/weekend
Navigation

«Le plus long Noël de ma vie»

Pierre Lapointe
Photo courtoisie, Kelly Jacob

Coup d'oeil sur cet article

Depuis une quinzaine d’années, Pierre Lapointe disait régulièrement à son entourage qu’il voulait faire un album de chansons du temps des Fêtes. Il aura fallu une pandémie pour qu’il mène son projet à terme. Le voici qui arrive avec Chansons hivernales, un album de morceaux inédits qu’il fera bon écouter ce Noël, qui ne sera assurément pas comme les autres.

Pierre Lapointe ne semble pas connaître le syndrome de la page blanche. Avec Chansons hivernales, il propose son quatrième album en quatre ans, rien de moins !

L’auteur-compositeur n’avait pas nécessairement prévu sortir cet album du temps des Fêtes cette année. Mais l’arrivée de la COVID l’a fait changer d’avis.

« J’avais pas mal terminé l’écriture des chansons en mars, dit-il. Quand j’ai vu que la pandémie faisait rage et qu’on risquait de voir les concerts reportés, j’en ai profité pour enregistrer l’album. Je me suis dit que je serais super heureux d’avoir un beau projet positif à vendre cet automne. »

C’est donc en pleine canicule cet été que Pierre Lapointe a enregistré ses chansons originales hivernales. « C’est le Noël le plus long de ma vie ! lance-t-il en riant. On a commencé à enregistrer à la fin juin, début juillet. On a passé notre été là-dessus. »

Créer des classiques

Pourquoi le chanteur souhaitait-il faire un album de Noël ? « Parce qu’il y a souvent une connotation négative rattachée à ça, dit-il. Les gens ont souvent sorti des albums vite fait. C’est un moyen pour une maison de disques de faire de l’argent rapidement. En réaction à ça, je me suis dit que j’allais écrire des chansons inédites. »

Pierre Lapointe a ainsi vu ce projet comme n’importe quel autre de ses albums. « Je voulais que ce soit réalisé avec la même attention que mes albums “normaux”. [...] Je voulais que ce soit un super beau disque, un album sophistiqué, raffiné. Je voulais aussi essayer de créer des nouveaux classiques. »

Pour la réalisation, il a décidé de s’éloigner de ses collaborateurs habituels et de faire appel à Emmanuel Éthier, qui a notamment travaillé avec Jimmy Hunt et Corridor. 

« On a regardé un peu partout pour des réalisateurs, même en France, dit Pierre. Manu a un humour qui ressemble au mien. Ça prenait de l’auto-dérision pour jouer avec les codes de Noël. Si on avait pris un réalisateur-arrangeur trop sérieux, avec les codes et la façon d’écrire, ç’aurait pu vite tomber dans le quétaine, le truc de mauvais goût. J’étais confiant que tout allait devenir cool en passant par Manu au lieu de devenir quétaine. »

Généreux Mika

Sur l’album, on retrouve la très belle Six heures d’avion nous séparent, chantée en duo avec Mika. La chanson a été coécrite par Pierre et le couple formé d’Alma Forrer et Benjamin Porraz.

« Quand on a cherché avec qui je pouvais la chanter, le nom de Mika est arrivé en premier, dit Pierre. Je n’étais pas sûr s’il allait être à l’aise de chanter une chanson entre deux hommes qui se séparent. On lui a envoyé la chanson et à notre grand étonnement, on a eu une réponse hyper positive. Il a été super généreux. On s’est dit qu’on souperait ensemble quand il viendrait [au Québec cet hiver] pour Star Académie. »

Ayant toujours apporté un soin particulier au visuel de ses albums, Pierre Lapointe ne fait pas exception ici. La magnifique pochette de Chansons hivernales a été conçue par le réputé couple de portraitistes français Pierre et Gilles.

« Le premier portrait qu’ils ont fait dans leur carrière, à la fin des années 1970, était Andy Warhol, dit Pierre. Après ça, ils ont fait Mick Jagger, Madonna, Marilyn Manson... ! »

Le vinyle attendra

Les amateurs de vinyles ne pourront toutefois pas apprécier cette pochette en grand format cette année. Pierre Lapointe et son équipe chez Audiogram ont simplement manqué de temps pour produire ce support à temps pour Noël.

« Ç’a été un petit deuil, admet le chanteur. Mais l’an prochain, on pourra prendre le temps de faire un vrai beau vinyle très classe. On va se garder du bonbon. »

Parlant de l’an prochain, comment Pierre Lapointe envisage-t-il 2021 avec la pandémie ? « Très mal ! répond-il spontanément en riant. Je ris, car je ne suis pas tout seul là-dedans. Moi, je m’en sors parce que je fais de la télé. Je suis un privilégié. Maintenant, je suis inquiet pour tous les autres autour. C’est là où je me sens mal. J’avais promis au moins une cinquantaine de concerts à une équipe de neuf personnes... »

Quand ce sera possible, il aimerait faire des concerts de Noël avec ces Chansons hivernales. « Mais je ne pense pas faire un show de Noël en juin [pour les Francos] ! »


Le nouvel album de Pierre Lapointe, Chansons hivernales, est présentement sur le marché.