/weekend
Navigation

Dévouée à la cause humanitaire

WE 1121 Dre Danielle Perreault
Photo courtoisie Dre Danielle Perreault

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des personnes qui savent laisser une trace indélébile sur leur passage en raison des gestes altruistes qu’ils posent et la Dre Danielle Perreault fait partie de ces femmes d’exception. Après avoir passé pratiquement toute sa vie à voyager dans de multiples pays, du Grand Nord québécois aux confins de l’Afrique afin de soigner les plus démunis, voilà qu’elle vient de faire paraître sa biographie, où elle raconte de manière touchante ses aventures d’aide humanitaire.

Depuis son plus jeune âge, Danielle Perreault tenait à se rendre utile en aidant les autres et c’est la médecine qui a rendu son rêve possible. « Je trépignais à l’idée de rencontrer des gens différents, j’ai toujours eu un esprit d’aventurière », lance-t-elle.

<strong><em>Soigner du Nord au Sud</em><br>Dre Danielle Perreault</strong><br>Les Éditions Québec Amérique<br>368 pages
Photo courtoisie
Soigner du Nord au Sud
Dre Danielle Perreault

Les Éditions Québec Amérique
368 pages

Bien qu’elle ait travaillé avec des organismes comme Médecins Sans Frontière et la Croix-Rouge, la dame au parcours passionnant se qualifie plutôt de médecin nomade ou de médecin dépanneur. Elle a soigné de village en village, souvent dans des conditions extrêmes, en voyageant en mobylette, en VTT ou encore à bord d’un hélicoptère.

L’idée de raconter dans un livre ce qu’elle a vécu mijotait en elle depuis déjà cinq ans. De ses débuts comme enseignante au Togoà 19 ans jusqu’à l’éclatement de la COVID-19, Danielle Perreault raconte son vécu et ceux des autres. Elle y aborde les moments tragiques, mais de manière lumineuse. « Ce livre représente 10 % de ce que j’ai vécu », indique Danielle Perreault, qui, en plus d’avoir pratiqué la médecine de brousse, s’est aussi fait connaître comme vulgarisatrice et chroniqueuse pour différents médias.

Voir la misère de près

Parmi les endroits qui l’ont marquée, il y a notamment Haïti quand Port-au-Prince a été frappé par l’ouragan Matthew. La scène était apocalyptique et les besoins étaient criants. 

Mais à l’écouter raconter ses histoires touchantes, c’est, sans doute, au Nunavik, parmi les Cris et les Inuits du nord du Québec, où elle a senti pouvoir changer la donne et où elle a réussi à tisser des liens particuliers, après y avoir pratiqué une dizaine d’années. « On ne se fait pas accepter d’emblée, il faut du temps, mais j’ai adoré travailler avec eux et après quelques années ça devient une histoire d’amour », confie Danielle Perreault, qui est aussi mère de deux enfants. « Il y a une détresse sociale, un adolescent veut se suicider, une mère perd son fils, une autre est battue, ce sont des pratiques très intenses où les problèmes psychosociaux sont bien présents. »

Malgré tous les endroits visités où les besoins étaient criants, que ce soit au Bénin, au Vietnam, en Papouasie–Nouvelle-Guinée, aux Philippines, ou encore lorsqu’elle s’est rendue en Sierra Leone lors de l’épidémie du virus Ebola, c’est étonnamment au Québec en entrant dans un CHSLD, au printemps dernier, lors de la pandémie, qu’elle a eu un choc énorme en offrant ses services. « J’étais renversée par la situation », concède-t-elle. 

  • Danielle Perreault est Chevalière de l’Ordre national du Québec.
  • Elle sera en direct pour une rencontre virtuelle, ce mercredi 25 novembre à 19 h 30, sur la page Facebook de son éditeur Québec Amérique. Ce sera l’occasion pour elle de raconter de nouvelles histoires qu’elle n’était pas en mesure d’écrire dans son livre. De plus, elle dévoilera des photos inédites, autres que celles incluses dans sa biographie. Pour y assister : www.facebook.com/QuebecAmerique