/sports/football
Navigation

Honneurs individuels dans la NFL: la course bat son plein

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.

Coup d'oeil sur cet article

À la mi-saison, bien malin celui qui peut prédire quels joueurs hériteront des grands honneurs individuels au terme du calendrier régulier. Si Russell Wilson semblait loin aux devants dans la course pour le titre de joueur le plus utile il y a quelques semaines à peine, les candidats sérieux se bousculent maintenant aux portes.

S’il y a des années où le portrait est déjà clair et limpide à ce stade-ci de la campagne, c’est plus flou cet automne. 

  • Écoutez le balado La Zone payante ci-dessous:  

Mais bon, ce n’est pas une raison pour éviter de se prononcer! Si la soirée des honneurs individuels avait lieu aujourd’hui, j’hésiterais longuement entre le quart-arrière des Seahawks, Russell Wilson, et celui des Chiefs, Patrick Mahomes, pour le joueur par excellence.

Wilson domine au chapitre des passes de touchés (28) et des verges par match (317,6), mais il compte en revanche huit interceptions, le troisième plus haut total parmi les partants. Ses sept revirements dans les duels importants face aux Bills et Cardinals ont clairement coûté deux victoires aux Seahawks.

De son côté, Mahomes n’a lancé qu’une seule interception et revendique déjà 25 passes de touchés. Il ne se place jamais en positon de «couler» son équipe par les revirements.

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Mon vote va néanmoins à Wilson puisqu’il doit tout faire à Seattle en étant clairement moins bien entouré que Mahomes. La défensive des Seahawks est jusqu’ici exécrable et laisse donc une rachitique marge de manœuvre à son quart-arrière. La ligne offensive de Wilson le protège aussi moins bien que son vis-à-vis avec les Chiefs.

Tout est loin d’être joué et d’autres candidats solides comme Aaron Rodgers, Josh Allen, Tom Brady ou Kyler Murray pourraient émerger.

Offensive et défensive

En tenant pour acquis que le titre de joueur le plus utile va presque toujours à un quart-arrière, celui de meilleur joueur offensif doit revenir à une autre position.

Encore une fois, quelques joueurs de renom s’imposent, mais impossible d’ignorer Alvin Kamara, porteur de ballon des Saints.

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Ce dernier est le meneur dans la ligue avec 1036 verges de la ligne de mêlée (course et réceptions). Dalvin Cook, des Vikings, le chauffe avec 1031 verges, même s’il a disputé un match de moins, donc il se veut aussi un choix logique.

Il faut toutefois tenir compte de l’impact monstre de Kamara dans le jeu aérien. Avec 60 attrapés, il est le meneur, et de loin, à sa position. Sans lui, quand les Saints étaient privés des receveurs Michael Thomas et Emmanuel Sanders, il est permis de se demander si l’attaque aurait implosé.

En défensive, le plaqueur des Rams Aaron Donald est toujours aussi incontrôlable, tout comme l’ailier défensif Myles Garrett avec les Browns et le secondeur TJ Watt avec les Steelers. Garrett est le plus productif, mais Donald élève la défensive des Rams à un autre niveau. À rediscuter dans quelques semaines...

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Recrues et autres honneurs

Pour le titre de recrue offensive de l’année, il faut faire attention de distinguer potentiel à long terme et production immédiate. À long terme, c’est le quart-arrière des Bengals, Joe Burrow. Dans le présent, il est difficile de passer outre la production spectaculaire de Justin Herbert avec les Chargers. Même s’il a joué un match de moins que Burrow, il montre 17 passes de touchés contre 11.

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Sinon, plusieurs receveurs pourraient être considérés, dont Justin Jefferson, des Vikings et CeeDee Lamb, des Cowboys.

En défensive, pas facile de choisir entre Chase Young (Washington), Patrick Queen (Ravens), Jeremy Chinn (Panthers), Antoine Winfield Jr (Buccaneers) et Jaylon Johnson (Bears). Ce sera Chase Young de justesse.

Quant au retour le plus remarquable de l’année? Après 17 opérations à la jambe, Alex Smith, c’est dans le domaine du non négociable!

Et l’entraîneur-chef de l’année dans tout ça? On réserve le suspense pour demain... 

