/lifestyle/techno
Navigation

Guide contre les arnaques et menaces informatiques, investissez dans votre protection

f0f717bc-882b-4fb2-a319-34b5dc34eefc
Sergey Nivens - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est plus le moment de lésiner, les arnaques, les virus et les logiciels malveillants ne cessent de gagner en puissance et en nombre. 

Comme on l’a vu récemment, les cybercriminels voient dans nos systèmes une manne pour implanter des rançongiciels ou pour s’emparer d’informations d’entreprise commercialement rentables sur le marché noir du Web caché (dark Web).

Quoi surveiller et quoi faire pour placer son système à l’abri des menaces ?

N’achetez que des systèmes et des logiciels de sources fiables 

Même si c’est de moins en moins courant, certains achètent le système Windows de tierces parties. Or, selon les experts, si tant d’ordinateurs se trouvent infectés (surtout en dehors de l’Amérique du Nord), c’est parce que leurs propriétaires utilisaient des versions Windows piratées ou empruntées. C’est ce qui est arrivé quand le virus WannaCry a déferlé sur les réseaux par l’entremise de ces dernières. Or, ceux qui avaient été achetés et enregistrés auprès de revendeurs agréés ont pu recevoir à temps la mise à jour qui bloquait WannaCry.

Autre habitude à prendre, s’assurer que votre système d’exploitation Windows ou macOS et vos logiciels sont à jour, sans oublier ceux de vos téléphones intelligents et tablettes.

f0f717bc-882b-4fb2-a319-34b5dc34eefc
Michael Traitov - stock.adobe.com

Hameçonnage par messagerie et texto 

Berner la personne derrière le clavier est l’une des stratégies des plus efficaces pour s’emparer d’un ordinateur – et de tous les autres connectés en réseau. C’est d’ailleurs la bête noire des administrateurs de réseau d’entreprise, qu’un employé clique sur un lien dans un courriel piégé.

Première chose, évitez de donner vos courriels à des sources peu fiables. Ayez plusieurs adresses courriel pour séparer vos activités – famille, travail, bulletins de nouvelles et abonnements, etc. S’il faut en supprimer un, c’est plus simple à gérer.

Si un courriel suspect ou non sollicité se présente, supprimez-le. Les pourriels ou les courriels frauduleux (spam) copient généralement et mal ceux d’organisations ou d’entreprises légitimes. Ils utilisent des adresses légèrement différentes et des liens suspects qu’il suffit de pointer avec son curseur, mais sans les cliquer, pour les démasquer.

Avant de supprimer, prenez quelques secondes pour les rediriger vers votre service de messagerie (Vidéotron, Bell, etc.) pour qu’il les enregistre dans leur base de données sur leurs serveurs de messagerie. Même principe pour les banques, caisses et autres grandes sociétés, toutes offrent une adresse pour dénoncer les messages frauduleux. 

  • rapport-polluriel@videotron.ca 
  • abuse@bell.ca  

Utiliser les adresses DNS du Bouclier canadien de l’ACEI 

Le Web, c’est comme si les 200 pays de la planète n’avaient ni frontières ni douanes. Or, il est possible d’ajouter une «douane virtuelle» qui filtrera les logiciels malveillants, les sites Web louches et autres menaces.

Le principe est simple, il suffit de faire passer vos navigations Internet par le Bouclier canadien de l’ACEI (l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet). Et c’est sans frais !

Comment ? En modifiant les paramètres DNS de vos appareils ou de votre routeur.

Dans mon cas, j’ai intégré les paramètres DNS du Bouclier dans mes routeurs, de cette façon, tous mes appareils personnels ou visiteurs connectés à mes deux routeurs WiFi voient toutes leurs requêtes Web transitées par les filtres du Bouclier.

En tapant dans la barre d’adresse de votre navigateur les adresses 192.168.1.1 ou 192.168.0.1, vous accéderez aux réglages du routeur.

Autre option, celle d’ajouter les adresses DNS du Bouclier à chacun de vos appareils Windows, macOS, téléphones intelligents, consoles de jeux et autres tablettes – mais c’est plus fastidieux. Toutes les infos et procédures sont détaillées ici.

Le Bouclier offre d’ailleurs trois niveaux de protection : Privé, Protégé et Famille. À vous de choisir le vôtre.

Installer un bloqueur de fenêtres surgissantes 

Une des manières de bloquer les virus, c’est d’installer des bloqueurs de fenêtres surgissantes – les fameux popup. Tous les navigateurs en proposent, Firefox, Safari, Edge et Chrome.

Stockage externe et sauvegarde 

Ayez une copie de sauvegarde sur un disque externe qui enregistre tout au moins une fois par jour. C’est la garantie qu’en cas de bris matériel, de vol ou de piraterie informatique vous conservez à l’abri l’essentiel de votre capital numérique.

Si vous préférez, la sauvegarde infonuagique à l’aide de firmes spécialisées en sécurité informatique est également une bonne alternative, car elles disposent du personnel et de moyens techniques très pointus pour se prémunir des attaques de cyberpirates.

Outre l’abonnement, seul préalable, disposer d’une bonne connexion Internet avec un volume mensuel de données suffisant.

Un antivirus 

C’est un must pour tout ordinateur. Microsoft intègre Windows Defender, son antivirus maison pour Windows 10. Efficaces, les mises à jour s’installent automatiquement ou à la demande, manuellement.

Mais comme l’environnement informatique s’accroît avec des téléphones intelligents, des tablettes, alors une offre groupée qui les englobe tous représente la meilleure solution et la plus abordable.

Lisez mon texte sur les antivirus ici.