/sports/soccer/impact
Navigation

Wanyama sera-t-il de la partie?

Wanyama sera-t-il de la partie?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La MLS a l’intention de rapatrier, par vol nolisé, tous les joueurs des clubs impliqués dans les éliminatoires qui sont actuellement avec leur équipe nationale, le tout dans le but de les rendre disponibles pour les matchs de barrage qui auront lieu le weekend. 

• À lire aussi: L’esprit de corps montréalais

• À lire aussi: «Je suis prêt et j’attends ma chance» - Steeven Saba

Cette mesure, techniquement, pourrait concerner l’Impact de Montréal, qui devait, à priori, se débrouiller sans le milieu de terrain Victor Wanyama pour le match de vendredi contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Wanyama, seul joueur désigné de la formation montréalaise, est actuellement avec l’équipe du Kenya, dont il est le capitaine. Il a d'ailleurs affronté les Comores, dimanche, pour un match de qualification de Coupe d'Afrique des nations. L'Impact n'a cependant rien communiqué, depuis mardi, au sujet de Wanyama.

La MLS a annoncé, mardi, son plan de rapatriement qui a été approuvé par une équipe de spécialistes médicaux. Il a été déterminé que dans un vol nolisé, les joueurs en question seront dans un environnement contrôlé qui, combiné à celui de leur équipe nationale, pourrait leur éviter de se mettre en quarantaine lors de leur retour.

Tout cela, évidemment, à condition qu’ils ne soient pas déclarés positifs à la COVID durant le processus.

Au total, 13 des 18 équipes qualifiées pour les éliminatoires comptent au moins un joueur parti en équipe nationale. La ligue n’a pas identifié tous les joueurs visés, mais elle aurait pour objectif d’en ramener «le plus possible».

Rossi positif à la COVID

D’ailleurs, le LAFC se passera vraisemblablement de l’ailier uruguayen Diego Rossi, déclaré positif à la COVID, mercredi, alors qu’il était justement avec son équipe nationale.

Le joueur de 22 ans était sans doute parmi ceux qui pouvaient être visés par la mesure annoncée plus haut, tout comme son coéquipier Brian Rodriguez qui lui, n’a pas reçu de test positif à la COVID avec l’Uruguay.

Rossi, meilleur buteur en MLS cette année, représentera une lourde perte pour le LAFC, qui perd aussi momentanément les services de l’arrière Diego Palacios et du milieu Jose Cifuentes pour la même raison.

Risque de forfait

Le réseau ESPN a révélé, mercredi, qu’une équipe aux prises avec une éclosion de COVID dans ses rangs, durant les éliminatoires, pourrait être forcée à déclarer forfait et ainsi voir son parcours se terminer.

En cas d’éclosion, la ligue tenterait d’abord de repousser le match, mais le calendrier des éliminatoires étant extrêmement compressé, une telle chose pourrait, dans certains cas, être impossible.

Si une équipe doit déclarer forfait, son adversaire pourrait passer directement au tour suivant. Si les deux équipes sont aux prises avec une éclosion, celle qui a compilé le meilleur dossier en saison régulière serait sélectionnée pour le tour suivant.

Depuis le 25 septembre, la ligue a dû annuler ou reporter 11 matchs en raison d’éclosions de COVID. Les Rapids du Colorado ont été particulièrement touchés par ces mesures.