/sports/football
Navigation

Drew Brees blessé: place aux intrigants Saints

Taysom Hill (à droite) prendra visiblement le relais à la place de Drew Brees. Jusqu’ici, il s’est surtout fait connaître pour ses courses physiques et ses talents de receveur.
Photo AFP Taysom Hill (à droite) prendra visiblement le relais à la place de Drew Brees. Jusqu’ici, il s’est surtout fait connaître pour ses courses physiques et ses talents de receveur.

Coup d'oeil sur cet article

Pour les prochaines semaines, les Saints seront privés de Drew Brees et ils prennent un malin plaisir à entretenir le mystère quant à savoir qui sera le partant à sa place. Selon différentes informations qui circulaient hier, c’est le spectaculaire Taysom Hill qui prendrait le relais, ce qui risque de rendre l’équipe d’autant plus énigmatique.

Les amateurs pourront le croire seulement quand ils verront Hill sur le terrain face aux Falcons demain. Et encore là, qui sait si l’entraîneur-chef Sean Payton ne va pas sortir un autre lapin de son chapeau en décidant d’alterner entre Hill et Jameis Winston, au gré des séries et selon le flot de la rencontre? 

  • Écoutez le balado La Zone payante ci-dessous:   

Blessé aux côtes et à un poumon, Brees ratera au moins trois semaines d’activités, voire plus. À 41 ans, il aura besoin de tout le temps nécessaire pour guérir complètement plutôt que de revenir au jeu hâtivement et d'empirer son cas. Durant son absence, toutefois, il n'y a pas de quoi paniquer.

Drew Brees
Photo AFP
Drew Brees

Les Saints ne peuvent être confortables avec leur dossier de 7-2, au moment où les Buccaneers leur soufflent dans le cou, dans la division Sud. Sauf que des sept derniers adversaires de La Nouvelle-Orléans, un seul montre une fiche gagnante. Dans les trois prochaines semaines, les Falcons sont au menu deux fois, en plus des Broncos. Sans lever le nez sur personne, les malheurs des Saints surviennent dans un moment opportun du calendrier.

Maigre bagage pour Hill

Maintenant, il sera captivant de voir comment Sean Payton utilisera ses quarts-arrières suppléants. 

Puisqu’il est utilisé à toutes les sauces, autant comme pivot que pour courir, recevoir des passes ou sur les unités spéciales, Hill offre un potentiel intrigant. Il est sans contredit un athlète d’exception et chaque fois qu’il touche au ballon, même si c’est jusqu’ici de manière sporadique, tout le monde retient son souffle.

Taysom Hill (à droite) prendra visiblement le relais à la place de Drew Brees. Jusqu’ici, il s’est surtout fait connaître pour ses courses physiques et ses talents de receveur.
Photo AFP

Par contre, il n’a lancé que 18 passes en carrière et pour entreprendre le dernier droit critique de la saison, son inexpérience pourrait faire mal aux Saints. Sa mécanique sème le doute.

Plusieurs le perçoivent comme un projet de développement pour les Saints, mais oublient vite qu’il a déjà 30 ans et que son rôle actuel de couteau suisse lui sied à merveille.

Une occasion en or

En Jameis Winston, les Saints savent ce qu’ils ont entre les mains, contrairement à Hill. Son échec avec les Buccaneers a été scellé parce qu’il a répété des erreurs de jugement avec 88 interceptions en 74 matchs, malgré un talent fou et un bras qui en impose.

Peut-être que Payton en a vu assez à l’entraînement pour juger la situation incorrigible. S’il choisit toutefois de lui faire confiance, peu importe la manière de l’utiliser, Winston hériterait de l’un des plus grands stratèges offensifs qui soit. L’attaque des Saints est beaucoup plus conservatrice que tout ce que Winston a connu auparavant et le risque d’erreur devrait donc être plus contrôlé. 

