/sports/football
Navigation

NFL: triple dose du Thanksgiving

FBN-SPO-PITTSBURGH-STEELERS-V-JACKSONVILLE-JAGUARS
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La seule chose qui est mieux qu’un jeudi de football, c’est un jeudi avec trois matchs de football. La tradition du Thanksgiving américain bat son plein cette semaine, même si deux rendez-vous du programme triple ne mettent pas en vedette des puissances. En soirée, la rivalité entre Steelers et Ravens sauve la mise.

Ce sont les Texans qui ouvriront les hostilités avec les Lions, à Detroit, tradition oblige. Rien pour se plonger dans l’esprit de la fête, avec deux équipes qui ne se battent plus pour grand-chose, autre que leur fierté.

Les Lions sont en perdition et personne ne semble jouer pour protéger l’emploi précaire de l’entraîneur-chef Matt Patricia. Sa fiche de 13-27-1 depuis qu’il est arrivé à la barre des Lions le place chaque semaine dans une position de moins en moins confortable.

Son équipe a jusqu’ici battu des équipes de piètre qualité comme les Jaguars, les Falcons et l’équipe de Washington.

Mise à part la victoire contre l’Arizona, les Lions n’ont pas su s’élever. Les trois dernières défaites ont été encaissées par des écarts de 14 points ou plus. C’est souvent signe d’une équipe complètement perdue et si le résultat est similaire face aux Texans, la direction pourrait profiter de la pause d’une dizaine de jours pour passer à un autre appel avec Patricia.

Division Est à l’honneur

Dans le deuxième duel, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, l’enjeu sera grand entre Washington et Dallas. Les deux rivaux de l’insignifiante division Est sont encore dans la course, même s’ils sont tous les deux à quatre matchs sous la barre de ,500. Ils se retrouvent dans une triple égalité avec les Giants, à un demi-match des Eagles.

Cette division est devenue plutôt amusante dans son pathétisme historique. Pour les Cowboys, Andy Dalton a enfin relancé l’attaque aérienne, mais étonnement, Washington trône au premier rang du circuit contre la passe. Ezekiel Elliott devra donc offrir un deuxième effort productif de suite, ce qui est loin d’être garanti cette saison.

Soirée explosive

C’est en soirée que l’amateur de football pourra enfin se régaler. Les Steelers demeurent l’unique équipe invaincue et ont déjà triomphé des Ravens cette saison. Pour les Ravens, la première place de la division Nord n’est à peu près plus accessible. Sauf qu’ils doivent lutter pour une place en séries et seront privés de deux porteurs de ballon, Mark Ingram et DK Dobbins, en raison d’une récente éclosion de COVID dans le vestiaire.

C’est donc dire que Lamar Jackson devra utiliser ses jambes à bon escient pour pallier ces absences. Mais face aux Steelers, il a joué le pire football de sa jeune carrière à ce jour.

DUEL DU JEUDI  

Les forces en présence 

Ravens de Baltimore  

  • Lamar Jackson, Quart-arrière, 15 T, 6 INT, 1948 verges      
  • Gus Edwards, Demi offensif, 3 T, 376 verges      
  • Mark Andrews, Ailier rapproché, 6 T, 454 verges             

Steelers de Pittsburgh  

  • Ben Roethlisberger, Quart-arrière, 24 T, 5 INT, 2534 verges      
  • James Conner, Demi offensif, 5 T, 645 verges      
  • Chase Claypool, Ailier espacé, 8 T, 559 verges       

MES PRÉDICTIONS  

Texans 30 - Lions 24

Cowboys 23 - Équipe de Washington 20

Ravens 24 - Steelers 27

Joueur à surveiller  

Robert Spillane | Secondeur, Steelers

FBN-SPO-PITTSBURGH-STEELERS-V-JACKSONVILLE-JAGUARS
Photo d'Archives, AFP

Quand les Steelers ont perdu les services de leur secondeur intérieur Devin Bush, plusieurs ont cru que la défensive en ressentirait un énorme contrecoup. Robert Spillane a pris le relais avec fracas même s’il est plutôt sorti de nulle part, lui qui a été ignoré au repêchage de 2018 et qui a passé la dernière saison sur l’équipe de réserve des Steelers après avoir été libéré par les Titans. Il est déjà cinquième pour les plaqués (36) malgré seulement cinq départs et réalise plusieurs jeux clés.