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE 10 

JEUDI 

MON CHOIX 

  • Indianapolis au Tennessee TITANS  

DIMANCHE

MES CHOIX 

  • Philadelphie à NY Giants (13h) EAGLES 
  • Jacksonville à Green Bay (13h) PACKERS 
  • Washington à Detroit (13h) WASHINGTON 
  • Houston à Cleveland (13h) BROWNS 
  • Tampa Bay en Caroline (13h) BUCCANEERS 
  • LA Chargers à Miami (16h05) DOLPHINS 
  • Denver à Las Vegas (16h05) RAIDERS 
  • Buffalo en Arizona (16h05) BILLS 
  • San Francisco à La Nouvelle-Orléans (16h25) SAINTS 
  • Seattle à LA Rams (16h25) SEAHAWKS 
  • Cincinnati à Pittsburgh (16h25) STEELERS 
  • Baltimore en Nouvelle-Angleterre (20h20) RAVENS  

LUNDI 

MON CHOIX 

  • Minnesota à Chicago (20h15) BEARS  

*Équipes en congé: Jets, Chiefs, Cowboys, Falcons

RÉSULTATS DE LA SEMAINE DERNIÈRE: 10 en 14 (71,4%)

TOTAL CETTE SAISON : 93 en 133 (69,9%)

LES CHOIX DU JOURNAL 

Eagles de Philadelphie (3-4-1) vs Giants de New York (2-7)

SÉQUENCE DOMINANTE

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo d'archives, AFP

Même si les Eagles connaissent leur part d’ennuis, ils sont au cœur d’une séquence de huit victoires face aux Giants. La marge est toutefois mince, avec seulement deux matchs décidés par un écart de plus d’une possession. Les Eagles risquent de récupérer des forces fraîches sur la ligne offensive. Le receveur Alshon Jeffery devrait revenir au jeu et le porteur Miles Sanders pourrait aussi le rejoindre. Bref, l’équipe prend du mieux et si Carson Wentz limite les revirements, les Eagles seront en bonne posture.  

  • Eagles par 4   

Jaguars de Jacksonville (1-7) vs Packers de Green Bay (6-2)

UN BEAU FESTIN

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Tout laisse croire que les Packers vont festoyer sans retenue face aux minets. Les Jaguars sont 31e dans le circuit avec une minable moyenne de 30,9 points accordés par match. Les Packers occupent justement le troisième rang au chapitre de l’attaque avec 31,6 points par match. À moins que la NFL impose à Aaron Rodgers de lancer de la main gauche, ça sent le massacre. Et encore là, la défensive des Jaguars est bien plus gauche que toutes les mains gauches à travers les âges et de par le monde.  

  • Packers par 17  

Équipe de Washington (2-6) vs Lions de Detroit (3-5)

UN PREMIER DÉPART

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Pour le quart-arrière Alex Smith, il s’agira d’un premier départ avec Washington depuis son horrible blessure à la jambe en novembre 2018. Il a revu le terrain cette saison en relève, mais cette fois-ci, le plan de match sera centré sur ses attributs. L’attaque risque d’être conservatrice, mais Smith sait procéder de manière chirurgicale. Le porteur Antonio Gibson pourrait aussi lui être d’un grand secours face aux Lions, qui ont concédé trois fois plus de 150 verges au sol.  

  • Washington par 1  

Texans de Houston (2-6) vs Browns de Cleveland (5-3)

WATSON EST BIEN SEUL

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Plus on regarde aller les Texans, plus on ressent de la pitié pour Deshaun Watson. Le quart-arrière doit tout faire. Face aux Browns, faibles contre la passe, il risque de bien paraître. Les Texans optent pour la passe sur 62,3% de leurs jeux, le huitième plus haut ratio dans la ligue. Pas étonnant, ils n’ont aucune menace crédible sur le jeu au sol. L’ailier défensif Myles Garrett salive, tout comme le porteur Nick Chubb, qui risque d’effectuer son retour au jeu.  

  • Browns par 6  

Buccaneers de Tampa Bay (6-3) vs Panthers de la Caroline (3-6)

BRADY VA REBONDIR

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Après l’humiliant revers face aux Saints dimanche soir dernier, plusieurs croient que les Bucs vont amorcer leur descente. Il faut toutefois savoir que durant sa carrière, les huit fois où Tom Brady a perdu par 20 points ou plus, il a répondu la semaine suivante avec une fiche de 7-1, en plus de lancer 19 passes de touché et seulement trois interceptions. Pour les Panthers, le porteur Christian McCaffrey sera absent, après s’être blessé à l’épaule lors de son retour dimanche.  

  • Buccaneers par 6  

Chargers de Los Angeles (2-6) vs Dolphins de Miami (5-3)

CHOC DE RECRUES

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Le scénario prévu était que les deux jeunes premiers de classe Justin Herbert et Tua Tagovailoa apprendraient sur le banc. Or, voilà les deux quarts recrues au cœur de l’action dans un premier face-à-face. Tagovailoa n’en est qu’à son troisième départ, mais le contexte lui semble favorable. Selon NextGen Stats, quand il ne fait pas face au blitz, le pivot des Dolphins est 14 en 17 avec deux touchés. Les Chargers sont l’équipe qui «blitze» le moins dans la ligue (13,8%).  