Jameis Winston
Photo AFP
Jameis Winston

La saison dernière, les Saints sont parvenus à maintenir un dossier de cinq victoires et aucune défaite quand Brees s’est absenté. En remplacement, Teddy Bridgewater a bien paru et il cadrait parfaitement dans le style offensif des Saints. Winston et Hill sont d’autres sortes de bibittes!

Sur une saison complète, il y aurait matière à sérieusement douter des chances des Saints de maintenir leur niveau de jeu habituel, mais pour quelques matchs, ils semblent entre bonnes mains et l’offensive est bien nantie.

L’audition de Bridgewater l’an dernier lui a permis de décrocher, quelques mois plus tard, un poste de partant avec les Panthers et la pluie de millions qui l'accompagne. Au tour de Taysom Hill... ou Jameis Winston, de décrocher le gros lot à son tour.

Prédictions de la semaine 11  

JEUDI

MON CHOIX  

  • Arizona à Seattle SEAHAWKS   

DIMANCHE

MES CHOIX  

  • Cincinnati à Washington (13h) WASHINGTON  
  • Atlanta à La Nouvelle-Orléans (13h) SAINTS  
  • Pittsburgh à Jacksonville (13h) STEELERS  
  • Nouvelle-Angleterre à Houston (13h) PATRIOTS  
  • Philadelphie à Cleveland (13h) EAGLES  
  • Detroit en Caroline (13h) LIONS  
  • Tennessee à Baltimore (13h) RAVENS  
  • NY Jets à LA Chargers (16h05) CHARGERS  
  • Miami à Denver (16h05) DOLPHINS  
  • Dallas au Minnesota (16h25) VIKINGS  
  • Green Bay à Indianapolis (16h25) PACKERS  
  • Kansas City à Las Vegas (20h20) CHIEFS   

LUNDI

MON CHOIX  

  • LA Rams à Tampa Bay (20h15) BUCCANEERS   

*Équipes en congé : Bills, Giants, Bears, 49ers

RÉSULTATS DE LA SEMAINE DERNIÈRE: 7 en 14 (50%)

TOTAL CETTE SAISON: 100 en 147 (68%)

LES CHOIX DU JOURNAL  

Bengals de Cincinnati (2-6-1) vs Équipe de Washington (2-7)

LA SANTÉ DE BURROW

Joe Burrow
Photo AFP
Joe Burrow

Face aux Steelers dimanche dernier, le quart des Bengals Joe Burrow a été blessé à la cheville. Il sera en uniforme, mais dans quel état? Ça fait peur, sachant que Washington a déjà accumulé 28 sacs. C’est le genre de match prenable que les Bengals doivent aller chercher malgré tout. Pour Washington, Alex Smith joue bien avec plus de 325 verges à ses deux derniers départs et les Bengals sont privés d’éléments dans leur tertiaire amochée. Ça risque d’être serré jusqu’à la fin.  

  • Washington par 1    

Falcons d’Atlanta (3-6) vs Saints de La Nouvelle-Orléans (7-2)

CHANGEMENT MAJEUR

Taysom Hill
Photo AFP
Taysom Hill

Si l’on se fie aux informations d’hier, Taysom Hill prend le relais de Drew Brees pour diriger l’attaque des Saints et son premier départ survient contre une défensive qui croule au 31e rang contre la passe avec 310,3 verges accordées par les airs en moyenne. Hill n’a encore rien prouvé comme quart-arrière puisque ses succès sont survenus lorsqu’il embarque sur le terrain dans des situations spécifiques. Sean Payton concoctera un plan de match axé sur ses habiletés et Hill compte sur Alvin Kamara.  

  • Saints par 6   

Steelers de Pittsburgh (9-0) vs Jaguars de Jacksonville (1-8)

VICTOIRE PAR COMBIEN?

