/finance/pme
Navigation

L’entrée énergisante de Guru: son titre grimpe de 160 % en deux semaines

Guru
Photo courtoisie Le PDG de Guru, Carl Goyette, vise un chiffre d’affaires de 100 millions $ d’ici cinq ans.

Coup d'oeil sur cet article

Le 2 novembre, le PDG de Guru, Carl Goyette, complétait le sprint de trois mois «le plus intense» de sa carrière d’entrepreneur. Échec ou réussite? Son entreprise faisait le saut à la Bourse de Toronto.

«Cela a été énormément de travail pour arriver là», concède l’homme d’affaires, qui a vu ses heures de sommeil s’évaporer à partir du mois d’août. «La fin de semaine avant, ce qui allait se passer le lundi, c’était hors de notre contrôle, mais nous avions le sentiment du devoir accompli.» 

La réponse des investisseurs durant les semaines précédant l’entrée en Bourse de la compagnie montréalaise rassurait toutefois M. Goyette. Il faut dire que Guru, spécialisée dans les boissons énergisantes, a complété une ronde de financement de 34,5 millions $ pour atteindre son objectif. 

«On savait que ce n’était pas tous les investisseurs qui avaient reçu autant d’actions qu’ils le souhaitaient», explique au Journal le PDG, qui analysait différentes méthodes de financement depuis plus d’un an.

Les impacts de la COVID-19 ont toutefois ralenti ses démarches visant à appuyer le plan de croissance de la société à travers l’Amérique du Nord.  

Après quelques jours sur le parquet torontois, la direction se dit satisfaite des résultats. 

En fait, l’action du groupe est passée entre le 2 novembre et hier de 5,45 $ à 14,18 $. Il s’agit d’une augmentation de 160 %. Cela donne à l’entreprise une capitalisation boursière de plus de 400 millions $. 

Pour la prochaine année, Guru, qui vend ses produits dans environ 15 000 points de vente au Canada et aux États-Unis, estime réaliste la possibilité de doubler son réseau de distribution. 

D’ici cinq ans, la direction espère réaliser un chiffre d’affaires de 100 millions $. L’an dernier, il était de 17,5 millions $. 

Bataille

Pour atteindre ses cibles, la compagnie devra batailler contre des géants comme Red Bull, Monster et Rockstar. 

Le plan de croissance hors Québec devrait se réaliser par une présence accrue dans des dépanneurs et des pharmacies en Ontario, dans l’Ouest canadien et aux États-Unis.  

«Notre industrie en Amérique du Nord est un marché de 15 milliards. C’est la plus grande catégorie de breuvages non alcoolisés», note M. Goyette. 

«Au Québec, nous avons 13 % des parts de marché. On veut reproduire ce que nous avons réalisé ici partout en Amérique du Nord», poursuit-il. 

Nouveau produit

Les produits Guru sont entre autres disponibles dans les dépanneurs de Couche-Tard et de Parkland, ainsi que dans les supermarchés de Sobeys. 

La direction dit constater présentement chez les consommateurs un appétit croissant pour des choix biologiques à base de plantes. 

Guru affirme avoir été la première compagnie au monde à lancer une boisson énergisante naturelle à base de plantes. L’entreprise, qui a récemment annoncé son nouveau produit Yerba Maté, compte une cinquantaine de travailleurs à Montréal. 

La société fait appel à des sous-traitants en Amérique du Nord pour assurer sa production.