/sports/racing
Navigation

Grand Prix de Turquie: les déboires de Lance Stroll expliqués

Lance Stroll
Photo AFP Lance Stroll

Coup d'oeil sur cet article

L’écurie Racing Point a révélé lundi qu'une ailette brisée sous l’aileron avant a été à l’origine de la soudaine perte de performance de la monoplace du Québécois Lance Stroll, alors qu’il était en tête du Grand Prix de Turquie.

• À lire aussi: Stroll frustré

• À lire aussi: Grand Prix de Turquie: un champion au... septième ciel!

Confortable meneur pendant la première partie de la course sur des pneus pour la pluie, Stroll a ensuite révélé qu’il était aux prises avec un phénomène de bullage après avoir chaussé les gommes intermédiaires. Il a dû effectuer un deuxième arrêt aux puits et a glissé jusqu’à la neuvième position.

«À partir du 17e tour, Lance s'est plaint de la mauvaise performance des pneus, d'un sous-virage significatif et de bullage, a expliqué l'écurie dans un communiqué. Le faire rentrer aux puits pour chausser des pneus intermédiaires neufs au 36e tour n'a pas résolu le problème de bullage, qui s'est même aggravé. L'une des ailettes situées sous l'aileron avant s'est détachée et s'est placée dans une certaine position qui a provoqué une perte significative de l'appui aérodynamique à l'avant. Cette perte d'appui a contribué à augmenter le bullage.»

  • Écoutez la chronique de Jean-François Baril sur QUB radio

«Pendant la course, les données confirmaient qu'il y avait une perte aérodynamique significative à l'avant. Mais sans dégât visible sur la partie supérieure de l'avant et compte tenu des conditions précaires sur le plan de l'adhérence, il était difficile de confirmer si les données étaient correctes. Ce n'est qu'après la course, lorsque la voiture est rentrée au garage, que les dégâts sous l'aileron avant ont été découverts.»

Samedi, Stroll a obtenu sa première position de tête en carrière, il est alors devenu le troisième Canadien à prendre le départ de la première place après Gilles et Jacques Villeneuve. Il a mené 32 tours le lendemain, ce qui le place au troisième rang à ce chapitre cette saison, derrière Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, de Mercedes.