/misc
Navigation

Junior Ulysse: sans vraiment le vouloir...

Coup d'oeil sur cet article

Commençons par le bout moins le fun : l’accessibilité. Je suis privilégié, Réjean Tremblay est un ami. J’ai donc pu joindre « Le Parrain » sur son cellulaire à Rimouski, et en peu de temps j’étais en ligne avec le sympathique François Pratte, qui m’a donné accès au signal dédié aux médias afin de voir les trois derniers combats de la carte d’Eye of the Tiger Management.

Bien servi, je n’en demeure pas moins interpellé. Des abonnés de Bell me certifient avoir pu louer le Gala de Shawinigan le mois dernier afin de le regarder à la télévision à la carte, sans toutefois avoir pu le faire en fin de semaine. Pourquoi ? Pas d’entente entre le promoteur et Bell, se sont-ils fait répondre en appelant le service à la clientèle.

De mon côté, visite sur la plateforme Punching Grace. On me demande 59,99 $ pour la carte du soir même. J’enregistre ma carte de crédit, le paiement apparaît sur mon relevé virtuel, mais le gala n’apparaît pas sur mon écran. Pourquoi ? Cette fois, les réponses sont moins claires. Il semble que le lien entre tous ceux et celles qui ne pouvaient voir les combats via le site Punching Grace était le fait qu’ils utilisaient un produit Apple. Si c’est vraiment le cas, mettons que ça prive d’une pas pire part de marché potentielle l’entreprise de Camille Estephan.

Des correctifs doivent être apportés. Nous sommes bientôt en 2021... à un courriel de Mars. L’accessibilité c’est le nerf de la guerre. J’aime que le Québec se batte pour être un joueur important sur l’échiquier de la boxe. J’aime que des gens en moyens comme Camille Estephan investissent massivement. J’aime le concept de Punching Grace, à condition d’y avoir accès sur paiement.

Sur le ring, je ne peux pas vous dire si le lourdaud Dyczka de Granby a bien fait, je cherchais du signal... Mais je ne peux que souhaiter que le « survenant » Raphael Courchesne ait appris comment devenir meilleur dans une dure défaite aux mains du « revenant » Josh Wagner.

Claggett en plein contrôle

Steve Claggett n’était pas à Rimouski pour admirer le majestueux fleuve Saint-Laurent. Il a résisté facilement à la mitraille de David Théroux dans les premières minutes du combat, avant de prendre les commandes et d’en finir cavalièrement au terme du sixième assaut. Le courage ne suffit pas. C’était même pas proche.

En prévision de la finale, Junior Ulysse était parvenu sans vraiment le vouloir à mousser le combat. Ses écarts avaient disproportionné la confiance en Mathieu Germain dans la tête des partisans et des observateurs. Je pense que G-Time s’y est bien endormi. Junior a berné tout le monde. Sans vraiment le vouloir, il a contribué à générer la majorité des revenus de la soirée. Il a tellement dominé qu’il est à se demander s’il n’a pas tué l’intérêt pour la suite du tournoi Carré d’As ?

Junior avait une surprise pour Mathieu Germain, samedi. Il était prêt, concentré et en belle forme physique. Dès lors, le résultat devenait hautement prévisible. Mais dans la tête d’Yves, comment ça se passe ? Ulysse possède un talent exceptionnel. Si seulement il boxait autrement que sans vraiment le vouloir... Heureusement, Junior semble vouloir placer sa santé mentale en priorité. Devant la boxe, le gaming et le basketball...