/sports/fighting
Navigation

«Je ne voudrais pas finir comme Adonis Stevenson»

Le boxeur Yves Ulysse Junior
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Le boxeur Yves Ulysse Junior

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de boxe seront servis samedi, alors que la ville de Rimouski vibrera au rythme du tournoi «Le Carré d’As», présenté par Eye of the Tiger Management.

L’événement verra notamment Mathieu Germain (18-1-1, 8 K.-O.) et Yves Ulysse Junior (18-2, 9 K.-O.) en découdre à l’occasion d’un duel où les ceintures WBC francophone et NABF des super légers seront à l’enjeu.

Dans les derniers jours, Ulysse Junior a fait couler beaucoup d’encre en s’absentant de la conférence de presse officielle du gala. Il a également refusé de nombreuses demandes d’entrevues. Plusieurs intervenants du monde de la boxe ne se sont pas gênés d’ailleurs pour critiquer le comportement du pugiliste.

En entrevue à l’émission JiC, mercredi, Ulysse Junior est finalement sorti de son mutisme et a tenu à s’expliquer.

«J’ai une vie occupée. Je m’entraîne beaucoup et je m’implique dans plusieurs causes sociales. Je me suis absenté de la conférence de presse, car j’avais un rendez-vous chez le médecin qui était réservé depuis trois semaines. J’ai appris la tenue de la conférence de presse de lundi le dimanche précédent (la veille). Vous comprenez? La santé est très importante pour moi. Avec le nombre élevé de combats dans une carrière de boxeur, je ne voudrais pas finir comme Adonis Stevenson, par exemple.»

Ulysse Junior a également promis une chose à tous ses détracteurs, mercredi, sur les ondes de TVA Sports.

«Le 21 novembre, je vais me présenter dans le ring et je vous promet une très grosse surprise. Vous n’aurez jamais vu ça de votre vie», a-t-il lancé.