/sports/golf
Navigation

Tournoi des Maîtres: une recrue en contrôle

Abraham Ancer partage la tête à mi-chemin de la compétition

GLF-MAJ-SPO-UMG-THE-MASTERS---ROUND-TWO
Photo AFP Abraham Ancer a retranché cinq coups de la normale lors de la deuxième ronde pour se hisser en tête du Masters.

Coup d'oeil sur cet article

AUGUSTA | Vivant son baptême du feu au Tournoi des Maîtres, Abraham Ancer a peiné à croire à ce qu’il avait réalisé, vendredi après-midi. Installé provisoirement à égalité en tête avec de féroces rivaux, il est encore trop tôt pour joindre son nom aux Horton Smith, Gene Sarazen et Fuzzy Zoeller. Il est toutefois permis de rêver. 

• À lire aussi: Tournoi des Maîtres: une véritable récompense

• À lire aussi: Tournoi des Maîtres: plus difficile en deuxième ronde pour Tiger Woods

Faisant partie d’un groupe sélect, ces trois golfeurs ont remporté le tournoi à leur première participation. Rien de moins. Mais comme le veut l’adage, le vrai Masters ne prend son envol que sur le retour, le dimanche après-midi.

  • Écoutez le journaliste François-David Rouleau avec Jean-François Baril dans l'Avantage Numeriq sur QUB Radio:

Il y a 11 mois qu’Ancer a reçu cette fameuse première invitation en vertu de ses performances en 2019 et de son classement mondial, entre autres. Bien en évidence dans un cadre de son salon, il rêvait de mettre les pieds à Augusta depuis sa tendre enfance. Après 36 trous, on peut affirmer qu’il n’a pas manqué son entrée. 

« J’étais si excité de me diriger à Augusta, un endroit que je regardais à la télévision quand j’étais tout petit. Je suis arrivé la semaine dernière. J’ai joué avec un membre. J’adore ce parcours, il est incroyable. C’est maintenant mon endroit favori au monde, a laissé savoir le Mexicain de 29 ans, les yeux pleins d’étoiles. »

Son score total de 135 coups le place tout juste derrière Chris DiMarco, qui avait compté 134 coups à titre de recrue au Masters de 2001 après deux rondes entrées dans les livres.

Coup de fouet

Preuve qu’une bonne performance peut débuter avec un boguey, Ancer s’est repris de belle façon en amassant six oiselets pour signer une carte de 67 (-5). 

« Ce n’est évidemment pas la façon idéale de commencer une ronde, mais je me suis répété que, parfois, les meilleures débutent avec un boguey. Je suis resté patient. C’est ce que je crois qu’il faut faire ici et ce que j’ai réalisé ces deux jours. »

Vendredi, il a terminé la première ronde avant d’immédiatement revenir en piste. Au total, il a joué 25 trous.

Son dossier cumulatif de -9 le place à égalité avec Cameron Smith, Dustin Johnson et Justin Thomas. Derrière, Jon Rahm et Hideki Matsuyama guettent à -8, alors qu’ils ont respectivement six et trois trous chacun à négocier en deuxième ronde, samedi matin. La noirceur à 17 h 30, vendredi, a forcé la fin du jeu.

C’est donc dire qu’ils pourraient même s’installer au sommet à l’aube de la troisième ronde. 

Satisfait de son sort, Johnson estime que le parcours lui en doit même quelques-unes, lui dont la balle a fait un tour complet de la coupe sur un roulé de 10 pieds au troisième fanion, le privant d’un oiselet. 

« Je contrôle ma balle et tout ce que je fais. Mon fer droit fonctionne très bien, mais j’espère caler plus de roulés ce week-end. »

DJ souhaiterait aussi gruger d’importants coups sur les normales 5. Après 36 trous, il a retranché quatre coups des quatre normales 5 du National. Pour reluquer le veston vert, il faut en effet savoir saisir les occasions à ces endroits. 

Thomas en veut plus

Véritable artisan avec ses fers, lui qui a jusqu’à présent atteint 81 % des verts en coups réguliers, Thomas aurait souhaité plonger sous les -10. 

« Je me suis accroché aujourd’hui, a souligné celui qui a commis deux bogueys en plus d’un double boguey. 

