/weekend
Navigation

M pour Montréal: des célébrations virtuelles

Mac DeMarco
Photo courtoisie Mac DeMarco

Coup d'oeil sur cet article

Pour son 15e anniversaire, l’organisation de M pour Montréal avait prévu fêter en grand. Puis, une certaine pandémie est arrivée... Qu’à cela ne tienne, l’événement aura tout de même lieu, en formule entièrement virtuelle avec un concept d’émission télé un peu surréaliste.

Fondateur d’Avalanche Prod, Sébastien Nasra avait de grands espoirs pour l’année 2020. En plus des 15 ans de M pour Montréal, un autre de ses événements, Mundial, fêtait son 10e anniversaire.

« C’était une année charnière, dit-il. On avait des plans très ambitieux pour célébrer ça en grande pompe dans le monde physique. »

Avec la pandémie, il a dû trouver d’autres solutions. Les différentes aides gouvernementales lui ont permis de tenir ses festivals sans devoir les annuler. « On s’est rendu compte assez rapidement qu’on pouvait le faire virtuellement », dit-il.

Pour M pour Montréal, qui a notamment comme objectif de faire découvrir le talent musical d’ici à l’étranger, la nouvelle formule virtuelle permettra probablement d’aller rejoindre encore plus de gens aux quatre coins du globe.

« On va sûrement dépasser nos flux habituels de professionnels, dit Sébastien Nasra. Il y a des gens qui n’avaient pas encore eu l’occasion de venir et on sait qu’on va rejoindre plus de monde avec le virtuel. En même temps, le défi sera de garder les gens captifs pendant deux ou trois jours sans les avoir à Montréal. »

Émission ludique

Alors qu’en temps normal, M pour Montréal présentait plus de 50 groupes, l’édition virtuelle de cette année n’en comptera qu’une vingtaine. Et tous les groupes ont déjà enregistré leur prestation.

« Pour mettre les bands en valeur cette année, on a créé un show télé un peu surréaliste, dit Sébastien Nasra. C’est un mélange d’Ed Sullivan et de MTV. On voulait proposer quelque chose d’intéressant et ludique. L’an prochain, on pourrait refaire la même chose, mais en format hybride, avec aussi du public dans la salle. »


La 15e édition de M pour Montréal se tiendra du 18 au 20 novembre. Pour toute la programmation : mpourmontreal.com. 

5 spectacles virtuels à voir  

Le Journal a demandé à Mikey Rishwain Bernard, directeur de la programmation de M pour Montréal, cinq concerts virtuels à ne pas manquer cette année sur la plateforme lepointdevente.com.

1. Flore Laurentienne

Mac DeMarco
Photo courtoisie, Maude Limoges

« Ce mini-orchestre évoque l’esprit du groupe montréalais Godspeed You! Black Emperor, mais avec leur propre couleur classique. Ça élève l’âme. Le compositeur principal, David, est le frère de Klô Pelgag. »  

  • 18 novembre, 21 h. Gratuit.   

2. Mac DeMarco Solo

« Mac a fait ses débuts à M pour Montréal en 2012. M a joué un grand rôle pour lancer sa carrière. Il est maintenant considéré comme la tête d’affiche de l’indie rock. Il n’a pas joué devant un public depuis neuf mois et il a décidé de faire son retour là où tout a commencé, à M pour Montréal. »  

  • 20 novembre, 20 h. Coût : 20 $.

3. Janette King

« C’est une Montréalaise sous-estimée qui crée un mélange de R&B lo-fi avec un son futuriste qui nous ramène à ce que faisait Grimes à ses débuts. »  

  • 19 novembre, 21 h. Gratuit.   

4. Population II

Mac DeMarco
Photo courtoisie, Laurence Martin

« Ce trio de musique heavy psychédélique sonne comme un groupe qu’on pourrait entendre dans un garage en Californie. Ce n’est pas surprenant qu’ils aient signé avec l’étiquette californienne Castle Face Records. Il n’y a pas beaucoup de groupes francophones de Montréal qui ont percé la barrière de la langue. Eux l’ont fait. »  

  • 18 novembre, 21 h. Gratuit.   

5. Shay Lia

« Cette artiste a participé à l’une des chansons de Kaytranada et sa voix a mené des millions de gens à se demander qui était cette chanteuse inconnue. Peu de Montréalais ont été comparés à Donna Summer ou Diana Ross. »  

  • 19 novembre, 21 h. Gratuit.