/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des impacts plus gros que les attentats du 11 septembre

Des conséquences «jamais vues» par des travailleurs de l’industrie

RIMA CHEBIB AGENTE DE BORD AIR CANADA
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Des agentes de bord qui ont passé plus de deux décennies à parcourir le monde en avion estiment que la pandémie a eu des impacts si importants qu’ils surpassent même ceux du 11 septembre 2001 dans le domaine de l’aviation. 

« Je n’ai jamais vécu quelque chose de semblable en 22 ans. On a vécu un certain ralentissement avec le 11 septembre. Mais autant qu’actuellement ? Jamais », déplore Maria Smirnov, qui a été mise à pied temporairement par Air Transat en raison de la pandémie.

MAria Smirnov.
Agente de bord
Photo Ben Pelosse
MAria Smirnov. Agente de bord

L’écrasement de quatre avions détournés par Al-Qaïda en 2001, dont deux dans les tours jumelles de New York, avait bouleversé la planète entière. Au Canada, les avions étaient restés cloués au sol pendant 48 à 72 heures, rappelle Karine Rainville, conseillère au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente 15 000 agents de bord.

Or, l’industrie de l’aviation est littéralement en chute libre depuis maintenant huit mois, alors que les pertes de revenus s’accumulent et que les mises à pied se succèdent.

« Sur le coup, les impacts [du 11 septembre] ont été immenses. Mais tout a repris assez vite et il n’y a pas eu autant de mises à pied. Les conséquences de la pandémie, elles, se font beaucoup plus ressentir dans le temps », souligne Rima Chebib, agente de bord pour Air Canada depuis 24 ans.

Mme Chebib a eu plus de chances que son homologue d’Air Transat et est demeurée en poste malgré les nombreuses coupures.

« Du jamais-vu » 

Toutefois, les nouveaux protocoles sanitaires, les quelques récalcitrants qui s’essaient à ne pas les respecter, la possibilité de contracter le virus et la fragilité du milieu pèsent sur son moral.

« C’est épouvantable ce qu’on vit en ce moment. Il y a une immense lourdeur dans le milieu, on se pose beaucoup de questions », laisse entendre celle qui se retrouve désormais tout au bas de la liste d’ancienneté, malgré ses deux décennies d’expérience.

« Nos membres sont incroyablement inquiets pour leur avenir. On n’a jamais vu une situation du genre », confirme la conseillère du SCFP Karine Rainville.

Plan B

Face à l’inconnu, Mme Chebib se prépare un plan B, comme plusieurs collègues. Mais si elle fait partie d’une prochaine vague de mises à pied, il ne sera pas aisé de se trouver un travail « en attendant », comme en témoigne Mme Smirnov.

« J’ai passé plusieurs entrevues et la question [sur un retour éventuel dans les avions] revient tout le temps. La plupart des employeurs ne sont pas trop intéressés à former des personnes qui ne resteront pas », indique celle qui est finalement parvenue à se trouver un petit boulot comme surveillante dans une école.

Mais plusieurs agentes de bord moins expérimentées n’ont pas la possibilité financière d’attendre qu’on les rappelle et ont changé carrément de métier. 

  • Dans une lettre adressée cette semaine à la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, les agents de bord au pays ont demandé à être placés en priorité pour l’administration des vaccins contre la COVID-19. 

Une industrie en chute libre 

Agents de bord représentés par le SCFP qui travaillent actuellement*

  • Air Transat : 140 sur 2000
  • Air Canada : 3000 sur 9000

Air Transat au 3e trimestre

  • Revenus 9,5 M$ (-98,6%)
  • Pertes nettes 139,8 M$

Air Canada au 3e trimestre

  • Revenus : 757 M$ (-86%)
  • Pertes nettes : 685 M$
  • Passagers : 1,7 millions (-88%)

Achalandage aéroport Jean-Lesage

  • 2019 : environ 146 000/mois
  • 2020** : environ 54 000/mois

*D’après des données du 10 novembre

**D’après les données compilées jusqu’à maintenant 

Sources : SCFP, Transat A.T. inc, Air Canada, YQB

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.