/sports/racing
Navigation

Des éloges de Jacques Villeneuve: «Stroll a fait un tour exceptionnel»

Coup d'oeil sur cet article

Jacques Villeneuve n’a pas été toujours très tendre à l’endroit de Lance Stroll, mais cette fois, il a reconnu que son compatriote a été brillant en récoltant la première position de tête de sa carrière samedi aux qualifications du Grand Prix de Turquie.

• À lire aussi: «Je suis sous le choc» -Lance Stroll

« Il a réalisé un tour exceptionnel, a indiqué le champion du monde 1997 en entrevue téléphonique au Journal. Il n’a pas commis d’erreurs, contrairement à plusieurs autres pilotes. Il a profité du fait, notamment, que Max Verstappen a été hésitant dans sa dernière tentative. 

 « Vraiment, cette fois, je n’ai rien à lui reprocher, a poursuivi Villeneuve. Dans ces conditions compliquées, il ne faut pas être trop combatif pour rouler rapidement. Ça paraît contradictoire, mais c’est la clé du succès.

« Ce n’est pas de la chance, il a bien piloté. Plusieurs pilotes ont utilisé la même stratégie en optant pour des pneus intermédiaires en fin de séance. Sauf que lui s’en est mieux tiré. »

Monza et Bakou

Villeneuve a fait remarquer, avec raison, que Stroll profite de situations particulières pour se démarquer. 

« En 2017, que ce soit à Monza, où il a été brillant en qualifications, et à Bakou [au Grand Prix d’Azerbaïdjan] quand il est monté sur la troisième marche du podium, il se sent bien quand le contexte est difficile. »

Villeneuve n’est toutefois pas prêt à gager sur les chances de victoire du jeune pilote québécois.

« La partie plus complexe, ce sera la course, prétend Villeneuve, même s’il pleut. Il faudra franchir le premier virage sans problème. Je pense que ce sera une course à rebondissements, peu importe les conditions. »

Et il aurait pu ajouter que Verstappen, qui s’élancera à côté de Stroll sur la première ligne, voudra profiter du fait que les Mercedes de Lewis Hamilton (6e sur la grille de départ) et de Valtteri Bottas (9e) sont derrière lui pour maximiser ses chances de victoire dès l’extinction des feux rouges. 

Le souvenir de Jerez

Jacques Villeneuve est le dernier pilote canadien à avoir inscrit une position de tête en F1, il y a 23 ans.

« C’est sûr que je m’en souviens, dit-il. La course allait me procurer mon championnat du monde le lendemain [en terminant troisième à l’arrivée]. Ma voiture n’était pas performante en qualifications, mais un seul tour a fait la différence.

Comment ne pas se rappeler qu’à Jerez, en Espagne, à l’occasion du GP d’Europe, étape ultime de la saison 1997, trois pilotes, Villeneuve, Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen, avaient inscrit exactement le même chrono en qualifications ?

Ils ont été départagés par le règlement qui stipule qu’en cas d’égalité, celui qui a réalisé le meilleur temps en premier est crédité de la pole position.