L'état des forces dans la NFL  

1. Chiefs de Kansas City, 9-1      

  • Semaine dernière : 1 | =   

Les Chiefs ont eu chaud face aux Raiders. Voilà une rivalité de division qui s’annonce captivante pour les années à venir. Avec le match en jeu, 75 verges à franchir et 1 min 43 s à écouler, Patrick Mahomes a encore répondu présent. Le pire, c’est que c’est devenu la routine.

2. Steelers de Pittsburgh, 10-0      

  • Semaine dernière : 2 | =   

Les Steelers n’ont pas battu un adversaire très sérieux, mais ils ont écrasé les Jaguars en les limitant à 206 verges et trois points. Avant, ils jouaient souvent avec le feu face à des rivaux de piètre qualité. Diontae Johnson, avec 12 réceptions, émerge comme un receveur de premier plan.

3. Saints de la Nouvelle-Orléans, 8-2      

  • Semaine dernière : 3 | =   

Taysom Hill a bien fait à son premier départ. Alvin Kamara est devenu le premier joueur de l’histoire à gagner au moins 500 verges par la course et 500 sur des réceptions à chacune de ses quatre premières saisons. La défensive n’a concédé qu’un touché à ses trois derniers matchs.

4. Rams de Los Angeles, 7-3      

  • Semaine dernière : 9 | +5   

Coup sur coup, les Rams ont triomphé des Seahawks et des Buccaneers. Difficile, désormais, de douter de leur légitimité. Les projecteurs sont tournés vers Jalen Ramsey dans la tertiaire, mais ses frères d’armes Jordan Fuller et Darious Williams sont aussi magistraux.

5. Packers de Green Bay, 7-3      

  • Semaine dernière : 4 | -1   

La défensive des Packers a donné 420 verges aux Colts, dont 97 verges au sol en deuxième demie. C’est un problème récurrent. D’un autre côté, quand l’attaque commet quatre revirements, difficile d’exiger des miracles. Ces revirements ont mené à six points critiques.

6. Seahawks de Seattle, 7-3      

  • Semaine dernière : 11 | +5   

Dans les deux derniers matchs, la défensive a donné en moyenne 22 points. Pour n’importe quelle défensive, ce serait tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Pour la défensive des Seahawks, c’est un progrès énorme par rapport au désastre du début de la saison. Le jeu au sol a gagné 165 verges. Comme les vieux Seahawks!

7. Bills de Buffalo, 7-3      

  • Semaine dernière : 7 | =   

Les Bills reviennent de leur congé et doivent absolument resserrer leur défensive. À leurs cinq derniers matchs, ils ont concédé trois fois plus de 400 verges. Les morceaux sont en place pour faire un long bout de chemin, mais cette partie du casse-tête est plus trouble.

8. Buccaneers de Tampa Bay, 7-4      

  • Semaine dernière : 5 | -3   

La défensive a tout fait pour procurer la victoire aux Buccaneers face aux Rams, mais Tom Brady n’a pour sa part pas connu une grande soirée. Sur ses passes de 15 verges et plus, il n’a complété que l’une d’entre elles en neuf tentatives pour 18 verges, avec deux interceptions.

9. Colts d’Indianapolis, 7-3      

  • Semaine dernière : 12 | +3   

La défensive des Colts, qui étonne depuis le début de la saison, a été dépecée par les Packers en première demie, avant de se ressaisir de brillante façon. Dans les 33 dernières minutes, elle a donné trois points en six séries et quatre séquences offensives des Packers ont franchi moins de 10 verges.

10. Cardinals de l’Arizona, 6-4      

  • Semaine dernière : 6 | -4   

Le problème avec l’attaque, c’est que Kyler Murray semble condamné à courir à outrance pour que les Cards connaissent du succès. La fiche de l’équipe est de 1-8-1 quand le quart-arrière court pour moins de 30 verges, depuis l’an dernier. En défensive, Isaiah Simmons commence à éclore.

