/sports/football
Navigation

NFL: il était une fois dans l’Ouest

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP Russell Wilson

Coup d'oeil sur cet article

La division Ouest de la conférence nationale offre une course enlevante, avec une triple égalité en tête. Deux de ces trois équipes, les Seahawks et les Cardinals, suivent actuellement des trajectoires opposées et en viennent aux prises demain soir.

La division où évoluent les Seahawks, les Cardinals, les Rams et les 49ers est l’une des plus compétitives qu’il ait été donné aux amateurs de voir depuis des années. Si la saison prenait fin aujourd’hui, seuls les 49ers seraient exclus des séries dans l’Ouest.

Actuellement, les Cardinals occupent la tête de la section puisqu’ils ont déjà vaincu les Seahawks, en prolongation, il y a deux semaines. Ils montrent aussi une fiche de 2-0 dans leurs matchs intradivision.

Ils ont le vent dans les voiles avec quatre victoires à leurs cinq derniers matchs, tandis que les Seahawks nagent contre le courant avec trois revers à leurs quatre plus récents duels. Pendant que les deux rivaux s’entredéchireront, les Rams n’auront pas un test plus facile lundi soir avec un affrontement face aux Buccaneers.

Jusqu’à la toute fin, la course s’annonce corsée. Les Cardinals misent sur l’attaque la plus productive du circuit avec une moyenne de 425,4 verges gagnées par match.

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

Les Seahawks, cependant, trônent au sommet avec 32,2 points marqués par partie. Les Rams ne sont pas en reste en équilibrant le balancier avec la deuxième meilleure défensive sur le plan statistique, autant pour les verges que les points accordés. C’est le Far West à son meilleur!

Inquiétudes à Seattle

Après son départ fulgurant, le quart-arrière des Seahawks Russell Wilson a étrangement refroidi avec sept revirements à ses deux derniers matchs. Quand la magie exceptionnelle de Wilson n’est pas au rendez-vous, l’équipe devient soudainement mortelle.

Non seulement la défensive en arrache (même si elle a plutôt bien paru dans la défaite face aux Rams dimanche), mais la ligne offensive s’écroule et le jeu au sol est privé de ses deux meilleurs porteurs de ballon. Résultat, les Seahawks deviennent prévisibles et lors du dernier match, Wilson a été frappé à 12 reprises, dont six sacs.

  • Écoutez le dernier épisode du balado La Zone payante, qui se penche sur l'actualité dans la NFL: 

Dans ce contexte, il a parfois pris des décisions qui ne sont clairement pas compatibles avec ses risques calculés habituels.

Face aux Cardinals, toutefois, la pression du front défensif ne sera pas la même. Malgré la présence de Patrick Peterson, la tertiaire est aussi loin de celle des Rams. Cette fois-ci, l’attaque pourra exploser.

Difficile d’ignorer que dans leur château fort à Seattle, lors des matchs en soirée, les Seahawks montrent une fiche de 21-3 depuis 2010. Cette équipe a tendance à scintiller sous les lumières. 

Duel du Jeudi  

Les forces en présence 

Cardinals  

  • Kyler Murray, Quart-arrière, 17 T, 8 INT, 2375 verges   
  • Kenyan Drake, Demi offensif, 4 T, 612 verges   
  • DeAndre Hopkins, Ailier espacé, 4 T, 861 verges       

Seahawks  

  • Russell Wilson, Quart-arrière, 28 T, 10 INT, 2789 verges   
  • DeeJay Dallas, Demi offensif, 2 T, 88 verges   
  • DK Metcalf, Ailier espacé, 8 T, 816 verges        

MA PRÉDICTION   

Cardinals 30 - Seahawks 34

Joueur à surveiller  

Isaiah Simmons | Secondeur, Cardinals

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

Simmons était l’un des joueurs les plus en vue du dernier repêchage parce qu’à l’Université de Clemson, il n’y a à peu près aucune position où cet athlète d’exception n’a pas évolué en défensive. Pourtant, il a été utilisé très sporadiquement par les Cardinals en début de saison, exerçant un impact minime. À ses quatre derniers matchs, il a vu plus de terrain, notamment comme secondeur à l’intérieur dimanche dernier quand DeVondre Campbell s’est blessé. De plus en plus, il se fait remarquer. 

