/entertainment/tv
Navigation

Le rêve européen d’Olivier Barrette

Le comédien québécois tente de se faire un nom à Barcelone

Olivier Barrette
Photo courtoisie, Ian M Olivier Barrette photographié dans une rue, à Barcelone. Le comédien prospecte le marché européen par l’entremise de l’agence Metropolitan.

Coup d'oeil sur cet article

Olivier Barrette tente l’aventure à l’étranger. Le comédien de 36 ans, que l’on a pu voir dans les séries O’ et Victor Lessard, se trouve présentement à Barcelone, où il passe régulièrement des auditions pour jouer dans des séries... en catalan. 

Olivier Barrette vit une histoire européenne pour le moins particulière. En 2017, après avoir entendu parler du référendum en Catalogne, il a décidé de s’inscrire à des cours de catalan à l’Université de Montréal. L’année suivante, son ami Jean-Denis Beaudoin, qui était en résidence dans un théâtre à Barcelone, l’invitait à le rejoindre.

« Tant qu’à être à Barcelone, je m’étais dit que j’irais serrer des mains [et rencontrer des gens dans le milieu] », raconte-t-il au Journal.

Peu de temps après, il a passé une audition pour une série sur une grande chaîne télé. « Je passais l’audition en catalan, une langue que je ne parlais pas quatre mois avant ! Tout ça était tellement absurde ». 

À l’époque, il jouait au Québec dans la série O’. « Mais l’agente de casting m’avait demandé à quel moment je déménageais à Barcelone, et j’avais inventé une date ! » 

Le pire tournage de sa vie

À l’hiver 2018, Olivier Barrette a joué à Madrid dans la série de Netflix 45 Revoluciones. « Ç’a été la pire expérience de tournage de ma vie !, lance-t-il en riant. Ils m’avaient envoyé tous les textes d’un coup sans me dire quand j’allais tourner. Ils m’avaient dit que je jouerais un Américain. Mais arrivé sur le plateau, je devais jouer un Britannique. Finalement, je commence à tourner ma première scène et le réalisateur me dit de laisser tomber l’accent et que je n’ai qu’à parler espagnol parfaitement et plus rapidement. Je voulais mourir ! » 

Faisant partie de l’agence européenne Metropolitan, Olivier Barrette passe des auditions en français, ainsi qu’en anglais, catalan, espagnol et allemand. 

La pandémie a bien sûr drastiquement changé ses activités dans les derniers mois. « Le 12 mars, j’apprenais le matin que j’avais obtenu le rôle dans un film. Et le soir, on me disait que j’avais aussi eu une série de Netflix en allemand. Douze heures après, j’étais dans l’avion en panique, je me sauvais de l’Angleterre et j’allais me confiner au Lac-Saint-Jean ! »  

À Barcelone pour l’instant

Olivier Barrette a décidé de retourner à Barcelone cet automne.

« Je suis revenu en septembre, dit-il. J’y passe encore régulièrement des auditions. J’ai tourné une pub de Noël pour l’équivalent d’un La Baie en Espagne. [...] Je continue aussi de faire des voix pour Montréal à distance, avec mon studio qui me suit tout le temps. Et je travaille sur l’application Salu, que j'ai lancée avec des amis [qui propose des messages personnalisés de vedettes]. Mais je ne retournerai pas à Montréal avant d’avoir un rôle, car ce n’est pas pratique avec la quarantaine de deux semaines qu’il faut faire en ce moment. »