/finance/business
Navigation

Enquête réclamée sur le site pornographique Pornhub

Enquête réclamée sur le site pornographique Pornhub
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les allégations de trafic sexuel qui pèsent sur Pornhub devraient faire l’objet d’une enquête, estiment des députés et des sénateurs qui pressent le gouvernement fédéral d’y consentir. 

Des députés et des sénateurs canadiens de quatre partis ont envoyé une lettre en ce sens au ministre de la Justice David Lametti.

On demande notamment au fédéral de prendre des mesures rapides contre Pornhub et sa société mère basée à Montréal, MindGeek, «pour avoir hébergé des vidéos démontrant des crimes sexuels de masse, comme le viol, la traite, la maltraitance et l'agression d'enfants, et d'en avoir tiré des profits».

La sénatrice québécoise Julie Miville-Dechêne est une des signataires de la missive adressée à M. Lametti. 

  • Écoutez la sénatrice Julie Miville-Dechêne avec Benoît Dutrizac sur QUB radio:  

Au total, 20 élus réclament des mesures contre «le plus important site qui fait de la production, de la diffusion et de la distribution de pornographie et qui compte 42 milliards de visites et six millions de vidéos téléchargées par année», peut-on lire dans la lettre datée de mercredi.

• À lire aussi: Quelques manifestants devant la maison mère de Pornhub

On y dénonce «l’immobilisme de l’appareil judiciaire canadien».

Il s’agit d’une seconde lettre après celle envoyée en mars dernier, dans laquelle on demandait au premier ministre Justin Trudeau «d'enquêter sur Pornhub et MindGeek pour des raisons de complicité présumée dans la traite et la maltraitance d'enfants à des fins sexuelles».

Pour rappel, un mouvement nommé #Traffickinghub a été lancé par l’experte de la lutte contre le trafic humain Laila Mickelwait, visant à ce que le plus grand site web pornographique du monde soit tenu responsable d'autoriser la traite et l'exploitation sexuelle massive de femmes et de mineurs et d'en tirer des profits.

Depuis son lancement, ce mouvement a recueilli le soutien de plus de deux millions de personnes provenant de 192 pays et de plus de 300 organisations.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.