L'état des forces dans la NFL  

 

1. Chiefs de Kansas City, 8-1   

Semaine dernière : 1 | =

Les Chiefs reviennent de leur congé et qu’est-ce que ça veut dire? C’est le moment de l’année où l’on doit rappeler que le pilote Andy Reid montre un dossier de 18-3 dans les matchs qui suivent un congé. Les Raiders, qui ont imposé aux Chiefs leur seule défaite, sont au menu.

2. Steelers de Pittsburgh, 9-0   

Semaine dernière : 2 | =

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

Étrangement, à travers les performances magistrales de plusieurs quarts-arrières cette saison, celles de Ben Roethlisberger passent quelque peu sous silence. Pourtant, il est en voie d’accumuler 39 passes de touché contre sept interceptions. Tout un retour pour le vétéran!

3. Saints de la Nouvelle-Orléans, 7-2   

Semaine dernière : 3 | =

Blessé aux côtes et à un poumon, Drew Brees devra s’absenter pour une période qui est actuellement évaluée à deux ou trois semaines. Les Saints devraient bien se tirer d’affaire avec deux duels contre les Falcons et un contre les Broncos, deux équipes avec une fiche de 3-6.

4. Packers de Green Bay, 7-2   

Semaine dernière : 5 | +1

Difficile d’expliquer pourquoi les Packers ont eu tant de difficulté à achever les Jaguars, mais une victoire reste une victoire. Le front défensif ne fait pas le boulot contre la course. Les Packers peuvent dominer davantage, mais ils demeurent énigmatiques pour le moment.

5. Buccaneers de Tampa Bay, 7-3   

Semaine dernière : 9 | +4

Les Buccaneers ont disposé des Panthers grâce à une attaque équilibrée, qui a accumulé 544 verges et 30 premiers jeux, sans jamais avoir à exécuter le moindre dégagement. Ça demeure étrange de constater à quel point l’équipe est inégale d’une semaine à l’autre.

6. Cardinals de l’Arizona, 6-3   

Semaine dernière : 11 | +5

Kyler Murray est le septième joueur seulement dans l’histoire à faire partie du club des 10 touchés par la passe et 10 touchés au sol au cours d’une même saison. Entre ses escapades par la course et celles du duo de Kenyan Drake et Chase Edmonds, les Cards montremt une belle diversité.

7. Bills de Buffalo, 7-3   

Semaine dernière : 6 | -1

Les Bills ne peuvent se rabattre sur le fait qu’ils ont été battus par un miracle. Sauf qu’ils auront besoin d’une contribution plus solide du jeu au sol. Cinq séquences de suite en deuxième demie n’ont pas produit le moindre point. C’est là qu’ils ont perdu le duel, plus qu’à la toute fin.

8. Dolphins de Miami, 6-3   

Semaine dernière : 10 | +2

Gare aux Dolphins ! Ils sont maintenant à un demi-match des Bills dans la lutte pour la division Est et ils jouent leurs prochains matchs face aux Broncos, aux Jets et aux Bengals. La tertiaire a brillé face aux Chargers en limitant Justin Herbert à 187 verges, son plus bas total jusqu’ici.

9. Rams de Los Angeles, 6-3   

Semaine dernière : 14 | +5

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

On dénote parfois l’importance capitale d’un joueur quand il ne se retrouve pas dans les statistiques du sommaire après un match. Le demi de coin étoile Jalen Ramsey a couvert le receveur DK Metcalf sur plusieurs jeux. Metcalf a été complètement muselé.

10. Ravens de Baltimore, 6-3   

Semaine dernière : 4 | +1

Les Ravens ont été surpris par les Patriots. Les blessures s’accumulent et soudainement, l’équipe s’accroche au septième et dernier billet disponible dans la conférence pour les séries. Sans Brandon Williams et Calais Campbell, ils sont vulnérables contre la course.

