/news/currentevents
Navigation

Le chauffeur qui a aidé un tireur est accusé du meurtre

L’homme de 23 ans aurait utilisé son propre véhicule lors du crime

Le chauffeur qui a aidé un tireur est accusé du meurtre
Photo Agence QMI, Maxime Deland

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune homme accusé vendredi d’avoir participé au meurtre d’un proche de la mafia criblé de balles dans sa BMW en plein jour jeudi à Montréal aurait conduit le tireur.

• À lire aussi: Un individu lié à la mafia tué devant chez sa mère

Andrew Thomas Labrèche a été accusé du meurtre au premier degré de Frantz Louis, vendredi après-midi, au palais de justice de Montréal.

Le jeune homme de 23 ans, qui travaille pour un service de courrier et qui habite chez sa mère dans l’arrondissement de LaSalle, semblait d’ailleurs inquiet pour elle, lors de la courte audience.

« Je vais appeler votre maman et l’aviser [de la situation] », a insisté son avocat, Tom Pentefountas.

Même si ce n’est pas lui qui a fait feu sur le criminel la veille, il a quand même été accusé de meurtre prémédité, étant donné qu’il a été identifié comme le chauffeur ayant permis au tireur de prendre la fuite.

C’est dans sa Subaru Legacy immatriculée à son nom que l’ancien joueur de football des Cavaliers du collège Champlain de Saint-Lambert se serait rendu sur la rue Fabre, dans le quartier Villeray, à Montréal, jeudi matin.

Cinq projectiles

Vers 8 h 20, alors que plusieurs résidents du secteur étaient à l’extérieur, Frantz Louis, 49 ans, y a été la cible d’au moins cinq projectiles qui ont percé la vitre du côté du conducteur de sa voiture de luxe.

Le résident de Blainville, sur la Rive-Nord, est décédé peu après, devant le domicile d’un de ses proches.

Père de trois enfants, dont une fillette, Frantz Louis était connu des autorités comme étant lié à la mafia, ayant notamment été accusé en juillet dans une affaire d’extorsion.

Sur place, la police de la Ville de Montréal a rencontré plusieurs témoins. C’est ainsi qu’elle aurait appris que le tireur avait rapidement fui à bord d’un véhicule noir conduit par un tiers. Et la plaque d’immatriculation était visible.

Son propriétaire était déjà connu des autorités. Des perquisitions ont été menées chez sa mère et dans la voiture.

Détenu

Comme il est accusé de l’infraction la plus grave du Code criminel, Labrèche restera détenu jusqu’à nouvel ordre. S’il souhaite être libéré sous caution, ce sera à lui d’en faire la demande.

En cas de culpabilité, il sera automatiquement condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant d’avoir purgé 25 années de pénitencier.

Une enquête est en cours afin d’identifier le ou les autres complices du meurtre.