Taysom Hill (à droite) prendra visiblement le relais à la place de Drew Brees. Jusqu’ici, il s’est surtout fait connaître pour ses courses physiques et ses talents de receveur.
Photo AFP

Les Steelers n’ont aucune raison de ne pas remporter ce duel inégal. La question qui importe est de savoir s’ils combleront l’écart de 10 points que les preneurs aux livres leur accordent. Les Jaguars ont lutté farouchement face aux Packers, mais le front défensif des Steelers devrait leur faire voir beaucoup plus d’étoiles. Sur la route cette saison, les quatre victoires des Steelers ont été enregistrées par 10, 3, 4 et 5 points. On voit quand même mal l’attaque des Jags produire contre eux.   

  • Pittsburgh par 13   

Patriots de la Nouvelle-Angleterre (4-5) vs Texans de Houston (2-7)  

UNE APPROCHE SIMPLE

Cam Newton
Photo AFP
Cam Newton

Inutile pour les Patriots de complexifier les choses face aux Texans. Ces derniers présentent la pire défensive contre la course du circuit, elle qui concède 167,4 verges au sol par match. Les Patriots gagnent en moyenne 161,1 verges au sol et pas une équipe ne court davantage qu’eux, avec 52,4% de leurs jeux consacrés à la course. Les Texans pourraient toutefois rendre le duel captivant puisque les Patriots sont fragiles contre la passe.   

  • Patriots par 4   

Eagles de Philadelphie (3-5-1) vs Browns de Cleveland (6-3)

SURPRISE EN VUE

Carson Wentz et Miles Sanders
Photo AFP
Carson Wentz et Miles Sanders

Sur papier, ça regarde mal pour les Eagles, qui sont 26e contre la course, face à l’attaque terrestre redoutable des Browns. Ils commettent aussi trop de revirements, contre une défensive qui excelle pour en provoquer. Pour les Browns cependant, l’ailier défensif Myles Garrett est frappé par la COVID-19 et son absence est impossible à combler. Le porteur Miles Sanders et le quart Carson Wentz auront la voie plus libre que si le monstre des Browns faisait des siennes.   

  • Eagles par 2   

Lions de Detroit (3-5) vs Panthers de la Caroline (3-7)

DEUX QUARTS ÉCLOPÉS

Matthew Stafford
Photo AFP
Matthew Stafford

Matthew Stafford sera en uniforme, même s’il soigne une blessure au pouce. Certains ont même laissé entendre qu’il s’agirait d’une déchirure partielle du ligament. Peut-il vraiment être productif si c’est le cas? Probablement plus que PJ Walker, rescapé de la XFL, qui pourrait remplacer Teddy Bridgewater, un cas incertain. Les Panthers seront privés de leur as porteur Christian McCaffrey, tout comme les Lions avec D’Andre Swift. Un duel d’éclopés!  

  • Lions par 5   

Titans du Tennessee (6-3) vs Ravens de Baltimore (6-3)

MATCH REVANCHE

Lamar Jackson
Photo AFP
Lamar Jackson

Les Titans avaient pris la planète NFL par surprise, dans les dernières séries, en éliminant les Ravens grâce à une performance monstre de 195 verges au sol de Derrick Henry. Ils opteront pour la même formule, surtout que les Ravens sont privés de deux partants de qualité sur la ligne défensive. Cependant, Lamar Jackson et les Ravens pourraient rebondir contre la 24e défensive de la NFL contre la passe. L’attaque des Titans n’a produit que 17 points à chacun de ses deux derniers matchs.   

  • Ravens par 6   

Jets de New York (0-9) vs Chargers de Los Angeles (2-7)

RARE CHANCE DE VICTOIRE

Joe Flacco
Photo AFP
Joe Flacco

Si les Jets veulent éviter l’affront d’une saison d’aucune victoire et 16 défaites, c’est le moment ou jamais. Les Chargers représentent leurs adversaires les plus accessibles d’ici la fin du calendrier. Après, les Dolphins, Raiders, Seahawks, Rams, Browns et Patriots seront durs à renverser. Joe Flacco n’a pas mal paru aux commandes de l’attaque en relève à Sam Darnold, donc, on ne sait jamais... Mais son vis-à-vis Justin Herbert s’amusera contre une défensive qui donne 29,8 points et 402,7 verges par partie.   

