/world/usa
Navigation

Plus de 2 400 morts en 24 heures aux États-Unis, un plus haut depuis 6 mois

Plus de 2 400 morts en 24 heures aux États-Unis, un plus haut depuis 6 mois
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis ont déploré mercredi, à la veille de la très populaire fête de Thanksgiving, plus de 2 400 morts du coronavirus en 24 heures, selon les données de l’université Johns Hopkins, un triste bilan qui n’avait pas été atteint depuis plus de six mois. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Le pays a dans le même temps enregistré près de 200 000 nouveaux cas de COVID-19, selon un relevé effectué à 20h30 par l’AFP des chiffres de l’université, actualisés en continu.

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

C’est le deuxième jour consécutif que la barre des 2 000 morts quotidiens est franchie.

La dernière fois que le nombre de morts quotidiens avait dépassé les 2 400 morts en une journée remonte à début mai, au plus fort de la crise sanitaire aux États-Unis.

Face à cette nouvelle poussée de l’épidémie, qui est en phase « exponentielle » aux États-Unis selon les autorités sanitaires, de nombreux États ont, les uns après les autres, réimposé des restrictions malgré l’arrivée de la période des fêtes.

Thanksgiving est aux États-Unis une grande fête familiale, plus importante que Noël pour beaucoup, où amis et familles se retrouvent autour de la traditionnelle dinde farcie.

Sans aller jusqu’à interdire les déplacements, les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avaient appelé pour la première fois les Américains à ne pas voyager pour cette fête.

Mais les images de millions d’Américains voyageant dans des aéroports bondés, à Chicago, Washington, New York, ont alimenté les inquiétudes.

« Cette année, nous demandons aux Américains de renoncer à de nombreuses traditions qui ont longtemps fait de cette fête un évènement si spécial », a déclaré mercredi le président élu Joe Biden dans une allocution depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware.

« Mais cette année, nous resterons chez nous », a asséné M. Biden, qui a promis de s’attaquer à l’épidémie dès le premier jour de son mandat, le 20 janvier.

Les États-Unis, qui sont le pays le plus touché par la pandémie en chiffres absolus, enregistrent au total plus de 12,7 millions de cas, et 262 080 morts.