves, même si la situation risque d’être plus problématique à certains endroits.  

Même s’il pourrait s’agit d’une solution imparfaite, l’enseignement à distance serait beaucoup plus bénéfique pour les élèves qu’une fermeture complète pendant un mois, fait valoir M. Ouellet.  

Les directions d’école sondées s’opposent par ailleurs à la prolongation de l’année scolaire jusqu’en juillet, évoquée par le premier ministre François Legault jeudi.  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com