« J’ai compris qu’aussi longtemps que le parcours resterait tendre et réceptif, je pourrais accumuler les oiselets, a poursuivi l’auteur de sept « moineaux » et d’une carte de 69 (-3). Je suis en bonne position pour le week-end. »

Autre preuve que la précision est plus importante que la puissance à Augusta, Thomas figure au 10e rang quant aux approches des verts. Dans cette colonne en 2020, il a mené le circuit de la PGA. Depuis quatre ans, il se maintient dans le top 5. 

« Il y a deux qualités importantes à maîtriser dans ce tournoi. Mon jeu de fer est constant. C’est un parcours où il faut exceller avec ses seconds coups. Et il faut aussi bien placer la balle depuis les tertres. Cela facilite l’approche. »

Thomas domine aussi la colonne des coups gagnés sur le plateau des tertres au vert. Un véritable maître dans l’art. 

On ne peut en dire autant de Bryson DeChambeau, qui a encore peiné, vendredi. Freiné par la noirceur au 12e trou, il présentait un dossier cumulatif de +1. Le couperet était placé à égalité avec la normale. Tiger Woods était quant à lui au neutre à -4 après 10 trous.


♦ La deuxième ronde reprendra dès 7 h 30. La troisième débutera à 10 h 30.

♦ Rory McIloy, Tommy Fleetwood, Danny Willett et Patrick Cantley ont enregistré le meilleur pointage de la journée, un score de 66 (-6).

Dans le calepin...          

  • À 63 ans, l’Allemand Bernhard Langer est devenu le joueur le plus âgé à éviter le couperet du Tournoi des Maîtres. Avec des rondes de 68 (-4) et 73 (+1), le champion de 1985 et 1993, qui en est à sa 37e participation, a surpassé Tommy Aaron, qui avait fait le coup en 2000. Rappelons qu’à l’édition 2016, le vétéran occupait le troisième échelon à l’issue de 54 trous.      
  • L’abrupt vert de la normale 3 du 6e fanion a joué un vilain tour au Canadien Nick Taylor à la fin de sa première ronde, vendredi matin. Il y a exécuté quatre roulés, inscrivant finalement un double boguey. L’une des 26 recrues du Masters se trouve à égalité avec la normale après 36 trous et flirte avec le couperet. À -3, Corey Conners est le représentant de l’unifolié en meilleure posture.      
  • Jack Nicklaus avait semé l’émoi à moins d’une semaine de l’élection présidentielle américaine en annonçant publiquement son appui à Donald Trump. Le gentleman de l’univers du golf, natif de l’Ohio et résident de la Floride qui est à la tête de sa firme d’architecture de parcours, a souvent côtoyé le magnat de l’immobilier sur les allées. Sa prise de position avait déçu bon nombre de ses plus grands fans. En conférence de presse, jeudi, il a refusé de répondre à une question poliment posée sur le sujet. « Je crois que j’en ai suffisamment dit. Et je ne crois pas que ce soit l’endroit pour parler de politique », a sèchement laissé tomber le Golden Bear. Le modérateur a rapidement posé la question suivante.     
  • Depuis sa déconfiture en ronde finale l’an dernier, Francesco Molinari a perdu son lustre. vendredi, il a enregistré l’un de ses pires pointages à Augusta, une carte de 78. À +6, il a fait sa valise vendredi soir. À 71,4 coups, le pointage moyen en première ronde est le plus bas de l’histoire, notamment grâce à 53 scores sous la normale. La marque précédente était de 72,06 coups en 1992.         

