/news/coronavirus
Navigation

Promoteur de la porno, faux noms et éclosion de COVID-19 à Rimouski

Coup d'oeil sur cet article

Le passage d’un promoteur de l’industrie pornographique à Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, cause tout un mal de tête à la direction régionale de santé publique, qui peine à retracer les personnes possiblement exposées à la COVID-19.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Après avoir commencé sa soirée dans un resto-bar très connu de la ville, vendredi dernier, David Hener s’est ensuite rendu au bar La P’tite Grenouille. 

Après la fermeture de l’établissement, la soirée festive se serait poursuivie dans un appartement où la promiscuité entre convives aurait été au rendez-vous. 

Plusieurs cas de COVID-19 ont résulté de cette soirée et d’autres fêtes qui ont eu lieu dans la région. 

La Santé publique du Bas-Saint-Laurent a toutefois beaucoup de difficulté à retracer les participants, puisque plusieurs d’entre eux ont inscrit un faux nom dans le registre du bar La P’tite Grenouille. 

Certaines personnes ne collaborent pas aux enquêtes épidémiologiques. 

La direction de La P’tite Grenouille assure qu'elle n'avait pas organisé la venue de David Hener au bar. 

«On peut confirmer que le monsieur en question s’est présenté de son propre chef en tant que client vers la fin de la soirée. Donc, non, en aucun cas c’est un événement commandé par le bar. Il s’est présenté comme un citoyen ordinaire», affirme Steven Guimond Corriveau, copropriétaire de La P’tite Grenouille de Rimouski. 

Un appel au dépistage ciblé a d’ailleurs été lancé, plus tôt cette semaine, pour les clients qui ont fréquenté le bar les 12, 13 et 14 novembre derniers. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres