/finance
Navigation

Un nouveau contrat des Forces armées pour Bottes Boulet

Coup d'oeil sur cet article

L'entreprise Bottes Boulet de Saint-Tite vient d'obtenir une commande pour la fabrication de 24 000 paires de bottes pour cadets des Forces armées canadiennes.

Il y a quelques jours, un nouvel appel d'offres a aussi été lancé pour 40 000 paires de bottes de combats, auquel le manufacturier de Saint-Tite entend soumissionner.

Ces commandes sont inattendues parce que depuis deux ans, les Forces armées ont suspendu deux appels d'offres et décidé d'offrir à ses membres une allocation pour qu'ils s'occupent eux-mêmes, en respectant certains critères, de magasiner leurs chaussures.

«Nous, on était vraiment un peu découragés en pensant qu'il n'y avait plus d'avenir pour ce contrat-là», a déclaré Louis Boulet, le PDG de Bottes Boulet.

Il y a un mois, Louis Boulet avait pu discuter de la situation avec le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan par vidéoconférence. On ignore si c'est cette conversation qui a été déterminante.

L'obtention d'au moins un des deux contrats permettra le rappel d'une bonne partie des 175 employés de production. Le ralentissement des derniers mois était aussi attribuable aux effets de la pandémie.

«Le fait qu'ils continuent d'obtenir des contrats, ça permet d'assurer des emplois et aussi la vitalité économique de notre milieu. C'est une super nouvelle», s'est réjouie Mélanie Thiffault de la Chambre de commerce de Mékinac.