/news/currentevents
Navigation

Frontière américano-mexicaine: un artiste canadien poursuit un entrepreneur fédéral

Coup d'oeil sur cet article

Cosimo Cavallaro, un artiste canado-italien, a engagé des poursuites contre un entrepreneur américain fédéral qu’il accuse de détruire son installation: un mur frontalier construit à base de cotija, un fromage mexicain.

L’artiste et l’association Art Above Ground ont poursuivi une société de construction basée au Texas, a indiqué le New York Post, après l’examen de la plainte.

Ils ont notamment accusé l’entreprise, qui participe à la construction du mur frontalier demandé par le président Trump, d’avoir enterré la structure de l’œuvre avec des bulldozers.

«Vous voyez le gaspillage dans mon mur, mais vous ne pouvez pas voir le gaspillage dans le mur de 10 milliards de dollars [de Donald Trump], qui sera enlevé avec le temps», a déclaré M. Cavallaro, selon les documents déposés au tribunal de San Diego et obtenus par le média.

Il réclame des dommages et intérêts, prétendant avoir déjà assemblé près de 400 blocs de fromage pour construire un mur de six pieds de haut, trois pieds de large et 70 pieds de long, a fait savoir le quotidien américain.

L’installation est réalisée depuis 2018 sur un terrain privé situé dans le comté de San Diego, à 10 m du vrai mur frontalier.

Cosimo Cavallaro est un artiste connu pour ses réalisations faites à partir de matériaux périssables. Il a notamment déjà créé une sculpture grandeur nature de Jésus en chocolat, a précisé le New York Post.