11. Seahawks de Seattle, 6-3   

Semaine dernière : 8 | -3

Lors des trois premières semaines de la saison, Russell Wilson a ébloui avec 14 passes de touché. À ses six matchs suivants, il en a lancé le même nombre. La production est loin d’être mauvaise, mais quand elle n’est pas au niveau d’un super héros, les Seahawks manquent de jus.

12. Colts d’Indianapolis, 6-3   

Semaine dernière : 13 | +1

La défensive continue d’exceller, sans accumuler des statistiques scintillantes, mais avec de purs athlètes qui couvrent beaucoup de terrain. Nyheim Hines s’affirme dans le champ-arrière et l’émergence de Michael Pittman comme receveur dynamise davantage l’attaque.

13. Raiders de Las Vegas, 6-3   

Semaine dernière : 12 | -1

S’il y avait un problème qui accablait les Raiders malgré leurs succès cette saison, c’était leurs difficultés à provoquer des revirements avec un total de cinq à leurs huit premiers matchs. Face aux Broncos, ils ont doublé ce total en forçant cinq revirements.

14. Titans du Tennessee, 6-3   

Semaine dernière : 7 | -7

Les unités spéciales des Titans ont été horribles face aux Colts. Le quart-arrière Ryan Tannehill, à l’exception de la première série à l’attaque efficace, a complété 11 passes en 23 pour seulement 98 verges. L’équipe se cherche avec trois défaites à ses quatre derniers matchs.

15. Browns de Cleveland, 6-3   

Semaine dernière : 15 | =

Les Browns ont pilé sur la carcasse des Texans à l’aide d’une récolte de 230 verges au sol sur 38 courses. Le plus beau dans l’affaire, c’est que 168 de ces verges ont été amassées en deuxième demie, quand la situation se corse. De novembre à janvier, c’est une arme fatale.

16. Patriots de la Nouvelle-Angleterre, 4-5   

Semaine dernière : 18 | +2

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

L’offensive des Patriots n’est pas devenue une menace du jour au lendemain, mais Damien Harris semble s’établir comme un porteur de ballon fiable. Ses 123 verges s’avèrent la plus grosse récolte pour un joueur face aux Ravens cette saison. Il a déjà trois efforts de plus de 100 verges.

17. Vikings du Minnesota, 4-5   

Semaine dernière : 22 | +5

Enfin, Kirk Cousins a signé sa première victoire en carrière dans un match du lundi soir et, du même coup, sa première avec les Vikings face aux Bears. Le receveur Justin Jefferson compte déjà quatre matchs de plus de 100 verges et le demi de coin recrue Jeff Gladney devient solide.

18. Bears de Chicago, 5-5   

Semaine dernière : 16 | -2

Les Bears n’ont inscrit aucun touché offensif et amassé seulement 149 verges face aux Vikings, qui montraient pourtant la 29e défensive de la NFL. Que ce soit Bill Lazor ou Matt Nagy qui décide des jeux ne change rien à l’affaire. Il faut des changements plus profonds.

19. Falcons d’Atlanta, 3-6   

Semaine dernière : 19 | =

L’après-congé des Falcons permettra de statuer à savoir si l’équipe est celle des cinq premières semaines (0-5) ou celle des quatre dernières (3-1). La suite des choses sera critique pour Raheem Morris, qui tente de faire oublier l’étiquette d’intérim à son rôle d’entraîneur-chef.

20. Eagles de Philadelphie, 3-5-1   

Semaine dernière : 17 | -3

Plusieurs éléments ont de quoi inquiéter les Eagles. Ils ont notamment été risibles sur les troisièmes essais face aux Giants avec aucune conversion en neuf tentatives. Les Eagles étaient quatrièmes la saison dernière à ce chapitre et ont déboulé au 24e rang cet automne.

21. Lions de Detroit, 4-5   

Semaine dernière : 26 | +5

À son premier départ officiel dans le champ-arrière, le porteur recrue D’Andre Swift a titillé les partisans en manque de sensations fortes des Lions avec 81 verges au sol et 68 sur des réceptions. Il est grand temps que cette offensive cesse de miser exagérément sur Matthew Stafford.