11. Titans du Tennessee, 7-3      

  • Semaine dernière : 14 | +3   

Pendant une partie du duel face aux Ravens, Derrick Henry avait l’air muselé, avec 36 verges en 13 courses. Mais Henry, c’est le maître incontesté du travail à l’usure. Il a ajouté 100 verges et il est devenu le premier de l’histoire avec deux touchés en prolongation dans la même saison.

12. Raiders de Las Vegas, 6-4      

  • Semaine dernière : 13 | +1   

Les Raiders ont donné toute une frousse aux Chiefs malgré le revers. Peu d’équipes peuvent se targuer d’avoir donné autant de fil à retordre aux champions en titre dans les dernières années. Derek Carr joue vraiment comme un quart de franchise et la défensive gagne en crédibilité.

13. Dolphins de Miami, 6-4      

  • Semaine dernière : 8 | -5   

Brian Flores est critiqué pour avoir retiré Tua Tagovailoa du match face aux Broncos, mais le jeune quart en arrachait. Cinq de ses huit séries offensives ont pris fin en trois essais. Flores a bien réagi après la défaite en Assurant toutefois que Tagovailoa conservait son poste. Pas de confusion!

14. Browns de Cleveland, 7-3      

  • Semaine dernière : 15 | +1   

Les Browns ont gagné deux de leurs trois derniers matchs à Cleveland dans des températures misérables. Ce n’était pas très élégant, mais ils ont fait le travail, même sans leur as Myles Garrett. Olivier Vernon a même réussi trois sacs, une première pour lui depuis 2013.

15. Ravens de Baltimore, 6-4      

  • Semaine dernière : 10 | -5   

Si les séries débutaient aujourd’hui, les Ravens en seraient exclus. Ce n’est pas coulé dans le béton, mais le réveil doit sonner et vite. Contrairement à la saison dernière où l’identité du club était clairement établie, l’équipe semble se chercher. Pas de répit face aux Steelers, demain!

16. Patriots de la Nouvelle-Angleterre, 4-6      

  • Semaine dernière : 16 | =   

Juste quand on commence à croire de nouveau aux Patriots, ils s’effondrent. Cam Newton n’est pas le principal coupable, mais il en est maintenant à 13 matchs de suite avec une passe de touché ou moins. Depuis 10 ans, c’est un « exploit » que seul Mitchell Trubisky a accompli.

17. Vikings du Minnesota, 4-6      

  • Semaine dernière : 17 | =   

Les Vikings demeurent dans la course aux séries malgré leur défaite, mais un match prenable comme celui qu’ils viennent d’échapper laisse souvent des traces. Le receveur recrue Justin Jefferson continue d’épater, mais il a échappé une passe en fin de match qui a fait très mal.

18. Bears de Chicago, 5-5      

  • Semaine dernière : 18 | =   

Déjà que les Bears montraient des lacunes offensives criantes, voilà que les quarts-arrières Nick Foles et Mitchell Trubisky sont blessés à leur retour de congé. Leur match à venir face aux Packers, possiblement avec Tyler Bray aux commandes, n’inspire clairement pas confiance.

19. Panthers de la Caroline, 4-7      

  • Semaine dernière : 24 | +5   

Les Panthers ont réalisé leur premier blanchissage depuis 2015 avec un quart-arrière, en PJ Walker, qui en était à son premier départ dans la NFL. La défensive a limité les Lions à 185 verges et aucun voyage dans la zone payante. Belle façon de mettre fin à une séquence de cinq revers.

20. Broncos de Denver, 4-6      

  • Semaine dernière : 25 | +5   

La défensive des Broncos a pris le contrôle face aux Dolphins en gagnant clairement la bataille dans les tranchées. À l’attaque, la ligne offensive a pavé la voie vers une récolte de 189 verges au sol et deux touchés. En défensive, six sacs du quart ont été enregistrés.

21. Eagles de Philadelphie, 3-6-1      

  • Semaine dernière : 20 | -1   

Les Eagles sont devenus une véritable comédie d’erreurs. Face aux Browns, Carson Wentz a lancé une interception retournée pour un touché. Ils ont échappé le ballon à la porte des buts et ont aussi concédé un touché de sûreté. Cette équipe est en pleine séance d’automutilation.