Résultats  

GLF-MAJ-SPO-UMG-THE-MASTERS---ROUND-TWO
Photo AFP

Abraham Ancer 68-67 — 135

Dustin Johnson 65-70 — 135

Cameron Smith 67-68 — 135

Justin Thomas 66-69 — 135

Patrick Cantlay 70-66 — 136

Sungjae Im 66-70 — 136

Hideki Matsuyama 68-(-8 après 15) — 68

Jon Rahm 69-(-8 après 12) — 69

Tommy Fleetwood 71-66 — 137

Justin Rose 67-70 — 137

Danny Willett 71-66 — 137

C.T. Pan 70-(-7 après 16) — 70

Louis Oosthuizen 68-(-7 après 12) — 68

Dylan Frittelli 65-73 — 138

Sebastian Munoz 70-68 — 138

Xander Schauffele 67-(-6 après 12) — 67

Paul Casey 65-(-6 après 11) — 65

Patrick Reed 68-(-6 après 11) — 68

Brooks Koepka 70-69 — 139

Phil Mickelson 69-70 — 139

Charles Howell III 71-(-5 après 15) — 71

Rickie Fowler 70-70 — 140

Billy Horschel 70-70 — 140

Jazz Janewattananond 69-(-4 après 15) — 69

Marc Leishman 70-(-4 après 14) — 70

Tiger Woods 68-(-4 après 10) — 68

John Augenstein 69-72 — 141

Bernhard Langer 68-73 — 141

Rory McIlroy 75-66 — 141

Victor Perez 70-71 — 141

Corey Conners 74-(-3 après 16) — 74

Webb Simpson 67-(-3 après 14) — 67

Scottie Scheffler 71-(-3 après 13) — 71

Christiaan Bezuidenhout 69-73 — 142

Cameron Champ 68-74 — 142

Shugo Imahira 72-70 — 142

Adam Scott 70-72 — 142

Brandt Snedeker 71-(-2 après 15) — 71

Jimmy Walker 71-(-2 après 15) — 71

Kevin Na 73-(-2 après 13) — 73

Lee Westwood 68-(-2 après 13) — 68

Si Woo Kim 70-(-2 après 9) — 70

À l’approche du 8e trou, Ian Polter a eu à conjuguer avec cette trappe de sable.
Photo AFP
À l’approche du 8e trou, Ian Polter a eu à conjuguer avec cette trappe de sable.

Ian Poulter 72-(-2 après 9) — 72

Matt Wallace 69-(-2 après 9) — 69

Chez Reavie 71-72 — 143

Bubba Watson 74-69 — 143

Bernd Wiesberger 71-72 — 143

Matt Kuchar 70- (-1 après 13) — 70

Tony Finau 69-(-1 après 11) — 69

Matthew Fitzpatrick 74-70 — 144

Zach Johnson 73-71 — 144

Sung Kang 75-69 — 144

Collin Morikawa 70-74 — 144

Nick Taylor 72-72 — 144

Jason Day 70-(égal après 10) — 70

Shane Lowry 74-(égal après 10) — 74

Andy Ogletree 73-(égal après 10) — 73

Jordan Spieth 74-(égal après 10) — 74

Rafa Cabrera Bello 73-(égal après 9) — 73

Graeme McDowell 72-(égal après 9) — 72

Byeong Hun An 72-73 — 145

Max Homa 70-75 — 145

Andrew Putnam 73-72 — 145

Au troisième trou, Bryson DeChambeau cherchait sa balle. Il a été aidé par John Rahm et Louis Oosthuizen.
Photo AFP
Au troisième trou, Bryson DeChambeau cherchait sa balle. Il a été aidé par John Rahm et Louis Oosthuizen.

Bryson DeChambeau 70-(+1 après 12) — 70

Henrik Stenson 71-(+1 après 12) — 71

Lanto Griffin 74-(+1 après 10) — 74

Charl Schwartzel 73-(+1 après 10) — 73

Mike Weir 71-(+1 après 9) — 71

Justin Harding 75-71 — 146

Brendon Todd 73-73 — 146

Larry Mize 70-(+2 après 14) — 70

Adam Hadwin 74-(+2 après 13) — 74 

Kevin Kisner 71-(+2 après 13) — 71

Nate Lashley 75-(+2 après 9) — 75

Tyrrell Hatton 73-74 — 147

Matthew Wolff 70-77 — 147

Jason Kokrak 71-(+3 après 12) — 71

Gary Woodland 72-(+3 après 10) — 72

J.T. Poston 73-75 — 148

James Sugrue 77-71 — 148

Sandy Lyle 78-(+5 après 16) — 78

Tyler Duncan 77-(+5 après 10) — 77

Fred Couples 77-73 — 150

Francesco Molinari 72-78 — 150

Lukas Michel 76-(+6 après 15) — 76

Lucas Glover 77-(+7 après 16) — 77

Yuxin Lin 79-(+8 après 15) — 79

Vijay Singh 75-(+8 après 10) — 75

Abel Gallegos 79-(+10 après 11) — 79

Jose Maria Olazabal 78-80 — 158

Andrew Landry 78-(+14 après 15) — 78

Erik van Rooyen abandon