/news/coronavirus
Navigation

La cour municipale de Trois-Rivières propulsée à l'ère numérique

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a accéléré l'entrée de la cour municipale de Trois-Rivières dans l'ère numérique. 

Les défendeurs qui contestent une contravention peuvent dorénavant plaider non seulement en paroles, mais aussi avec leur doigt sur un écran tactile à partir d'une photo cellulaire ou d'un plan Google Maps.

Grâce au système développé par les informaticiens de la Ville, le tribunal peut saisir plus clairement la configuration des lieux où une infraction aurait été commise.

«Souvent, on a des gens qui sont plus stressés de venir à la cour, donc ça vient faciliter l'explication donnée à la juge», a noté Valérie Cloutier, greffière à la cour municipale de Trois-Rivières.

Cette révolution numérique était sur les rails depuis deux ans, mais la pandémie a accéléré sa mise en place.

«C'est très convivial pour les usagers et à la fois plus sécuritaire au niveau informatique», a souligné un porte-parole de la Ville, Guillaume Cholette-Janson.

À cela s'ajoute l'introduction des témoignages à distance via visioconférence et la disparition du papier. La grande majorité des 15 000 dossiers physiques ouverts chaque année sont maintenant gérés en mode numérique.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres