/sports/hockey
Navigation

Le Drakkar perd la première manche

Le Drakkar et l’Océanic se sont livré un autre duel serré, samedi après-midi, qui a finalement permis au club rimouskois de se sauver avec un gain in extremis de 3-2.
Crédit Mario Dechamplain Le Drakkar et l’Océanic se sont livré un autre duel serré, samedi après-midi, qui a finalement permis au club rimouskois de se sauver avec un gain in extremis de 3-2.

Coup d'oeil sur cet article

Le Drakkar de Baie-Comeau a perdu la première manche de son programme double à la maison, samedi après-midi, quand il s’est incliné par le pointage de 3-2 devant l’Océanic de Rimouski.

• À lire aussi: D’autres changements au calendrier de la LHJMQ

• À lire aussi: Alexis Lafrenière a toujours pu compter sur sa soeur

Engagés dans une série de quatre duels consécutifs, les deux grands rivaux de la division Est se sont livré un autre affrontement très partagé sur la glace du centre Henry-Leonard. 

Avec une marque égale à deux partout en fin de troisième période, les visiteurs ont profité d’une maladresse en défensive pour rompre l’égalité et se sauver avec cette victoire in extremis. 

À la suite d’une mise en jeu, le défenseur du Drakkar Émile Chouinard a perdu le contrôle de la rondelle devant son filet et l’attaquant Mickael Martel a vite capitalisé sur ce revirement pour inscrire le but décisif. 

«Oui, il y a eu une erreur directe sur le jeu, mais cela n’aurait pas dû se produire. Si les bonnes décisions avaient été prises avant cette séquence, nous n’aurions pas eu à effectuer cette mise au jeu dans notre territoire», a pesté l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire. 

Tout en reconnaissant que le match a de nouveau été serré, le pilote nord-côtier a moins apprécié certaines actions de ses protégés. «Nous avons éprouvé beaucoup d’ennuis avec la gestion de la rondelle et cela a provoqué beaucoup trop de revirements», a ajouté le dirigeant. 

De son côté, Serge Beausoleil a apprécié ce deuxième triomphe consécutif face à son rival baie-comois. «Un autre match serré. Ce sont deux clubs nez à nez et cela peut aller d’un côté comme de l’autre», a avoué le pilote rimouskois. 

L’entraîneur a également constaté des hauts et des bas durant la rencontre. «J’ai bien aimé la première portion du match. Par la suite, notre avantage numérique a mal réagi et leur a donné le momentum pour revenir. Nous avons été chanceux à la fin de pouvoir profiter de ce bon favorable.» 

En bref

Samy Paré et Andrew Coxhead ont inscrit les deux autres filets des vainqueurs... Jérémy Jacques et Brandon Frattaroli, dans un intervalle de 75 secondes en fin de deuxième période, ont sonné la riposte... Les deux équipes se retrouvent, dimanche après-midi, pour le duel numéro deux de cette courte série.