/world/opinion/columnists
Navigation

Coup d’État raté

US-PRESIDENT-TRUMP-SPEAKS-TO-THE-PRESS-IN-THE-WHITE-HOUSE-BRIEFI
Photo AFP Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump est en train de tenter un coup d’État. Un coup d’État raté, mais un coup d’État quand même. Il n’est pas étonnant que Trump rate son coup d’État. Il est brouillon et ne prend conseil de personne.  

Encore qu’on se demande bien qui, hormis quelques fidèles comme Steve Bannon, Rudy Giuliani ou Jared Kushner, pourrait bien le conseiller sur la meilleure manière de réussir son coup d’État. Vladimir Poutine, Xi Jinping ou Recep Tayyip Erdogan peut-être ? Un homme qui était propriétaire d’un casino et qui a quand même réussi à faire faillite est capable de bien des gâchis. Le plus curieux est que cette tentative de coup d’État était annoncée depuis des mois.  

1. Pourquoi peut-on parler de tentative de coup d’État ?

Un coup d’État est la prise de contrôle illégitime et subite d’un gouvernement par un petit groupe d’individus. Un coup d’État réussi nécessite l’appui des forces armées ou policières, ou du moins, d’une partie de celles-ci. C’est bien Trump et un petit groupe d’individus qui essaient de garder illégitimement le contrôle du gouvernement américain. Trump a aussi renvoyé des hauts responsables liés à l’armée et à l’appareil de sécurité et il les a remplacés par des hommes fidèles. Trump tente aussi de gagner les faveurs des forces policières en prétendant faussement que Joe Biden veut les définancer.

2. Quels sont les autres signes de tentative de coup d’État ?

Trump a évalué dès l’été dernier comment contourner le vote populaire de certains États. Depuis des mois, Trump essaie de faire croire que les élections sont frauduleuses. Un prétexte pour que les législateurs des États républicains qu’il aurait perdus refusent de reconnaître la volonté populaire et qu’ils nomment de grands électeurs qui sont en sa faveur. D’autre part, le soir du vote, Trump s’est empressé de se déclarer vainqueur, alors qu’il savait très bien que le compte final risquait de le rendre perdant. Même si Biden a clairement remporté l’élection, en nombre de voix et en nombre de grands électeurs, Trump essaie de contester les résultats en cour. Le Donald va plus loin. Il a convoqué ce week-end à la Maison-Blanche des législateurs du Michigan et il jongle avec l’idée de rencontrer ceux de Pennsylvanie. 

3. Pourquoi le coup d’État échouera-t-il ?

Le coup d’État fomenté par Trump ne fonctionnera probablement pas, pour plusieurs raisons. D’abord, les juges ont rejeté toutes ses prétentions relatives à la fraude électorale. Plus il s’obstine dans cette voie, plus il perd de la légitimité aux yeux de sa population et du reste du monde. Ensuite, il est loin d’être sûr qu’il ait gagné la faveur des militaires. Bien au contraire, plusieurs chefs militaires ont fait des déclarations qui contredisent ses politiques militaires. Finalement, il ne parvient à acheter et à terroriser que certains élus républicains. Et pendant ce temps, le pouvoir et l’influence de Biden grandissent.

4. Trump pourrait-il être poursuivi ?

Plus Trump s’obstine dans la voie d’un coup d’État, plus les élus républicains se cantonnent dans un silence complice, plus la réaction contre eux sera puissante. La sanction pourrait être à la fois juridique et électorale.  

5. Comment en ressortira la démocratie américaine ?

Les manœuvres de Trump ont exposé plusieurs faiblesses de la démocratie américaine. Il ne serait pas étonnant qu’après l’aventure de Trump, les Américains modifient leur Constitution pour que plus jamais un autre déséquilibré ne tente ce genre de manœuvres.