/world/usa
Navigation

Le Dr Fauci salue l’annonce d’un vaccin efficace à 94,5% contre la COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

«Incroyablement impressionnante»: l’immunologue Anthony Fauci, figure très respectée aux États-Unis, a salué lundi l’annonce par la société américaine Moderna d’un vaccin efficace à près de 95% contre la COVID-19.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: Le vaccin de Moderna contre la COVID-19 efficace à 94,5%

• À lire aussi: Les États-Unis espèrent vacciner 20 millions de personnes d’ici la fin de l’année

«Je dois admettre que j’aurais été satisfait d’un taux d’efficacité de 70% ou tout au plus de 75%», a déclaré à l’AFP le Dr Fauci. «L’idée d’avoir un vaccin efficace à 94,5% est incroyablement impressionnante», a-t-il poursuivi. «C’est un résultat vraiment saisissant, je pense que personne ne s’attendait à ce qu’il soit si bon».

Le Dr Fauci est le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses (NIAID), qui a commencé à codévelopper le vaccin dès janvier, peu après que les autorités chinoises eurent communiqué la séquence génétique du nouveau coronavirus.

Le vaccin s’appuie sur une nouvelle technologie, l’ARN messager, consistant à insérer des instructions génétiques dans l’organisme pour déclencher la production d’une protéine identique à celle du coronavirus (sa pointe si reconnaissable), et provoquer une réponse immunitaire.

«Beaucoup de gens avaient des réserves» face à cette méthode «qui n’avait pas encore été testée et éprouvée», note le Dr Fauci. «Certains nous ont même critiqués pour cela».

Le résultat de Moderna signifie que le risque de tomber malade de la COVID-19 a été réduit de 94,5% entre le groupe placebo et le groupe vacciné du grand essai clinique en cours sur 30 000 personnes aux États-Unis, selon une analyse préliminaire des tout premiers cas: en l’occurrence, 90 participants du groupe placebo ont attrapé la COVID-19, contre 5 dans le groupe vacciné.

Aucun cas grave chez les vaccinés

«Nous avons eu onze cas graves, aucun dans le groupe vacciné et onze dans le groupe placebo. Alors cela tranche la question de savoir si (le vaccin) sert à prévenir les formes graves de la maladie. C’est incontestablement le cas», poursuit le Dr Fauci.

On ignore encore la durée de la protection conférée par le vaccin, ce que seul le temps révélera. Le Dr Fauci se dit «certain» que cette durée sera significative, mais «on ne sait pas si ce sera un an, deux ans, trois ans, cinq ans, on ne sait pas».

Cependant, si le niveau d’efficacité était le même dans la population générale que dans l’essai clinique, ce serait l’un des vaccins les plus efficaces qui existent, comparable à celui contre la rougeole, efficace à 97% en deux doses, et bien meilleur que celui contre la grippe (19 à 60% ces dernières années), selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC).

L’alliance Pfizer-BioNTech avait déjà annoncé la semaine dernière un vaccin contre la COVID-19 à 90% efficace s’appuyant également sur l’ARN messager, technologie qui n’avait jusqu’à présent pas fait ses preuves.

De quoi entériner, selon Anthony Fauci, sa viabilité.

«Les données parlent d’elles-mêmes», avance-t-il. «Je pense que quand vous avez deux vaccins comme ceux-ci qui ont prouvé être efficaces à plus de 90%, l’ARN messager est là et bien là, il n’a plus à faire ses preuves».

«Il reste encore beaucoup de chemin à faire», met cependant en garde le spécialiste, inquiet notamment du nombre de gens réfractaires aux vaccins aux États-Unis, pays le plus touché en valeur absolue par la pandémie de Covid-19.

«Le sentiment anti-vaccin est important dans ce pays. Il faut pouvoir le surmonter et convaincre la population de se faire vacciner, car un vaccin hautement efficace est inutile si personne n’est vacciné».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.