/world/europe
Navigation

COVID-19: une partie de l'Europe retrouve ses magasins, Los Angeles se barricade

COVID-19: une partie de l'Europe retrouve ses magasins, Los Angeles se barricade
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une partie de l’Europe, dont la France, va retrouver ses magasins ce week-end, rassurée par le reflux du coronavirus, mais aux États-Unis où l’épidémie ne faiblit pas, les autorités de Los Angeles ont interdit la plupart des rassemblements privés ou publics.

«Tous les rassemblements publics et privés d’individus n’appartenant pas au même foyer sont interdits, à l’exception des offices religieux et des manifestations», pour une durée de trois semaines à partir du lundi 30 novembre, ont annoncé vendredi les autorités de la plus grande ville de Californie.

De l’autre côté de l’Atlantique, la situation semble, à l’inverse, s’améliorer au point d’inciter les autorités à relâcher la pression. Tous les magasins vont rouvrir samedi en France, un soulagement pour des milliers de commerçants à l’approche de Noël.

«On est très, très contents», se réjouissait dès mercredi Sophie Patteuw, directrice d’un magasin de jouets à Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord, prête à rouvrir ses portes après «un grand rangement». Les commerces pourront rouvrir jusqu’à 21h (20h GMT), couvre-feu oblige, et devront respecter un protocole sanitaire strict.

En Pologne, ce sont les centres commerciaux qui rouvrent samedi. Irlandais et Belges devront en revanche attendre mardi pour retrouver leurs commerçants, mais dans ces deux pays, le reflux de l’épidémie se confirme.

«Les efforts et les sacrifices de chacun d’entre nous ont marché. Des vies ont été sauvées», s’est félicité sur la radiotélévision publique irlandaise RTE le premier ministre Micheal Martin.

«La situation dans notre pays s’améliore (...), mais il est important de maintenir le cap», a déclaré de son côté son homologue belge Alexander de Croo.

Et, dès dimanche, trois nouvelles régions en Italie lèveront leurs restrictions, permettant aux commerces non essentiels de rouvrir. Mais dans ces régions, Lombardie (nord), Piémont (nord-ouest) et Calabre (sud), les bars et les restaurants resteront fermés, tout comme en France ou en Belgique.