/weekend
Navigation

La cour est pleine

The Crown
Photo courtoisie, des willie

Coup d'oeil sur cet article

La série The Crown pourrait atteindre un sommet de popularité inégalé cet automne en accueillant deux personnages phares : Lady Diana et Margaret Thatcher. Leur arrivée vient certainement pimenter la quatrième saison du drame royal, qui vient d’atterrir sur Netflix. Voici ce qu’on a pensé des nouvelles héroïnes... qui donneront beaucoup de fil à retordre à Élisabeth II.

Margaret Thatcher | Gillian Anderson 

The Crown
Photo courtoisie, des willie

On aime beaucoup Gillian Anderson. Et pas seulement parce qu’elle a joué Danna Scully dans X-Files pendant près d’une vingtaine d’années. Plus récemment, ses rôles dans The Fall (un excellent thriller policier avec Jamie Dornan) et Sex Education (une comédie débridée) l’ont certainement propulsée.

Mais en première ministre du Royaume-Uni, elle convainc moins.

Le brushing gonflé répond certainement présent. Tout comme les tailleurs de couleurs pop, les jupes mi-mollet, le collier de perles, les broches, les foulards, les mimiques faciales, le timbre de voix, la diction, etc. L’emballage est parfait. Mais côté contenu, ça manque d’âme.

On n’irait pas jusqu’à dire que Gillian Anderson nous sert une caricature de Margaret Thatcher, mais chaque fois qu’elle apparaît, on a l’étrange impression de regarder quelqu’un jouer.

La dame de fer

Il faut dire que l’ex-leader du Parti conservateur est loin d’être la personne la plus chaleureuse – ou aimable – en ville. La reine Élisabeth II non plus, mais l’excellente Olivia Colman lui donne juste assez de cœur pour qu’on veuille la suivre.

Dans The Crown, Margaret Thatcher est dépeinte comme une bourreau de travail intransigeante et froide, même en famille. Selon elle, les femmes ne sont pas faites pour les hautes fonctions. Pourquoi ? « Parce qu’elles sont trop émotives », déclare-t-elle au premier épisode.

Si Meryl Streep a réussi à gagner l’Oscar en interprétant la dame de fer (The Iron Lady) dans le film du même nom en 2012, on voit mal Gillian Anderson récolter autant d’acclamations pour The Crown

Lady Diana | Emma Corrin 

Olivia Colman joue la reine Élisabeth II
Photo courtoisie, des willie
Olivia Colman joue la reine Élisabeth II

La princesse Diana est interprétée par Emma Corrin, une actrice britannique de 25 ans sans grande expérience, du moins devant l’objectif. Avant The Crown, son curriculum vitae ne comprenait qu’une poignée de petits rôles.

Et pourtant, elle brille en Diana Spencer. Elle brille non pas d’un éclat criard ou aveuglant, mais d’un éclat soyeux et pur. Dans la peau d’une femme somme toute timide et effacée (du moins, lors des six premiers épisodes), Corrin vole chacune des scènes dans lesquelles elle apparaît.

Les fans du drame de Netflix attendaient son arrivée avec intérêt. Leur patience sera récompensée au tout début du premier épisode, quand Charles (Josh O’Connor) croise une jeune Diana Spencer... déguisée en arbre.

Une fois le costume remisé, la ressemblance est indéniable. Les yeux, les cheveux, la posture, la voix... Emma Corrin réussit à capturer l’essence de Diana, qu’on dépeint initialement comme une aide dans une garderie et femme de ménage à temps partiel, qui partage un appartement à Londres avec plusieurs colocataires. Réservée, elle aime s’évader en écoutant Duran Duran dans son walk-man. Mais Blondie et Stevie Nicks font également l’affaire.

Genèse d’une tragédie

Plus les épisodes passent, plus on comprend les raisons des malheurs de Diana. Isolée du reste du monde, incomprise, mariée à quelqu’un qui demeure en contact étroit avec son ancienne flamme (Camilla Parker Bowles, campée par Emerald Fennell), elle s’enfonce. Le troisième épisode est d’ailleurs précédé d’un panneau d’avertissement indiquant qu’il recèle des scènes de trouble alimentaire qui peuvent choquer. Et effectivement, ces séquences sont difficiles à regarder sans grimacer.

On prédit une belle carrière à Emma Corrin. Car comme Diana l’a fait durant ses années aux côtés du prince Charles, la comédienne éclipse tout le monde autour d’elle... à part peut-être la reine, jouée avec toujours autant de justesse par Olivia Colman. 


► La 4e saison de The Crown atterrira sur Netflix dimanche