/portemonnaie/business
Navigation

C’est quoi un ratio d’endettement?

Coup d'oeil sur cet article

Tu planifies ton nouveau budget en vue de t’acheter ta première maison et entre les branches, tu entends parler de ratio d’endettement. Juste le nom te donne une crise d’urticaire? Pas de panique, on t’explique.

Lorsque vient le temps d’acheter un bien qui demande un prêt, on se sert de la donnée du ratio d’endettement pour évaluer notre capacité à rembourser. 

«C’est une donnée qui sert aux institutions financières si elles estiment que le prêt demandé va vous placer en défaut de paiement», résume le chroniqueur en finances personnelles Daniel Germain.  

Le calcul est très simple : on divise le total de nos paiements mensuels par notre revenu mensuel brut du dernier mois. Les paiements mensuels dont il est question sont nos engagements financiers tels qu’un loyer, un prêt hypothécaire, un prêt automobile, le paiement d’une carte de crédit et le remboursement d’un prêt étudiant. 

«Il faut faire attention : ça tient en compte nos engagements, mais ça ne tient pas en compte l’épicerie, l’électricité et téléphone», précise le maître d’enseignement au département de finances de HEC Montréal Philippe Bouchard. 

Une donnée pour capter le danger  

Prenons un exemple. Tu as un revenu mensuel brut (sans déductions) de 4500$. Parmi tes dépenses mensuelles on compte : un loyer à 800$, des assurances habitation et automobile à 100$, un remboursement de prêt étudiant de 100$, un prêt automobile de 250$ et un paiement de 500$ sur ta carte de crédit.  

Ainsi, on divise 1750$ par 4500$, pour obtenir un ratio d’endettement de 38%.  

«Les taux autour de 30% sont satisfaisants mais au-delà de 40%, ça devient critique. Rares sont les institutions financières qui octroieront un prêt pour un ratio qui dépasse les 40%. C’est une donnée qui sert à capter le danger», explique M. Bouchard.  

Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut viser entre 30% et 35%. Et comme ce calcul exclut plusieurs données comme le nombre d’enfants dans une famille, il faut tout de même être prudent dans son interprétation.  

«Ce qui est important, c’est voir si on est capable de mettre de l’argent de côté à la fin du mois. C’est un meilleur indice d’une bonne santé financière plus que le ratio d’endettement», conclut le chroniqueur en finances personnelles Daniel Germain.  

Pour calculer toi-même ton ratio d’endettement, rendez-vous sur le site du Gouvernement du Canada.  

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux