/news/education
Navigation

Proposition de Véronique Hivon: des demi-classes ouvertes pour les élèves en difficulté

La députée du Parti québécois Véronique Hivon
Photo d'archives La députée du Parti québécois Véronique Hivon

Coup d'oeil sur cet article

Si le gouvernement s’entête à vouloir imposer un congé scolaire des Fêtes allongé, la députée péquiste Véronique Hivon suggère que les élèves en difficulté puissent continuer de fréquenter l’école dans des demi-classes.

• À lire aussi: Éducation en temps de pandémie: le taux d’échec explose au secondaire

• À lire aussi: Congé scolaire prolongé: les parents refusent que l'apprentissage soit sacrifié

«On demande au gouvernement de permettre minimalement le maintien des écoles ouvertes pour offrir la fréquentation physique aux élèves qui ont des besoins de récupération, de rattrapage», insiste-t-elle.   

À la lumière du taux d’échec appréhendé, on ne peut se permettre de diminuer le temps d’enseignement pour les jeunes écoliers québécois en difficulté, selon la députée de Joliette. De trois à cinq fois plus d’élèves au secondaire n’obtiennent pas la note de passage, comparativement à ce que l'on observait à pareille date l’an passé, révélait ce matin Le Journal.   

«Pour ces élèves, chaque jour compte, renchérit Véronique Hivon. C’est vraiment fondamental si on ne veut pas sacrifier ces jeunes-là, qui ont déjà eu énormément de retard accumulé.»

Cette dernière s’inquiète de constater que la pandémie contribue à creuser l’écart entre les enfants qui ont de la facilité et ceux qui éprouvent des difficultés.    

Selon la péquiste, les équipes-écoles devraient cibler les jeunes qui doivent poursuivre les cours en classe durant le congé scolaire prolongé, si le gouvernement va de l’avant avec ce scénario.

  • Écoutez le psychologue et expert en réussite scolaire Égide Royer à QUB radio

Les familles qui jugent ne pas pouvoir se passer de ce précieux temps d’apprentissage pourraient également demander d’y avoir accès. Les groupes devraient être réduits de moitié, c’est donc dire qu’au maximum, un élève sur deux pourrait se présenter en classe.  

François Legault et son ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, doivent annoncer leur plan pour les Fêtes en fin de journée jeudi.   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com