/news/currentevents
Navigation

Happée à mort par une déneigeuse

La mère de deux enfants marchait avec sa poussette

Coup d'oeil sur cet article

À un mois de Noël, une jeune mère de deux enfants de Cacouna a perdu la vie tragiquement, après avoir a été happée par une déneigeuse alors qu’elle faisait sa marche quotidienne avec son poupon de sept mois. 

Stéphanie Boutot, 33 ans, était presque rendue à son domicile lorsqu’elle a été frappée de dos, aux abords de la route 132, lundi, vers 16 h 45. 

Stéphanie Boutot est décédée lundi soir après avoir été happée par une déneigeuse.
Photo tirée de la page Facebook de Stéphanie Boutot
Stéphanie Boutot est décédée lundi soir après avoir été happée par une déneigeuse.

« Elle marchait avec sa poussette et elle s’est fait happer par la gratte de la déneigeuse qui circulait dans la même direction qu’elle. On peut penser que les conditions météorologiques [neige], avec le fait que la route est moins éclairée, sont vraisemblablement les causes de l’accident », indique Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

La petite fille a aussi été blessée, mais moins grièvement que sa mère. 

M. Doiron indique qu’une enquête est en cours, mais confirme qu’il n’y a aucune incidence criminelle. « C’est un bête accident », se désole-t-il. 

Les proches sous le choc 

Cette fin tragique a semé la consternation chez les proches de la victime, une enseignante au secondaire à Rivière-du-Loup qui était en congé de maternité.

« C’était une femme passionnée et organisée. Elle avait les yeux brillants et son sourire déployait toute son énergie. C’était une femme de cœur, une mère attentionnée qui pensait quitter sa profession d’enseignante pour se consacrer à sa famille et son entreprise », confie Johanne Ouellet, une amie de longue date qui travaillait avec elle comme représentante pour Tupperware.

Mère d’un autre enfant de moins de 4 ans, la victime habitait à Cacouna depuis cinq ans environ et était originaire de la municipalité voisine de L’Isle-Verte.

Elle avait décidé de se remettre en forme et marchait quotidiennement dans le secteur.

Impliquée dans la communauté 

« Stéphanie était la personne la plus humaine qui soit. Elle était toujours à l’écoute des autres et d’une grande générosité pour ses proches. C’était une personne impliquée dans la communauté. Une maman très attentionnée et aimante. C’est une femme déterminée qui en menait large et donc qui laisse un vide immense dans son entourage », a témoigné une autre amie, Julie Bouffard.  

La mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris, est attristée par les événements. 

« C’est difficile de vivre ça. C’est une jeune maman et c’est arrivé, c’est un accident, c’est malheureux. C’est arrivé chez nous, et peu importe l’endroit, c’est un triste événement », se désole-t-elle.

– Avec la collaboration de TVA Nouvelles