/sports/fighting
Navigation

Duel Butler-Lafrenière en janvier

Les deux pugilistes québécois attendent cet affrontement depuis 2017

Steven Butler
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Steven Butler

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Avec les frontières qui vont demeurer fermées pendant encore plusieurs semaines en raison de la pandémie, le promoteur Camille Estephan va continuer de plancher sur des galas à saveur locale. Selon ce que Le Journal de Montréal a appris, Steven Butler affrontera Francis Lafrenière dans un gala qui aura lieu quelque part en janvier.

Ce n’est pas d’hier qu’on entend parler d’un duel entre ces deux pugilistes. Les noms de Lafrenière (20-7-2, 11 K.-O.) et de Butler (28-2-1, 24 K.-O.) ont déjà été placés dans les mêmes discussions en 2017 et en 2018. 

À ce moment-là, Lafrenière détenait deux ceintures mineures de l’IBF (international) et de la WBO (NABO) chez les poids moyens. Butler lui avait lancé un défi sur la place publique, mais la fierté de Coteau-du-Lac avait décliné les offres qui lui avaient été proposées. 

Par contre, en 2018, il a perdu son titre NABO dans une défaite contre Albert Onolunose au Casino de Montréal. Les négociations sont alors tombées à l’eau. Lafrenière a remporté ses trois derniers duels, dont une victoire contre Frank Cotroni fils qui lui a permis de mettre la main sur le titre canadien des 160 lb, qui était vacant. 

Dans les dernières semaines, il s’est vu refuser un combat contre la jeune sensation Edgar Berlanga par la Commission athlétique du Nevada. Le combat devait avoir lieu le 12 décembre à Las Vegas. 

Du côté de Butler, ce serait son retour sur le ring après un an d’inactivité. 

La dernière fois qu’il est monté sur le ring, il a encaissé une défaite par knock-out technique contre Ryota Murata dans un combat de Championnat du monde WBA présenté au Japon en décembre 2019. 

Dans le monde de la boxe, il y a certains combats qui se produisent trop tard dans la carrière de l’un ou l’autre des boxeurs. On va souhaiter que celui de Lafrenière et Butler n’entre pas dans cette catégorie. 

Pesée sans anicroche

Pendant ce temps, à Rimouski, la pesée du gala d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) s’est déroulée sans problèmes vendredi. 

Yves Ulysse (139,6 lb) et Mathieu Germain (140 lb) ont respecté la limite de poids sans problèmes. Même chose du côté de Steve Claggett (138,4) et de David Théroux (139,4). 

Les deux autres combats au programme sont aussi en ordre. 

Yves Ulysse Jr et Mathieu Germain (<i>en mortaise</i>) ont respecté la limite de poids en prévision de leur combat de vendredi soir.
Photos courtoisie, EOTTM
Yves Ulysse Jr et Mathieu Germain (en mortaise) ont respecté la limite de poids en prévision de leur combat de vendredi soir.

Les tests COVID-19 effectués sont tous revenus négatifs, à la grande satisfaction de Camille Estephan. 

Parlant du gala de samedi soir, EOTTM devra négocier avec la présence des inspecteurs de la CNESST, de la section régionale de santé publique et même de la Sûreté du Québec (SQ). Tous les représentants de ces entités sont très pointilleux sur les mesures sanitaires. 

Vraiment pas évident d’organiser un gala en temps de pandémie. 

Le cœur contre le mental

Lorsqu’il salue des gens, Mathieu Germain place son poing sur son cœur. 

C’est un geste qu’il fait de façon systématique. 

Le Montréalais sait très bien que c’est sa détermination qui lui fera gagner ce duel contre Ulysse fils. Bien sûr, il devra appliquer la stratégie établie par son entraîneur, Mike Moffa, à la lettre.

Du côté d’Ulysse fils, ses déclarations et son attitude dans la dernière semaine ont continué de faire jaser vendredi à l’Hôtel Rimouski.

Quel Yves Ulysse fils se présentera sur le ring ? La réponse est encore floue. 

On aura enfin des réponses vers 22 h 30 après la première cloche.


♦ Marie-Pier Houle et Kim Clavel attendent toujours la confirmation d’un combat au Mexique la semaine prochaine. Les deux boxeuses se tenaient prêtes pour un combat depuis quelques semaines.