/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Perte soudaine de cheveux des mois plus tard

Diane Duval
Photo Éric Beaupré Diane Boulais a eu la mauvaise surprise­­­ de perdre ses cheveux.

Coup d'oeil sur cet article

Des personnes qui pensaient en avoir terminé avec la COVID-19 ont eu la mauvaise surprise de vivre une période intense de perte de cheveux, des mois après avoir contracté le virus.

• À lire aussi: La COVID-19 a fait basculer leur vie

« C’est comme si j’avais eu des traitements de chimiothérapie, lance Diane Boulais. Ça m’a fait bizarre. »

La sexagénaire a contracté le virus à la mi-mars, lors d’une croisière à bord du Grand Princess, mais la perte de cheveux s’est manifestée en août et a duré environ trois semaines.

Plusieurs personnes, surtout des femmes, rapportent avoir vécu la même chose. Hélène Denis a été hospitalisée à cause du coronavirus en mars, mais la perte de cheveux s’est manifestée seulement en juin. 

« Je me suis mise à perdre mes cheveux d’un coup. Et pas juste un peu. On voyait mon cuir chevelu à certains endroits, mais ça recommence à pousser », relate la femme de 55 ans. 

Pour sa part, Andrée-Anne Dufour, 33 ans, était guérie depuis plus de deux mois lorsque ses cheveux ont commencé à tomber « par poignées ».

« Une réaction normale »

Un dermatologue ne s’étonne pas du phénomène. 

« Un virus ne cause pas une chute de cheveux. Toutefois, une maladie intense peut mener à ce qu’on appelle un effluvium télogène », explique Michael Sonea.

Il s’agit ici d’un dérèglement du cycle capillaire. 

« On comprend encore mal le mécanisme, mais lorsque le corps humain subit un choc psychologique ou physique, il réagit. Et comme les cheveux ne sont pas importants pour la santé, le corps conserve son énergie pour combattre le stress, et c’est là qu’une partie de cheveux est mise en phase repos d’un seul coup », décrit-il.   

Un cheveu tombe entre 90 à 100 jours après avoir été mis en phase de repos, ce qui explique pourquoi les gens perdent beaucoup de cheveux plusieurs mois après un grand stress, comme la COVID-19 dans ces cas-ci. 

« C’est quelque chose qui fait peur, mais la chute dure 2-3 semaines et les cheveux ne tomberont pas tous. Ils vont repousser après », assure-t-il.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.