/news/health
Navigation

Un traitement à l’oxygène pour contrer le vieillissement

Coup d'oeil sur cet article

Des chercheurs israéliens affirment avoir été en mesure de contrer le processus de vieillissement chez des personnes âgées à l’aide d’une thérapie à l’oxygène. 

Les scientifiques de l’université de Tel-Aviv expliquent dans un communiqué avoir utilisé des chambres à oxygène hyperbare pour cibler des cellules spécifiques et de l'ADN lié à des durées de vie plus courtes.

L’étude, une première en son genre, pourrait ainsi être la clé pour rester jeune, avance-t-on.

Pour être en mesure de tirer ces conclusions, l’équipe a testé sa thérapie sur des personnes âgées de 64 ans et plus. Le traitement consiste à faire inspirer de l’oxygène pur à des personnes placées à l’intérieur d’un environnement pressurisé.

Les participants ont donc été placés dans une chambre pendant une durée de 90 min, cinq fois par semaine pendant trois mois. Ils ont ensuite analysé les impacts du traitement sur des cellules sénescentes, associées à la détérioration des tissus et des organes du corps.

Ils ont également mesuré la longueur du télomère de chaque personne, une molécule liée au vieillissement cellulaire prématuré.

Ainsi, les scientifiques ont constaté que les télomères des participants s’étaient agrandis d’une longueur moyenne de 20%, tandis que leurs cellules sénescentes diminuaient jusqu’à 37% à la fin de l’essai — l’équivalent de 25 ans plus jeune.

Les chercheurs pensent que la chambre pressurisée a déclenché de brèves pénuries d'oxygène, ce qui a provoqué la régénération cellulaire.

«Ce qui est remarquable à noter dans notre étude, c'est qu'en seulement trois mois de thérapie, nous avons pu atteindre un allongement des télomères aussi important, à des taux bien supérieurs à toutes les interventions ou modifications de mode de vie actuellement disponibles», a indiqué le Dr Ami Hadanny, coauteur de l’étude.

En 2016, d’autres experts avaient découvert qu’ils pouvaient altérer le vieillissement chez des souris en leur administrant une drogue qui tuait les cellules sénescentes.