/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Fête mortelle: 7 personnes meurent après avoir bu du désinfectant à mains

Coup d'oeil sur cet article

Sept personnes sont mortes d’une intoxication après avoir bu un désinfectant à mains pendant une fête, jeudi, dans la région de Yakoutie, en Russie. 

Selon plusieurs sources, dont le média Mir24, neuf personnes ont ingéré le produit après que leurs stocks d’alcool furent épuisés. Le bidon de 5 litres du gel antiseptique a alors été déposé sur une table.

• À lire aussi: Aveuglements et décès, mise en garde contre l’ingestion de désinfectant aux États-Unis

• À lire aussi: Faute d'alcool, ils boivent du gel hydroalcoolique et meurent

«Une femme de 41 ans est décédée à la maison. Deux hommes, âgés de 27 et 59 ans, sont décédés aux soins intensifs. Trois autres hommes, âgés de 28, 32 et 69 ans, ont été transportés à l'hôpital. Ils étaient sous la supervision de médecins, mais deux n'ont pas pu être sauvés», a déclaré une représentante du Comité de la direction des enquêtes de la Fédération de Russie de la République de Sakha (Yakoutie).

L’autre victime est morte dans la journée de samedi, mais son âge et son sexe n’ont pas été communiqués au moment d’écrire ces lignes.

Comme plusieurs produits de la sorte, le désinfectant ne contenait pas d’alcool pur, mais plutôt un mélange de substances toxiques, dont 69% de méthanol.

«Ces désinfectants contiennent de l'acétate d’éthyle, qui est utilisé pour la fabrication de boissons, ou de propyle, pour l’odeur. Il n'est pas destiné à un usage interne», a déclaré Vladimir Kotov, président de l'Association des fabricants et fournisseurs d'équipements de protection individuelle à Mir24.

«Le goût et l'apparence ne sont pas différents de l'alcool, a ajouté le toxicologue Oleg Stetsenko au même média. Aux yeux d’un alcoolique, c’est [un produit attrayant], et il croit que c’est de l'alcool bon marché.»

Un dossier a été ouvert et une enquête a été déclenchée à la suite de cette affaire. Les enquêteurs ont identifié le magasin où l’antiseptique a été acheté et tentent d’en connaître la composition. 

Les autorités de la Santé publique russe ont rappelé à la population de ne pas consommer de désinfectants à mains.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.