/misc
Navigation

Isaac Gaillardetz opte pour le Rouge et Or

De retour à la maison, le receveur Isaac Gaillardetz n’a finalement disputé qu’une partie avec les Diablos en raison de la pandémie. Il poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or.
Photo courtoisie, Frédérick Blanchet (Diablos de Trois-Rivières) De retour à la maison, le receveur Isaac Gaillardetz n’a finalement disputé qu’une partie avec les Diablos en raison de la pandémie. Il poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or.

Coup d'oeil sur cet article

Isaac Gaillardetz poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

L’ailier espacé des Diablos de Trois-Rivières a fait connaître sa décision, dimanche. Courtisé par toutes les équipes du RSEQ ainsi que par les Gaiters de Bishop’s, Gaillardetz a tranché au final entre le Rouge et Or, les Carabins de l’Université de Montréal et les Redbirds de McGill.

«Depuis que je suis jeune, je rêve de performer avec le Rouge et Or, a-t-il raconté. L’école a aussi été un facteur important. Je pourrai faire mon baccalauréat en administration des affaires et mon MBA et jouer mes cinq ans de football. Je n’ai pas été surpris de recevoir de l’intérêt parce que je pense que je peux jouer au niveau universitaire, mais j’ai été surpris d’être recruté autant et par les meilleurs programmes au Québec. J’ai eu ce même choc quand le programme à Saint-Jérôme a fermé et que plusieurs équipes ont démontré de l’intérêt pour que je dispute ma dernière saison avec elles.»

«Je crois que mon physique et mes mains m’ont grandement aidé», d’ajouter le receveur de 6 pi 3 po et 200 lb, «sans oublier que je peux évoluer comme spécialiste des longues remises et comme ailier rapproché.»

De retour à la maison, le receveur Isaac Gaillardetz n’a finalement disputé qu’une partie avec les Diablos en raison de la pandémie. Il poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or.
Photo courtoisie, Frédérick Blanchet (Diablos de Trois-Rivières)

Entraîneur des receveurs à Laval, Guillaume Rioux souligne les qualités athlétiques de son nouveau protégé et son grand potentiel de développement.

Après deux saisons à Saint-Jérôme, le receveur de Trois-Rivières est revenu à la maison l’an dernier quand le programme des Cheminots a fermé ses portes. «En 5e secondaire, je n’étais pas certain que je voulais continuer le football, a-t-il raconté. Je n’étais pas développé physiquement et je n’avais pas encore connu ma poussée de croissance. En optant pour un programme de Division 3, j’ai touché au terrain rapidement et j’ai pris de la confiance. Cette expérience m’a permis de me développer. De 5 pi 10 po quand je suis arrivé dans le réseau collégial, je mesure maintenant 6 pi 3 po. J’ai encore grandi d’un quart de pouce dans le dernier mois.»

Entraînement avec son frère

Gaillardetz peut miser sur un solide partenaire d’entraînement. Son frère Xavier, qui évolue comme receveur avec les Tigers de Woodberry Forest School, en Virginie, était dans la mire de nombreuses équipes collégiales quand il a complété son parcours scolaire. Il avait opté pour le CNDF si jamais son désir de poursuivre son cheminement dans une école préparatoire américaine ne se matérialisait pas.

«Il est tout juste de retour des États-Unis et il doit respecter une période d’isolement, mais on va reprendre l’entraînement ensemble dès qu’il aura terminé sa période de confinement. Certains aiment faire des comparaisons entre nous deux, mais nous avons un style différent. Xavier est plus petit et plus vite, et moi je mise sur mon gabarit.»

Les frères Gaillardetz s’entraînent sous la houlette du préparateur physique Pascal Caron, qui a participé aux Jeux olympiques de 1994 à Lillehammer, et à ceux de 2002 à Salt Lake City, dans l’épreuve de bobsleigh à quatre.