  • Chargers par 9   

Dolphins de Miami (6-3) vs Broncos de Denver (3-6)

PLUIE DE REVIREMENTS

Taysom Hill (à droite) prendra visiblement le relais à la place de Drew Brees. Jusqu’ici, il s’est surtout fait connaître pour ses courses physiques et ses talents de receveur.
Photo AFP

On parle beaucoup de Tua Tagovailoa, mais c’est la défensive des Dolphins qui risque d’aller chercher une autre victoire. Celle-ci est troisième dans la NFL avec une moyenne de 1,7 revirement provoqué par match. À l’opposé, les Broncos sont les plus généreux de la ligue en attaque avec une moyenne inimaginable de 2,3 revirements par partie. La seule chance des Broncos, c’est de courir à profusion, pour exploiter l’une des rares lacunes de Miami. Sinon, Drew Lock trouvera encore le temps long.   

  • Dolphins par 7   

Cowboys de Dallas (2-7) vs Vikings du Minnesota (4-5)

VIKINGS TRANSFORMÉS

Dalvin Cook
Photo AFP
Dalvin Cook

Les Vikings commencent à trouver leur voie et ne ressemblent en rien à l’équipe exécrable du début de saison. Face aux Cowboys, le porteur Dalvin Cook risque de voir des autoroutes de vert devant lui. Les Cowboys sont en effet avant-derniers contre la course. L’autre aspect qui a changé chez les Vikings est qu’ils peuvent attaquer en profondeur avec Justin Jefferson, qui gagne plus de 18 verges par réception. Kirk Cousins mène la NFL depuis la semaine 7 avec 13,7 verges par passe complétée.   

  • Vikings par 3   

Packers de Green Bay (7-2) vs Colts d’Indianapolis (6-3)

PRÊTS POUR UNE PREMIÈRE

Aaron Rodgers
Photo AFP
Aaron Rodgers

Les Packers ont réalisé une longue liste d’exploits dans leur riche histoire, mais quelque chose leur échappe toujours... Ils n’ont jamais remporté un match à Indianapolis. Aaron Rodgers aura fort à faire contre une défensive qui est deuxième contre la passe et qui ne cesse d’étonner. Sans leur enlever de mérite, les Colts n’ont cependant pas affronté une machine offensive comme les Packers, qui sont troisièmes en attaque. À surveiller, Davante Adams est un cas incertain.   

  • Packers par 3   

Chiefs de Kansas City (8-1) vs Raiders de Las Vegas (6-3)

DEUX FOIS DE SUITE?

Patrick Mahomes
Photo AFP
Patrick Mahomes

Est-ce que les Raiders peuvent vraiment sortir le balai et vaincre les Chiefs une deuxième fois cette saison? Ce n’est pas arrivé depuis 2012. En fait, les Chiefs n’ont pas perdu plus d’un match de division en une saison depuis 2014. Les Raiders s’avèrent un adversaire de taille et ils ont couru pour plus de 160 verges dans trois matchs de suite. Reste que les Chiefs seront suprêmement motivés à venger leur échec et Patrick Mahomes domine avec 38 passes de touchés à heure de grande écoute depuis 2018.   

  • Chiefs par 10   

Rams de Los Angeles (6-3) vs Buccaneers de Tampa Bay (7-3)

UN LUNDI DÉFENSIF

Trom Brady et Ronald Jones
Photo AFP
Trom Brady et Ronald Jones

Les offensives aériennes risquent d’en baver dans cette rencontre, puisque les deux défensives se spécialisent dans l’art de chasser le quart-arrière. Après quatre victoires contre les clubs misérables de la NFC Est et une autre contre les Bears, les Rams manquaient de crédibilité, jusqu’à leur victoire convaincante face aux Seahawks. Leur tertiaire est dominante et les Bucs devront probablement miser sur Ronald Jones puisque les Rams ont donné six fois plus de 100 verges au sol à leurs adversaires.   

  • Buccaneers par 7