/sports/opinion/columnists
Navigation

Ulysse va causer sa propre défaite

Yves Ulysse Jr
Photo Chantal Poirier L’attitude de Junior Ulysse ces derniers jours a de quoi soulever des doutes.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | À peu près tout le monde pense que Junior Ulysse a plus d’expérience, plus de force de frappe, qu’il a une meilleure technique et qu’il a un meilleur jeu de pieds. 

Autrement dit, je devrais choisir Yves Ulysse pour l’emporter demain soir à Rimouski contre Mathieu Germain.

Ç’aurait été le cas si je m’étais prononcé il y a une semaine. 

Mais je n’ai pas beaucoup aimé ce que j’ai vu d’Yves Ulysse cette semaine. À quelques jours de son combat. 

Je n’ai pas aimé qu’il ne se présente pas à la conférence de presse de lundi dernier. Je peux comprendre qu’en ces temps de pandémie, un rendez-vous avec un psychologue sportif et un médecin soit une priorité. Mais je n’ai pas aimé ce qui s’est dit et qui l’a dit. Je fais référence à Mike Moffat et à Rénald Boisvert, deux respectés et expérimentés entraîneurs de boxe. Les deux, dans leur style particulier, ont soulevé des doutes énormes sur l’attitude d’Yves Ulysse à l’entraînement.

L’entrevue avec Jean-Charles...

Mais ce qui m’a convaincu qu’il y avait de l’eau dans le gaz dans la préparation de Junior, c’est l’entrevue avec Jean-Charles Lajoie mercredi à TVA Sports. Vrai que Big JiCé a mené une entrevue serrée et qu’il a posé des questions qui dépassaient ce qu’on voit et entend habituellement dans ce genre d’entrevues qui servent souvent à la promotion d’un combat.

J’ai vu un Junior Ulysse déstabilisé qui expliquait que sa vraie passion est le basketball bien plus que la boxe et que le gaming n’est pas une addiction chez lui, même s’il a apporté sa X-Box à Rimouski. 

On le sait, les rumeurs les plus folles courent sur la passion dévorante que Junior Ulysse met dans son gaming. Enlevons les rumeurs folles, reste quand même que les heures consacrées aux jeux vidéo ne sont pas employées au travail ou à l’entraînement. Mais c’est la vie privée de Junior Ulysse, c’est un homme intelligent et mature et c’est lui qui gère son horaire.

Sauf qu’à deux jours d’un combat contre un athlète aussi discipliné et investi que Mathieu Germain, ce sont des éléments qui permettent le doute.

Les outils de Germain

Il se peut, comme le soulignait un des boxeurs à Rimouski hier soir, que Mathieu Germain affronte Junior Ulysse au bon moment. Comme je le disais, tous les boxeurs et entraîneurs reconnaissent que Junior Ulysse est techniquement supérieur et possède une droite qui fait plus mal que celle de Germain.

Mais ce que plusieurs reconnaissent dans la même foulée, c’est que Mathieu Germain a une tête plus solide dans cette période de sa vie. Et ceux qui ont vu les deux boxeurs à l’entraînement croient que Mathieu Germain sera en meilleure condition demain soir.

Mais il y a des bémols. Mathieu Germain s’est fait coucher en plein casino par le Mexicain Uriel Perez. Depuis, Germain semble s’être remis de cette défaite gênante mais, dans la boxe, quand on se met à douter de la mâchoire d’un boxeur, c’est difficile d’effacer le doute.

Et puis, l’entrevue avec JiCé cachait peut-être une vraie colère chez Ulysse. S’il est capable de canaliser cette colère qu’il semble éprouver contre Eye of the Tiger Management, ça pourrait être un tournant dans la soirée. Yves Ulysse a souvent été trop passif dans ses combats. La colère pourrait le pousser à se lancer davantage à l’attaque.

En fait, personne ne sait vraiment qui va gagner ce combat. C’est ce qui le rend si passionnant. Deux bons locaux, deux gars connus et une issue vraiment inconnue. C’est souvent la recette pour un événement marquant. Comme Melo-Marcotte ou Hilton-Ouellet.

Peut-être qu’on parlera encore dans 30 ans du combat Ulysse-Germain...

Je choisis Mathieu Germain par décision. Très serrée. 

DANS LE CALEPIN | Je suis dans les suites 2000 à l’Hôtel Rimouski. Juste à côté, la charmante affiche annonce Suite L.P Guy. Quand t’as un micro ou un kodak dans la face, t’es toujours une star. Le peuple s’organise pas pire pareil. 

Le gymnase du Canadien 

RIMOUSKI | Le Canadien est beaucoup trop politiquement correct pour se plaindre ouvertement. Mais si on s’est élevé devant le mépris des docteurs Horacio Arruda et Richard Massé de la Santé publique dans le dossier de la boxe, on doit aussi souligner leur manque de jugement flagrant dans le dossier du Canadien. 

La Santé publique interdit au CH d’accueillir dans son grand gymnase de Brossard les quelques joueurs de l’organisation qui sont à Montréal ces jours-ci.

Les gars s’entraînent dans leur cour en arrière de la maison ou sur la galerie du condo, ils ont des contrats valant des millions et ils ne peuvent avoir accès au gymnase le plus désinfecté et le plus privé du Québec. Même pas pour y recevoir des traitements.

Les gymnases sont fermés, fait que celui du Canadien est fermé aussi. 

Sécurité assurée

Mais on ne parle pas du gym des petites madames ou du Gold Gym et de ses danseuses dans les bonnes années. On parle d’une surface énorme, encadrée, vaporisée et désinfectée, réservée à des employés triés sur le volet du Canadien. Plus sécuritaire que ça, t’es une momie dans un sarcophage. 

En plus, le peuple, ce bon peuple docile de la ministre Geneviève Guilbault, aurait compris qu’on pouvait encore être intelligent dans cette province terrorisée. Et aurait peut-être eu le goût d’être intelligent lui aussi.