/news/coronavirus
Navigation

Un militaire québécois pour distribuer les vaccins

Un major général gérera la plus grande opération logistique de l’histoire du pays

FILES-CANADA-HEALTH-VIRUS-VACCINE
Photo d’archives Le major général Dany Fortin, photographié ici en novembre 2019, a notamment dirigé une mission de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) en Irak. Le Québécois aura la lourde tâche de gérer l’opération de vaccination au Canada.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | C’est un haut gradé québécois très respecté et aimé de ses collègues, le major général Dany Fortin, qui gérera la plus grande opération de vaccination de l’histoire du pays destinée à mâter la pandémie de COVID-19.

M. Fortin dirigera le centre des opérations et de la logistique de l’équipe de travail mise sur pied par l’Agence de la santé publique du Canada.

Originaire de Montmagny, en Chaudière-Appalaches, le militaire a été déployé notamment en Bosnie, en Afghanistan et en Irak, où il a récemment dirigé une mission de l’OTAN.

Auparavant, il a entre autres été commandant de la 1re Division du Canada, qui intervient lors de missions militaires, humanitaires ou encore pour évacuer des civils.

L’annonce de sa nomination vendredi par le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a été accueillie par un concert d’éloges.

Une fois n’est pas coutume, mais même le député conservateur de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles et ex-militaire Pierre Paul-Hus a approuvé.

« Ce n’est pas tous les jours que vous me verrez être d’accord avec Justin Trudeau, mais ça, c’est une bonne décision », a-t-il dit au Journal.

Pierre Paul-Hus, Député conservateur
Photo d'archives
Pierre Paul-Hus, Député conservateur

Un leader humain

Le politicien et M. Fortin se sont côtoyés à la base militaire de Valcartier et continuent de se croiser à l’occasion. Pour M. Paul-Hus, le gouvernement ne pouvait pas mieux trouver pour assurer la logistique vertigineuse de la distribution du siècle.

« C’est un gars génial, quelqu’un de très organisé et de cartésien, mais aussi de très humain », indique M. Paul-Hus.

« Je le suivrais en mission n’importe quand et n’importe où », renchérit Louis-Benoît Dutil, ex-lieutenant-colonel.

Les deux militaires se sont connus jeunes officiers à Valcartier, puis se sont fréquemment retrouvés au cours de leur carrière. M. Dutil décrit un leader dynamique, intègre et rassembleur, capable de tirer le meilleur des autres.

« Il a ce petit quelque chose dans le regard et dans son attitude qui te fait sentir important et respecté quand tu travailles avec lui », dit-il.

Tâche complexe

Quelque 27 membres des Forces armées ont été détachés pour soutenir l’Agence de la santé publique fédérale dans l’opération d’immunisation.

Leur tâche s’annonce complexe compte tenu de la géographie du pays, des exigences d’entreposage du vaccin à une température extrêmement froide, et de la coordination nécessaire entre les différents paliers de gouvernement.

Son CV en bref

  • 35 ans de service 
  • Chef d’état-major au quartier général du Commandement des opérations interarmées du Canada, à Ottawa
  • Commandant mission de l’OTAN, à Bagdad, en Irak
  • Commandant 1re Division du Canada, à Kingston, en Ontario
  • Commandant 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, à Valcartier, au Québec
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.