/news/transports
Navigation

REM: les premières voitures dévoilées

REM: les premières voitures dévoilées

Coup d'oeil sur cet article

Les voitures du futur Réseau express métropolitain (REM) ressemblent beaucoup aux trains Azur qui roulent dans le métro de Montréal, mais avec une baie vitrée à l’avant.

Les quatre premières voitures du train fabriqué en Inde sont arrivées au Québec, et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a organisé une visite pour les journalistes lundi.

Si les trains du REM ressemblent aux Azur, ils pourront contenir moins de personnes. Un train du REM sera composé de quatre wagons et pourra accueillir jusqu'à 780 usagers, alors qu'un Azur peut accueillir 1000 personnes et qu'un train comme celui qui circulait sur la ligne Deux-Montagnes accueillait 900 personnes assises.

En période de pointe, il est prévu que les trains du REM passent toutes les 2 minutes et 20 secondes.

Les quatre voitures présentées lundi sont les premières de la commande placée par la Caisse à la multinationale française Alstom, en 2018, pour la construction de 212 voitures pour la somme d'environ 280 M$. Ces premières voitures circuleront bientôt en mode test sur un tronçon de 3,5 km à Brossard.

Pas avant 2022

Les utilisateurs devront, pour leur part, attendre à l'été 2022 pour pouvoir montrer dans les premiers trains qui devraient relier la Rive-Sud au centre-ville de Montréal en 16 minutes.

Les prochaines voitures du REM devraient être livrées en janvier 2021 à raison de deux wagons par mois.

Étant donné la COVID-19, la CDPQ n'a pas pu organiser de visite ouverte au public des wagons, mais a plutôt fait une visite virtuelle, à laquelle ont pris part à distance environ 2000 spectateurs. Des problèmes techniques ont toutefois terni l’annonce, alors que la vidéo en direct a été interrompue fréquemment. 

  • Écoutez la chronique économique de Michel Girard sur QUB radio:    

Voici quelques observations: 

• Le REM sera un train entièrement électrique et automatisé; il n'aura donc pas de conducteur, ce qui permet l'installation d'une baie vitrée avec vue panoramique à chaque extrémité du train.

• Les voitures seront équipées de planchers chauffants l'hiver, et l'intérieur des wagons sera climatisé l'été.

• Il y aura du Wi-Fi gratuit dans les trains du REM, contrairement au métro de Montréal où les utilisateurs doivent utiliser leurs données mobiles pour aller sur internet.

• Un indicateur de niveau d'achalandage par voiture apparaîtra le long des quais avant l'arrivée du train, pour que les utilisateurs puissent se diriger vers les portions du train les plus vides.

• Les wagons du REM compteront chacun 32 sièges blancs ou verts ainsi que des tripodes et des sangles pour se tenir durant le transport.

• Huit espaces par train seront réservés aux personnes à mobilité réduite ou avec poussette dans les heures de pointe; ce nombre descendra à quatre en dehors de celles-ci.

• Un dispositif sur le wagon de tête permettra la fonte de la neige et de la glace sur les rails.