/news/politics
Navigation

Denis Coderre «répond» à Valérie Plante

Denis Coderre «répond» à Valérie Plante
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien maire de Montréal Denis Coderre fait durer le suspense quant à un possible retour lors des élections de novembre 2021, mais il n’a pas manqué de répondre à l’actuelle mairesse, qui lui a lancé une flèche en réaction à un sondage la donnant deuxième dans les intentions de vote. 

• À lire aussi: Valérie Plante brave un vent de face à un an du scrutin

• À lire aussi: Entrevue bilan avec Valérie Plante: avec la pandémie, «il est moins question de mes priorités»

«Si Denis Coderre se présente aux prochaines élections municipales, les gens auront le choix de se positionner entre un politicien du passé et une politicienne qui regarde vers l’avant», a dit Valérie Plante en début de semaine à l’antenne de LCN.

Politicien d’expérience, Denis Coderre avait une réponse toute prête pour son adversaire, jeudi soir, alors qu'il était de passage sur le plateau de Dave Morissette à TVA Sports.

«À la boxe, j’ai appris à ne pas frapper le premier. Je me dis que si la mairesse s’adresse ainsi à un citoyen, je dois déranger dans une certaine mesure!», a dit l'ancien député du Parti libéral du Canada.

«Je n’en suis pas encore à annoncer mes intentions, honnêtement, a-t-il poursuivi. C’est sûr que je réfléchis. J’aime les gens, j’aime Montréal, j’aime ma ville... Il y a plusieurs façons de faire rayonner une ville. Mais j’ai encore des choses à régler.»

Rappelons qu'un récent sondage de la firme Léger a crédité Denis Coderre de 32% des intentions de vote, contre 20% pour Valérie Plante.

«Ce gars-là m'a sauvé la vie»

M. Coderre a livré un témoignage des plus inspirants dans le cadre de la thématique «Sports et politique» à l'émission de la chaîne sportive.

Au fil des dernières années, l’homme de 57 ans s’est complètement métamorphosé sur le plan physique. En 2017, il pesait 320 lb. Trois ans plus tard, il en pèse 100 de moins, et il compte encore en perdre 25.

«À l’époque, je n’aimais pas ce que je voyais quand je me regardais. J’avais également des problèmes de prostate. Ma pression était continuellement très haute. Je faisais du cholestérol. J’étais aux prises avec l’apnée du sommeil. Mais j’ai décidé de me prendre en main.»

M. Coderre venait tout juste de perdre ses élections quand il a décidé d'aller voir Ali Nestor, un entraîneur émérite de boxe.

«Ali me demandait depuis un moment d’aller m’entraîner. Après ma défaite de 2017, je suis passé à travers toute la gamme des émotions et j’ai choisi de donner un grand coup. J’ai alors demandé à Ali d’être mon entraîneur. Nous travaillons ensemble depuis deux ans. Vous voyez le résultat! Et il est devenu un frère pour moi.»

«Ce gars-là m’a sauvé la vie, a ajouté M. Coderre. C’est un homme exceptionnel. C’est un phare, un guide, une vieille âme.»

- Avec TVA Sports