  • Dolphins par 3   

Broncos de Denver (3-5) vs Raiders de Las Vegas (5-3)

ATTAQUE INCONSTANTE

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

À leurs 10 derniers matchs, les Broncos ont inscrit une seule fois plus de 20 points face aux Raiders, qui ne misent pourtant jamais sur une défensive redoutable. C’est plutôt signe des problèmes qui affligent les Broncos au poste de quart-arrière. Avec Drew Lock, la donne pourrait changer, mais dans trois des cinq matchs qu’il a pilotés en entier, l’équipe n’a pas marqué plus de 18 points. Les Broncos ne prennent pas assez soin du ballon, avec deux revirements par match.  

  • Raiders par 7  

Bills de Buffalo (7-2) vs Cardinals de l’Arizona (5-3)

DUEL FASCINANT

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Après les Seahawks, les Bills héritent d’une autre commande peu commode. Les Cardinals peuvent autant frapper au sol que par les airs grâce à Kyler Murray. Ils se débrouillent bien contre la passe et sont huitièmes en défensive avec 22 sacs du quart. Les Bills devront peut-être se tourner davantage vers leur champ arrière, puisque les Cardinals concèdent 126 verges au sol par match. Il n’y a pas de moyen plus efficace pour limiter le temps de jeu et les ravages causés par Kyler Murray.  

  • Bills par 3  

49ers de San Francisco (4-5) vs Saints de La Nouvelle-Orléans (6-2)

DES SAINTS EN CONTRÔLE

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Les 49ers sont encore privés de trop de morceaux de qualité pour que ce duel soit à la hauteur de ce qu’il aurait dû être en temps normal. Ils ont été totalement déclassés face aux Packers, la semaine dernière, et un scénario similaire risque de se reproduire face aux Saints, qui revendiquent cinq victoires de suite lors desquelles ils ont inscrit en moyenne 31,2 points. La défensive des Saints, qui a provoqué quatre revirements à ses deux derniers duels, se ressaisit. Il n’y aura pas de miracle.  

  • Saints par 13  

Seahawks de Seattle (6-2) vs Rams de Los Angeles (5-3)

L’OUEST À SON MEILLEUR

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Les Seahawks doivent freiner leur dégringolade (deux défaites à leurs trois derniers matchs). Il faudra le faire contre leur bête noire. Les Rams ont en effet remporté quatre de leurs cinq derniers duels face aux Seahawks, en marquant en moyenne 33,6 points par rencontre. Et ça, c’était quand la défensive des Seahawks était de loin supérieure! Les Rams devraient logiquement gagner la bataille des fronts. Pourquoi donc miser sur les Seahawks? Parce qu’ils défient souvent toute logique...  

  • Seahawks par 3  

Bengals de Cincinnati (2-5-1) vs Steelers de Pittsburgh (8-0)

MISSION DIFFICILE

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Les Bengals connaissaient de bons moments avant leur congé et ils n’auront pas droit à l’erreur face aux Steelers. Ceux-ci ont remporté les 10 dernières confrontations entre les deux rivaux de division. Joe Burrow peut cette fois sauver la mise, mais il aura fort à faire. Les Bengals ont accordé 28 sacs, le deuxième plus haut total, tandis que les Steelers dominent la ligue avec 32 sacs. Jonah Williams revient et stabilisera la protection pour des Bengals qui se battront.  

  • Steelers par 5  

Ravens de Baltimore (5-3) vs Patriots de la Nouvelle-Angleterre (3-5)

OUVRIR LA MACHINE

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

Pas une équipe dans la ligue n’accorde plus de verges par passe complétée (12,4) que les Patriots. C’est peut-être le bon moment pour l’offensive des Ravens et Lamar Jackson d’attaquer en profondeur. Jackson a mentionné, cette semaine, que de plus en plus d’adversaires devinent leurs jeux à la ligne de mêlée. Les courses sur les premiers essais fonctionnent moins bien que l’an passé. On peut s’attendre à des Ravens différents. Les Patriots, offensivement, risquent d’être muselés.  

  • Ravens par 9  

Vikings du Minnesota (3-5) vs Bears de Chicago (5-4)

MISÈRES DU LUNDI SOIR

Russell Wilson, malgré deux matchs plus difficiles dans les dernières semaines, continue de s’affirmer comme un potentiel lauréat du titre de joueur le plus utile.
Photo AFP

C’est devenu la tradition chaque fois que les Vikings jouent un lundi soir. Il faut rappeler que leur quart-arrière Kirk Cousins montre un dossier de 0-9 en carrière sous les projecteurs du Monday Night Football. Les Bears n’ont pas une attaque formidable, mais leur défensive a toujours tourmenté Cousins, qui est 0-3 avec les Mauves contre eux. Dans ces trois défaites, les Vikings ont inscrit 12 points en moyenne et même Dalvin Cook a été réduit à 28,7 verges au sol par match. La pression sera trop forte.  

  • Bears par 6