22. 49ers de San Francisco, 4-6      

  • Semaine dernière : 22 | =   

D’ici la fin de la saison, il n’y a plus beaucoup d’espoir pour les 49ers, qui ne peuvent que jouer un rôle de trouble-fête. Les deux prochaines semaines, avec des confrontations face aux Rams et aux Bills, pourraient les couler pour de bon. Leurs trois derniers revers ont été encaissés par 10 points ou plus.

23. Texans de Houston, 3-7      

  • Semaine dernière : 28 | +5   

Deshaun Watson a été l’homme à tout faire dans la victoire surprise face aux Patriots avec 344 verges par la passe en plus d’être le meneur des siens au sol avec 36 verges. Si seulement 2020 peut finir, histoire de voir comment les Texans entoureront leur bijou sous un nouveau régime.

24. Cowboys de Dallas, 3-7      

  • Semaine dernière : 29 | +5   

Ezekiel Elliott a connu son premier match de plus de 100 verges au sol cette saison. Pendant ce temps, Andy Dalton est ressuscité à son retour après avoir négocié avec la COVID. Tout ce beau monde a performé pendant que Zack Martin était utilisé comme bloqueur à droite. Il y a un lien de cause à effet.

25. Chargers de Los Angeles, 3-7      

  • Semaine dernière : 27 | +2   

Comme toujours, les Chargers ont fini par drôlement se compliquer la vie en voyant leur avance fondre au quatrième quart face aux Jets. Cette fois, ils se sont accrochés et Justin Herbert a encore brillé. Keenan Allen a établi un record d’équipe avec 16 réceptions.

26. Giants de New York, 3-7      

  • Semaine dernière : 26 | =   

Ça fait drôle à dire, mais avec leur fiche de 3-7, les Giants sont au cœur de la course. Ainsi va la vie dans la marécageuse division Est de la conférence nationale! Les trois victoires sont survenues dans les cinq derniers matchs. Ils sont frais et dispos après un congé et affrontent les Bengals.

27. Équipe de Washington, 3-7      

  • Semaine dernière : 30 | +3   

Le porteur Antonio Gibson a inscrit un touché au sol dans un quatrième match de suite. Il s’agit du premier porteur recrue dans la ligue à en faire ainsi depuis Philip Lindsay en 2018 et le premier de l’équipe depuis Alfred Morris, en 2012. Enfin un signe encourageant pour cette offensive!

28. Falcons d’Atlanta, 3-7      

  • Semaine dernière : 19 | -9   

Après leur récente série de trois victoires en quatre matchs, on pouvait s’attendre à un bien meilleur effort des Falcons face aux Saints. À l’attaque, ils n’ont pas été en mesure d’inscrire un touché pour la première fois depuis le 3 décembre 2017. Matt Ryan a été victime de huit sacs.

29. Lions de Detroit, 4-6    

  • Semaine dernière : 21 | -8   

Les Lions ont encaissé pour une première fois un jeu blanc quand Matthew Stafford est le quart-arrière en poste. Ce dernier, affecté par une blessure au pouce, n’a complété que 54,5 % de ses passes. Cette équipe n’a pas d’âme, de créativité, de motivation.

30. Bengals de Cincinnati, 2-7-1      

  • Semaine dernière : 23 | -7   

Privés de Joe Burrow pour leurs six derniers matchs, les Bengals seront lamentables à voir avec Ryan Finley et Brandon Allen comme quarts-arrières. Tout ce qu’on puisse espérer, c’est que Burrow revienne en pleine forme la saison prochaine et que cette équipe se soucie plus de sa santé.

31. Jaguars de Jacksonville, 1-9      

  • Semaine dernière : 31 | =   

James Robinson est devenu le cinquième porteur recrue non repêché dans l’histoire à franchir le plateau des 1000 verges de la ligne de mêlée à sa première saison. Sachant que les Jaguars tirent tout le temps de l’arrière, l’exploit est digne de mention.

32. Jets de New York, 0-10   

Semaine dernière : 32 | =

Dans la course au premier choix au repêchage, les Jets sont toujours en pole position et leurs cinq prochains adversaires présentent des dossiers gagnants. C’est peut-être triste pour des vétérans comme Frank Gore et Joe Flacco, mais c’est ce qui peut arriver de mieux à cette franchise en perdition.