/misc
Navigation

Biden, un vent d’espoir pour la planète

Coup d'oeil sur cet article

Difficile d’imaginer des visions plus opposées que celles de Donald Trump et de Joe Biden en matière d’environnement.

L’un est climatosceptique et grand défenseur des pires pollueurs. L’autre a gagné les élections en présentant le plus ambitieux plan d’action climatique de l’histoire américaine.

2000 milliards pour une relance verte

Biden ne s’est pas seulement engagé à ce que les États-Unis réintègrent l’Accord de Paris, il a promis 2000 milliards de dollars sur quatre ans pour une relance verte. 

Selon l’analyse de plusieurs experts, si Biden parvient à mettre en œuvre son plan d’action environnementale, les États-Unis passeront du statut de cancre de l’environnement à celui de leader pour la planète.

Notre voisin du Sud vise une production d’électricité 100 % décarbonée en 2035. C’est ambitieux, sachant que 62 % de sa production dépend actuellement d’énergies fossiles.

Les États-Unis n’auront donc plus besoin du pétrole de l’Alberta. Ni d’un nouveau pipeline pour l’acheminer. La fin de Keystone XL a été annoncée. 

Emplois verts

Le prochain président a compris le message de syndicalistes : « there is no job on a dead planet ». Il n’y a pas d’emplois sur une planète morte. Ni de profit pour les compagnies.

Les investissements promis par Biden contribueront à réduire l’empreinte écologique du pays tout en créant des millions d’emplois. L’efficacité énergétique et les énergies vertes sont au cœur de son programme, ainsi que l’amélioration des conditions de vie des moins nantis. Les quartiers défavorisés seront au cœur d’un vaste programme de rénovation et de construction écologiques. Les normes vont devoir changer.

On prévoit aussi la création de 250 000 emplois en réhabilitation environnementale. Notamment pour reboucher quelques-uns des trois millions de puits de pétrole et de gaz abandonnés et dépolluer des sites miniers. Biden veut aussi protéger 30 % des milieux naturels terrestres et aquatiques d’ici à 2030. Etc.

Voilà de quoi inspirer nos propres gouvernements, qui ne nous en promettent pas autant. Reste à voir si Biden aura les coudées franches... Espérons-le pour l’avenir de nos enfants.