/news/coronavirus
Navigation

Transplantation de poumons pour un covidosceptique

Coup d'oeil sur cet article

Un père de famille du Nouveau-Mexique qui croyait que la COVID-19 n’était pas grave a dû subir une double transplantation des poumons. Aujourd’hui, il a changé d’idée. 

• À lire aussi: Un influenceur sceptique meurt de la COVID

• À lire aussi: Il ne croyait pas à la COVID jusqu'à ce que sa femme en meure

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Arthur Sanchez, père de deux enfants, a contracté le nouveau coronavirus en avril et il a été admis à l’hôpital le 12, apprend-on dans un communiqué du St. Joseph’s Hospital and Medical Center. 

Après quelques jours, il a pu retourner chez lui. Ce séjour a été de courte durée puisque, le lendemain, il a dû être réadmis et placé sous respirateur.

Le respirateur n’a pas amélioré l’état d’Arthur, qui a dû avoir l’aide d’une technique utilisée en dernier recours: l’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO). Il a eu besoin de la machine pendant 93 jours. 

Au final, les médecins n’ont pas eu d’autre choix et ont procédé à une double transplantation des poumons. Il s’agissait de la troisième au pays pour des patients victimes de la COVID-19. 

Arthur a finalement passé plus de 100 jours, soit plus de trois mois, à l’hôpital. 

«Avant que ma famille ne commence à tomber malade, je pensais que c'était juste un autre virus grippal qui faisait sensation. Et voilà, cela nous a malmenés», a déclaré Sanchez.

Plusieurs membres de la famille d’Arthur ont également contracté la maladie: sa femme, sa mère, deux sœurs et un beau-frère. Ce dernier est d’ailleurs décédé des suites de la maladie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.