22. 49ers de San Francisco, 4-6   

Semaine dernière : 20 | -2

Malgré les revers qui s’accumulent, les 49ers doivent voir quelques points positifs. L’un d’entre eux est l’émergence du receveur recrue Brandon Aiyuk, qui a encore performé avec sept réceptions pour 75 verges et un touché même si c’est Nick Mullens qui lui lance le ballon.

23. Bengals de Cincinnati, 2-6-1   

Semaine dernière : 21 | -2

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

On répète depuis le début de la saison qu’à force d’être mal protégé, Joe Burrow va finir par tomber en morceaux. Dimanche dernier, il s’est blessé à la cheville. Avant cette blessure, il avait complété 15 de ses 24 passes pour 170 verges. Après, il en a réussi 6 en 16 pour 33 verges...

24. Panthers de la Caroline, 3-7   

Semaine dernière : 23 | -1

Le quart-arrière Teddy Bridgewater a subi une blessure au genou, mais celle-ci ne semble pas trop sérieuse. Reste à voir s’il sera en mesure de jouer face aux Lions. Les Panthers demeurent le groupe fier qu’ils sont depuis le début de la saison, mais les résultats ne suivent pas.

25. Broncos de Denver, 3-6   

Semaine dernière : 24 | -1

La grogne commence à monter à Denver autour du directeur général John Elway. Comme quoi même les plus grandes légendes ne sont pas immunisées contre les insuccès répétés. On est loin de ses six premières saisons, couronnées de succès, où il semblait en poste à vie.

26. Giants de New York, 3-7   

Semaine dernière : 29 | +3

Croyez-le ou non, Daniel Jones est rendu à trois courses de plus de 30 verges cette saison, soit le même total que... Lamar Jackson ! Sinon, il n’a pas commis de revirements à ses deux derniers matchs. C’est un petit pas pour lui, mais un grand pas pour les Giants.

27. Chargers de Los Angeles, 2-7   

Semaine dernière : 25 | -2

Dans la défaite face aux Dolphins, Justin Herbert a connu son départ le plus ardu, mais a quand même trouvé le moyen de devenir le premier quart-arrière recrue de l’histoire à lancer au moins deux passes de touchés dans six matchs de suite. Maintenant, il faut apprendre à gagner.

28. Texans de Houston, 2-7   

Semaine dernière : 27 | -1

Semble-t-il que les Texans envisagent sérieusement d’offrir le poste d’entraîneur-chef en 2021 à Romeo Crenel, qui occupe ce rôle par intérim. Sur quelle base ? Les joueurs l’aiment ? D’accord, mais sont-ils vraiment performants à ce jour sous ses ordres ? Faire du neuf avec du vieux, c’est non.

29. Cowboys de Dallas, 2-7   

Semaine dernière : 28 | -1

Andy Dalton est en mesure d’effectuer un retour au jeu maintenant qu’il est rétabli de sa commotion. Il n’a pas bien paru à ses deux premiers essais, avec trois interceptions. C’est le temps ou jamais pour rescaper sa carrière. Défensivement, les Cowboys ont pris du mieux avant leur congé.

30. Équipe de Washington, 2-7   

Semaine dernière : 30 | =

FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-LOS-ANGELES-RAMS
Photo AFP

L’équipe de Washington a effectué une belle remontée face aux Lions, mais n’a jamais pu la mener à terme. L’ailier défensif Chase Young a écopé d’une pénalité stupide pour rudesse dans les derniers instants, pour donner un dernier soubresaut aux Lions. On apprend de ses erreurs...

31. Jaguars de Jacksonville, 1-8   

Semaine dernière : 31 | =

La saison continue d’être un cauchemar pour les Jaguars, mais au moins, quelques morceaux semblent en place pour construire l’avenir. Le porteur James Robinson et le plaqueur Davon Hamilton en sont deux bons exemples. Les Jaguars détiennent 11 choix au prochain repêchage.

32. Jets de New York, 0-9   

Semaine dernière : 32 | =

Les Jets sont de retour de leur congé et une grande question brûle toujours les lèvres : peuvent-ils vraiment terminer la saison à 0-16 ? Chargers, Dolphins, Raiders, Seahawks, Rams, Browns et Patriots demeurent au programme. S’il fallait parier aujourd’hui, ce serait oui.