/finance/business
Navigation

Le couperet tombe encore chez Ivanhoe Cambridge

Coup d'oeil sur cet article

Les efforts de restructuration se poursuivent de plus belle chez Ivanhoe Cambridge qui a procédé hier au licenciement de 50 employés, liés de près ou de loin à ses  activités de centres commerciaux.

Du nombre, sept sont situés au Québec et 43 sont répartis dans le reste du pays. Au terme de cette nouvelle salve de mises à pied, Ivanhoé Cambridge comptera environ 1100 employés au pays.

«Ces changements organisationnels, a confié sa porte-parole Katherine Roux Groleau, lui permettront «d’alléger son organigramme (...) et de positionner [Ivanhoe Cambridge] de manière plus agile et compétitive pour le futur.»

En juin, la mauvaise performance financière du bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) l’avait poussé à procéder à une première vague de mises à pied en 2020. Un total de 57 personnes avaient été licenciées. Du nombre, 12 occupaient une fonction de vice-présidence et 17 travaillaient du Québec.

Rendements négatifs

Pour les six premiers mois de l’année, le portefeuille d’Ivanhoe Cambridge avait affiché un rendement négatif de 11,7 %. Fortement affectée par le ralentissement économique provoqué par la Covid-19, la Caisse avait de son côté affiché un rendement semestriel négatif de 2,3 %.

Par ailleurs, la filiale de la Caisse a annoncé hier la création de six nouveaux postes de gestionnaires d’actifs immobilier « afin, dit-elle, de mieux soutenir [ses] locataires et de voir à une meilleure performance, rentabilité et innovation dans [ses] centres commerciaux.»

Ivanhoe Cambridge possède un total de 44 centres commerciaux, deux de moins qu’en février dernier. Du nombre 24 sont situés au pays. Depuis des mois, sa présidente et cheffe de la direction, Nathalie Palladitcheff répète que le tiers d’entre eux pourrait être vendus.