/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Un plan de match pour les Fêtes d'ici une semaine

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs scénarios sont toujours à l’étude afin de permettre aux Québécois d’organiser de petits rassemblements durant les Fêtes, mais un plan de match clair devrait être présenté «d’ici une semaine», a indiqué le ministre de la Santé Christian Dubé, lundi.

• À lire aussi: COVID-19: des soupers de Noël de 10 personnes de trois foyers différents autorisés?

Québec souhaite à tout prix éviter la confusion qui régnait cet été entourant l’application des mesures sanitaires – le fameux 10 personnes, provenant de trois foyers et à deux mètres de distance – et c’est la raison pour laquelle aucune annonce pour la période des Fêtes n’a encore été faite.

«On a appris de ça. On aime mieux se préparer comme il le faut. [...] Mais je voudrais que les gens soient rassurés, on va leur donner de la prévisibilité. On est à la mi-novembre et, moi, je pense que d’ici une semaine, on devrait être capable de présenter un scénario qui va encourager les gens», a révélé le ministre Dubé en entrevue à LCN.

Celui-ci a confirmé, comme son premier ministre plus tôt en journée, qu’un scénario permettant des rassemblements de 10 personnes provenant de trois ménages durant les Fêtes est à l’étude. La possibilité de fermer des écoles pendant un mois, du 11 décembre au 11 janvier, est elle aussi toujours évaluée.

«Il y a plusieurs hypothèses qui sont regardées [mais] évidemment, il est trop tôt pour décider le nombre de personnes. Est-ce que ce sera cinq? Est-ce que ce sera dix? [...] Ça fait partie des discussions qu’on a avec la Santé publique, puis je peux vous garantir qu’il n’y a pas de décision qui a été prise», avait expliqué François Legault en matinée.

«Marge de manœuvre»

En présentant son plan de match d’ici une semaine, le gouvernement espère également convaincre les Québécois de l’importance de continuer à suivre les mesures sanitaires d’ici les Fêtes afin de créer une «marge de manœuvre» au sein des unités de soins intensifs.

«Il nous reste entre 300 et 400 lits aux soins intensifs. Ce n’est pas beaucoup. Il suffirait qu’on monte à 1500 ou 1800 cas par jour, et on n’aurait plus de marge de manœuvre», explique le ministre Dubé.

D’où l’importance au cours des prochaines semaines de baisser le nombre de contaminations, insiste-t-il, car il y aura toujours des personnes qui seront infectées.

«C’est souvent les récalcitrants qu’il faut aller chercher, parce que 80% ou 90% des gens suivent bien les règles. Ce n’est pas à eux qu’on s’adresse, mais plutôt à ceux qui suivent peut-être moins bien les règles», dit-il.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.