/news/coronavirus
Navigation

Un Québécois sur cinq serait complotiste

GEN-Marche Pacifique pour d�fendre nos droits et libert�s
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Des décisions politiques influencées par des organisations secrètes qui mènent le monde, des citoyens surveillés par des agences gouvernementales, le grand public tenu dans l’ignorance : c’est la vision du monde complotiste qu’entretiendraient 20 % des Québécois pendant la pandémie de coronavirus. 

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) arrive à cette surprenante conclusion après avoir mené un sondage auprès de 3300 personnes à la fin du mois d’octobre.  

Bien que les Québécois soient toujours d’accord avec les mesures de confinement, l’étude révèle qu’ils trouveraient très difficile d’y être contraints pendant encore six mois.

L’INSPQ évalue que 20 % des Québécois ont une vision du monde complotiste*. La proportion de complotistes serait deux fois moins élevée chez les personnes les plus éduquées par rapport à celles qui ont un niveau d’éducation moindre. Par ailleurs, la proportion de complotistes serait significativement plus basse chez les gens âgés de 60 ans et plus. 

• À lire aussi: Les théories complotistes particulièrement présentes dans la désinformation sur les vaccins

• À lire aussi: Le Québec champion des opposants au masque

• À lire aussi: J’aurais pu être complotiste

Des complotistes moins éduqués et plus jeunes 

Beaucoup de choses très importantes se produisent dans le monde, dont le grand public n’est pas informé

VRAI: 40 %

FAUX: 60 %

Les politiciens ne nous disent généralement pas ce qui motive réellement leurs décisions

VRAI: 30 %

FAUX: 70 %

Les agences gouvernementales surveillent étroitement les citoyens 

VRAI: 19 %

FAUX: 81 %

Des événements qui, en apparence, ne semblent pas avoir de lien sont souvent le résultat d’activités secrètes

VRAI: 14 %

FAUX: 86 %

Il existe des organisations secrètes qui influencent considérablement les décisions politiques  

VRAI: 17 %

FAUX: 83 %

Poucentage de complotistes par rapport au niveau d’études

Diplôme d’études secondaires ou moins: 26 %

Collégial: 20 %

Universitaire: 13 %

 

Poucentage de complotistes par rapport à la catégorie d’âge

18-24 ans: 22 %

25-44 ans: 24 %

45-59 ans: 23 %

60 ans et plus: 14 %

 

La moitié des jeunes n’évitent pas les rassemblements 

Les Québécois adhèrent encore majoritairement aux consignes du gouvernement relativement à la pandémie. Le port du masque est d’ailleurs respecté par 95 % d’entre eux. Cependant, les jeunes ont tendance à moins respecter les règles, d’ailleurs un sur deux dit ne pas éviter les rassemblements privés.

Éviter les rassemblements privés avec plusieurs personnes avec qui je n’habite pas

Toujours: 72 %

Souvent: 19 %

Parfois: 6 %

Jamais: 2 %

 

Ceux qui respectent toujours la consigne par groupe d’âge

18-24 ans: 53 %

25-44 ans: 60 %

45-59 ans: 77 %

60 ans et plus: 84 %

 

Porter un masque ou un couvre-visage dans les lieux publics lorsque la distanciation physique n’est pas possible (commerces, transports, etc.)

Toujours: 95 %

Souvent: 4 %

Parfois: 1 %

Jamais: 1 %

 

Rester à deux mètres de mes collègues et des autres personnes au travail

Toujours: 43 %

Souvent: 38 %

Parfois: 16 %

Jamais: 4 %

 

Respecter la distanciation physique avec les autres personnes dans les lieux publics.

Toujours: 64 %

Souvent: 31 %

Parfois: 4 %

Jamais: 1 %

 

  • Le quart des personnes interrogées se sont fait dépister pour la COVID-19 depuis le début de la pandémie (23 %) 
  • Près d’une personne sur dix n’ira pas se faire tester même si elle présente des symptômes (8 %)  

La patience des Québécois a ses limites 

La moitié des Québécois affirment qu’il sera très difficile pour eux de suivre les mesures recommandées par le gouvernement encore six mois. La majorité des répondants estiment toutefois qu’ils peuvent facilement suivre les consignes encore quelques semaines.

Encore quelques semaines:

Très facile: 62 %

Neutre: 18 %

Très difficile: 20 %

Encore 2-3 mois:

Très facile: 42 %

Neutre: 21 %

Très difficile: 37 %

Encore 6 mois:

Très facile: 31 %

Neutre: 19 %

Très difficile: 50 %

Favorables à la ligne dure 

La plupart des Québécois sont favorables aux mesures de confinement, même les plus strictes. Près de quatre personnes sur cinq estiment que c’est une bonne chose que la police donne des contraventions aux récalcitrants.

Proportion des répondants se disant « en accord »: 

  • C’est une bonne chose que les policiers puissent donner facilement des contraventions aux gens qui ne respectent pas les mesures pour prévenir la COVID-19: 78 %
  • C’est une bonne chose d’arrêter les activités sportives de groupe et de fermer les centres d’entraînement (gyms) dans les zones rouges: 66 %
  • Je suis favorable à l’obligation de porter le masque ou le couvre-visage en tout temps pour les élèves au secondaire: 77 %
  • La frontière entre le Canada et les États-Unis devrait être fermée au moins jusqu’à Noël: 89 %  

*Méthodologie du calcul complotiste 

Chaque réponse à une question se fait sur une échelle de 0 à 10. Les répondants qui considèrent la majorité de ces affirmations comme « vraies » (qui ont donné un score de plus de 7 en moyenne pour chaque affirmation) peuvent être considérés comme ayant une vision du monde « complotiste ». 

Source : COVID-19 - Sondages sur les attitudes et comportements des adultes québécois, données du 23 au 28 octobre 2020, Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres